L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le banc du futur sera autonome et connecté

Par
,
le
Projet "TEXtile3.0"
Projet "TEXtile3.0" © R3iLab
Sous l'impulsion du programme prospectif "Scenarii2020" initié par le R3iLab, laboratoire qui fédère industriels et experts de différentes filières, quatre entreprises et un designer ont imaginé le banc du futur. Ils travaillent main dans la main pour arriver à en faire un mobilier autonome en énergie et connecté. Découverte.
Imaginez pouvoir surfer sur Internet à volonté depuis le fond de votre jardin ou dans un parc public. Le tout sans avoir à rentrer chez vous pour recharger vos appareils électroniques et en bénéficiant d'un éclairage ciblé. Autrement dit être en pleine nature mais avec le grand confort et sans perdre le contact avec la civilisation. Ce doux rêve est en passe de se concrétiser grâce au projet "TEXtile3.0".
Le banc 3.0 : un foyer technologique innovant à l'extérieur
Projet "TEXtile3.0" © R3ilab
 Lancé dans le cadre du programme prospectif "Scenarii2020" initié par le R3iLab, laboratoire qui fédère industriels et experts de différentes filières, il réunit cinq entreprises ayant chacune leur spécialité : la société Choletaise de Fabrication (lacets, galons, rubans et sangles), Garnier-Thiebaut (linge de maison), Armor (panneaux photovoltaïques souples) et Structures (Leds) et le designer Amaury Poudray.
Ils travaillent ensemble pour arriver à transformer le banc que nous connaissons tous en mobilier autonome en énergie et connecté. "L'idée est de créer un banc 3.0, autrement dit un foyer technologique innovant à l'extérieur pour avoir accès à un espace convivial et autonome en pleine nature", explique Amaury Poudray.
Pour le rendre autonome, l'équipe a eu l'idée de l'agrémenter de panneaux photovoltaïques souples en toiture. Grâce à ce dispositif, le banc se retrouve capable de fournir de l'énergie pour recharger les appareils électriques et, même, d'alimenter une barre de Leds. "Nous travaillons à maximiser la puissance car pour l'instant nous ne pouvons y raccorder qu'un téléphone portable", commente Amaury Poudray. Prochain objectif : arriver à fournir de quoi alimenter un ordinateur.
Chacun des acteurs a apporté son savoir-faire pour faire avancer le projet : le designer a dessiné le banc, Armor sa technologie en matière de panneaux photovoltaïques souples, Structures son expertise en matière d'éclairage, Garnier-Thiebaut le textile qui enveloppe les panneaux et la société Choletaise de Fabrication les liens pour tenir le tout.
Un premier prototype devrait voir le jour dans six mois. Et l'équipe espère une commercialisation d'ici un an et demi. Particuliers, hôtels, municipalités... Les potentiels clients ne manquent pas.
Le banc du futur sera autonome et connecté
Nous vous recommandons

Les travaux de rénovation énergétique permettent d'améliorer l'isolation et le confort thermique de son logement, mais surtout de faire des économies.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic