L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le petit paradis de Ronsard

Par
,
le
Le Prieuré de Saint-Cosme, situé dans les alentours de Tours, est connu comme étant la dernière demeure de Ronsard. Mais il recèle également un magnifique jardin de roses. Le Conseil Général d'Indre-et-Loire s'est attelé depuis plusieurs années à restaurer les bâtiments et entretenir ce jardin riche de plusieurs centaines de variétés.
"Sur toute fleurette éclose, j'aime la senteur de la rose, la rose est des fleurs la plus belle, la rose est le parfum des Dieux..." énonçait Pierre de Ronsard. Dans doute le poète s'est-il inspiré pour écrire ces vers des jardins du Prieuré de Saint-Cosme, qui furent longtemps sa demeure. Ces derniers regorgent de roses, chacune trouvant sa place dans des jardins aux formes géométriques, étudiés, entretenus et valorisés. Les parfums des anciennes variétés comme "La cuisse de nymphe émue" se mélangent aux couleurs des rosiers modernes comme le "Prieuré de Saint-Cosme, demeure de Ronsard". Cette dernière a été crée grâce à la génétique à l'occasion de la vingtième édition des Journées de la rose, événement lors duquel le public peut rencontrer les professionnels du jardinage. Mélange entre la beauté de la rose ancienne et les qualités de la rose moderne, cette fleur est la digne représentante de l'esprit des jardins du Prieuré.
Un petit cabinet sous les toits
Prieuré de Saint-Cosme
Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
 
Pour les vingt dernières années de sa vie, Ronsard avait reçu du roi Charles IX la commende du prieuré, c'est-à-dire sa direction. Après être passé entre plusieurs mains, il devient en 1951 la propriété du Conseil d'Indre-et-Loire. A partir de là, des fouilles et des restaurations vont commencer afin d'effacer les dégradations du temps et de la guerre. Le prieuré est constitué de la Maison du prieur qui a été construite fin XVe siècle sur des fondations plus anciennes. Cette dernière abrite au rez-de-chaussée une maquette du prieuré ainsi qu'un retable - sorte de triptyque situé à l'arrière de l'autel dans une église - du XVIIe siècle. A l'étage, sous les toits, sont situés les appartements de Ronsard ainsi que son petit cabinet dans lequel il écrivit ses derniers vers.
De l'église, il ne reste que quelques vestiges dont le chevet (partie de l'église qui se trouve à la tête de la nef) et les chapiteaux romans de la fin du XIe siècle. Dans le cœur se trouve le tombeau de Ronsard dont les restes ont été retrouvés en 1925 par la Sauvegarde de l'Art français. Des fouilles récentes ont révélé que la nef de l'église est plus longue que ce qu'affirmaient les hypothèses de départ.
Un jardin de roses jusqu'à la Loire
Le bâtiment le plus grand et le premier à avoir été restauré est le réfectoire. Il fut construit au XIIe siècle et bombardé en 1944. Aujourd'hui, on peut encore voir la chaire du lecteur. Mais le conseil Général d'Indre-et-Loire veut encore améliorer ce bâtiment, la réfection des vitraux pourrait être ainsi confiée à des artistes contemporains. Le chauffage, trop bruyant lors des concerts de musique qui sont donnés dans cette immense pièce, va être également remplacé par un chauffage géothermique par le sol.
A côté du réfectoire se trouve l'hôtellerie datée du XIIIe siècle qui abrite actuellement la bibliothèque des amis de Ronsard. D'autres vestiges sont présents non loin de là mais les experts ne savent pas encore exactement à quoi ils correspondent. Certains avancent qu'ils auraient abrité une infirmerie.
Aujourd'hui, le Conseil Général souhaite faire revivre cet endroit en en faisant un lieu de culture avec l'organisation de concerts. Il veut également restaurer une bonne partie des bâtiments et mettre en valeur les jardins avec une vision très historique. Pour leur redonner leur grandeur d'antan, certains envisagent même de les étendre jusqu'à la Loire.
Pour découvrir les lieux, cliquez sur suivant.
Le petit paradis de Ronsard

Affiche des Journées de la Rose 2008

Affiche des Journées de la Rose 2008 - Prieuré de Saint-Cosme
Affiche des Journées de la Rose 2008 - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Les 17 et 18 mai derniers, le Prieuré de Saint-Cosme accueillait la 20e édition des Journées de la Rose, une occasion pour le public de rencontrer les jardiniers, les pépiniéristes, les rosiéristes, les arisans et les fleuristes de la demeure de Ronsard.
Affiche des Journées de la Rose 2008

Le jardin Androuet du Cerceau

Le jardin Androuet du Cerceau - Prieuré de Saint-Cosme
Le jardin Androuet du Cerceau - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Ce jardin situé à l'entrée de l'église est inspiré des broderies dessinées au XVIe siècle par l'architecte orléanais du même nom.
Le jardin Androuet du Cerceau

Le jardin Francis Poulenc

Le jardin Francis Poulenc - Prieuré de Saint-Cosme
Le jardin Francis Poulenc - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Ce jardin se trouve devant le chevet de l'église. Il est dédié à Francis Poulenc, un célèbre compositeur du XXe siècle qui mit en musique quelques sonnets de Ronsard alors qu'il résidait en Touraine.
Le jardin Francis Poulenc

Le jardin des parfums

Le jardin des parfums - Prieuré de Saint-Cosme
Le jardin des parfums - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Il se trouve en face des vestiges. Il contient les plantes les plus odorantes du Prieuré comme des lavandes, des pivoines, des lys, des arbustres et toujours des rosiers.
Le jardin des parfums

La rose "Prieuré de Saint-Cosme, demeure de Ronsard"

La rose "Prieuré de Saint-Cosme, demeure de Ronsard" - Prieuré de Saint-Cosme
La rose "Prieuré de Saint-Cosme, demeure de Ronsard" - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Voici la fameuse rose qui a été créée à l'occasion de la 20e édition des Journées de la Rose. En fond, on apperçoit le Réfectoire.
La rose "Prieuré de Saint-Cosme, demeure de Ronsard"

La porte du Réfectoire

La porte du Réfectoire - Prieuré de Saint-Cosme
La porte du Réfectoire - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
La porte du Réfectoire

La chaire du lecteur

La chaire du lecteur - Prieuré de Saint-Cosme
La chaire du lecteur - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
La chaire du lecteur était l'endroit où un moine lisait durant les repas des textes saints aux autres moines. Ele est très bien conservée et richement décorée.
La chaire du lecteur

Ancien puits - Le petit paradis de Ronsard

Ancien puits - Prieuré de Saint-Cosme
Ancien puits - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Les restes d'un puits elliptue sont visibles ainsi que les soubassements des galeries et les vestiges d'un lavabo.
Ancien puits - Le petit paradis de Ronsard

Vestige - Le petit paradis de Ronsard

Vestige - Prieuré de Saint-Cosme
Vestige - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
La fonction de ce bâtiment reste encore obscure. Certains pensent qu'il aurait servi d'infirmerie.
Vestige - Le petit paradis de Ronsard

Vue des jardins depuis l'église

Vue des jardins depuis l'église - Prieuré de Saint-Cosme
Vue des jardins depuis l'église - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
On apperçoit dans le fond de gauche à droite le Réfectoire, l'Hotellerie et le vestige.
Vue des jardins depuis l'église

Musiciens devant l'église

Musiciens devant l'église - Prieuré de Saint-Cosme
Musiciens devant l'église - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Deux musiciens, ayant l'habitude de donner des concerts dans ces lieux, jouent devant l'église.
Musiciens devant l'église

Le chevet de l'église

Le chevet de l'église - Prieuré de Saint-Cosme
Le chevet de l'église - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Le chevet de l'église

Arc gothique du crosillon sud de l'église

Arc gothique du crosillon sud de l'église - Prieuré de Saint-Cosme
Arc gothique du crosillon sud de l'église - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Arc gothique du crosillon sud de l'église

La tombe de Ronsard

La tombe de Ronsard - Prieuré de Saint-Cosme
La tombe de Ronsard - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Voici l'inscription :
"Ici reposent les restes de Pierre de Ronsard qui découverts en cet endroit le 10 mai 1933 y ont été replacés avec honneur le 10 juin 1934".
La tombe de Ronsard

Le prieuré - Le petit paradis de Ronsard

Le prieuré - Prieuré de Saint-Cosme
Le prieuré - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
On voit à gauche la maison du Prieur où a séjourné Ronsard, à droite le chevet de l'église et une partie du jardin Francis Poulenc.
Le prieuré - Le petit paradis de Ronsard

La maquette du Prieuré

La maquette du Prieuré - Prieuré de Saint-Cosme
La maquette du Prieuré - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
La maquette du Prieuré

Le retable - Le petit paradis de Ronsard

Le retable - Prieuré de Saint-Cosme
Le retable - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Il date du XVIIe siècle. Ceci est la partie centrale du triptyque se plaçant à l'arrière de l'autel dans l'église. Il est actuellement exposé au rez-de-chaussée de la maison du prieur.
Le retable - Le petit paradis de Ronsard

Le cabinet de Ronsard

Le cabinet de Ronsard - Prieuré de Saint-Cosme
Le cabinet de Ronsard - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
En montant au premier étage de la maison, on arrive dans les appartements de Ronsard, dont son petit cabinet dans lequel il écrivit ses derniers vers. Le mobilier n'est pas d'origine.
Le cabinet de Ronsard

Mobilier - Le petit paradis de Ronsard

Mobilier - Prieuré de Saint-Cosme
Mobilier - Prieuré de Saint-Cosme © A.A.
Les meubles Renaissance qui ont été disposés dans la maison ne sont pas d'origine.
Mobilier - Le petit paradis de Ronsard
Nous vous recommandons

Leader européen des systèmes d’évacuation de fumées, Cheminées Poujoulat conçoit des solutions innovantes qui optimisent les performances des appareils de chauffage. Personnalisables et design, les sorties de toit et conduits en inox apportent confort et sécurité

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic