L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Choisir sa terrasse : avantages et inconvénients des différents matériaux

Par
,
Mis à jour le 23 mai 2017
La chaleur du bois ou la résistance de la pierre ? Difficile de choisir le matériau idéal pour votre terrasse, parmi les nombreuses solutions existantes. Maison à part fait le tour des possibilités, de leurs avantages, et de leurs inconvénients.
Votre jardin est prêt pour l'été, mais il lui manque... une terrasse, pour y prendre les repas en plein air, ou pour se prélasser au soleil. Première étape : choisir le matériau ! Bois véritable ou composite, pierre naturelle ou reconstituée, pavés, carrelage en grès cérame, caillebotis, béton, ou même carrés de gazon synthétique et dalles en matériau recyclés, les possibilités sont extrêmement nombreuses... et très différentes les unes des autres.
Le choix de la terrasse dépend surtout du type de pose que le terrain permet : sur lit de sable, sur pilotis, sur plots, avec ou sans colle, etc. Mais aussi, bien sûr, de l'aménagement que vous souhaitez créer, de l'esthétique recherchée, de l'utilisation prévue, de la région dans laquelle se trouve votre maison, etc.
Maison à part a sélectionné douze terrasses modernes et inspirantes, et fait le point sur leurs avantages... et leurs inconvénients. Découvrez-les ci-dessous...

Du bois naturel pour une terrasse chaleureuse

Une terrasse en lames de bois
Une terrasse en lames de bois © Grad
 
Les avantages : La chaleur du bois naturel est un atour indéniable pour une terrasse. Brut ou teinté, il s'accorde à tous les styles architecturaux.
Les inconvénients : Pour garder sa belle couleur et ses qualités, le bois doit être traité régulièrement et bien entretenu.

Des lames de bois composite pour une terrasse résistante au soleil

Une terrasse en bois composite
Une terrasse en bois composite © Fiberdeck
 
Les avantages : Mélange de polyéthylène recyclé et de bois, le bois composite est plus résistant aux tâches, aux nuisibles (termites et champignons) et à la décoloration que le bois naturel.
Les inconvénients : Moins souples que celles en bois naturel, les lames composites nécessitent d'être posées sur un sol parfaitement plat.
Des caillebotis de bois pour une terrasse modulaire
Une terrasse en caillebotis
Une terrasse en caillebotis © Leroy Merlin
 
Les avantages : Les caillebotis de bois (ici, entre les carrés de potager) sont faciles à poser et se combinent comme des dalles ou des carreaux de carrelage.
Les inconvénients : L'espacement entre les lames peut laisser apparaître des mauvaises herbes... un peu difficiles à déloger !

Des dalles de pierre reconstituée pour une terrasse résistante au gel

Une terrasse en gravillons
Une terrasse en gravillons © Jardiland
 
Les avantages : Elles existent en toutes tailles, toutes formes et tous coloris ! Les dalles de pierre reconstituée sont très résistantes aux intempéries (gel, neige, etc.) et assez bon marché (30 à 40 €/m2).
Les inconvénients : Amateurs de patine, passez votre chemin ! Elle met plus de temps à se former sur ce matériau. Par ailleurs, des solvants trop puissants ou un nettoyeur à haute pression peuvent abîmer la pierre. Préférez un nettoyage à l'eau et au savon.

Du gravier pour une terrasse perméable

Une terrasse en pavés
Une terrasse en pavés © Weser
 
Les avantages : Le gravier se pose même sur un terrain légèrement accidenté, mais il est surtout perméable, ce qui permet à l'eau de s'écouler naturellement. Il est aussi très accessible (comptez 4 € les 25 kg pour les premiers prix).
Les inconvénients : Le gravier est bruyant, et peu agréable sous les pieds ! Il a également tendance à s'étaler un peu partout, y compris sur la pelouse... ce qui est problématique au moment de la tonte. Pour éviter qu'il ne se tasse dans la terre, posez un revêtement alvéolaire avant le gravier.

De la pierre reconstituée et du gravier pour une terrasse résistante à l'eau

Une terrasse en dalles de pierre reconstitué et gravier
Une terrasse en dalles de pierre reconstitué et gravier © Bradstone
 
Les avantages : En combinant dalles de pierre reconstituée et gravier, on permet à l'eau qui ruisselle sur les dalles, de s'écouler entre les gravillons, tout en profitant de la résistance et de la stabilité de la pierre.
Les inconvénients : A l'usage, les gravillons peuvent passer sur les dalles. Il faudra donc régulièrement entretenir l'espace pour dégager les pierres en remettant le gravier à sa place.

Des pavés pour une terrasse rustique

Une terrasse en pavés
Une terrasse en pavés © Weser
 
Les avantages : Faciles à poser sur un lit de sable, les pavés apportent une touche traditionnelle à la terrasse. Ils sont également très accessibles (9 €/m2 pour les premiers prix).
Les inconvénients : Vous devrez vous attaquer aux mauvaises herbes qui pousseront entre les pavés... et rajouter régulièrement du sable pour combler les espaces, puisqu'il a tendance à se tasser à l'usage.

Des pavés vieillis pour une terrasse contemporaine

Une terrasse en pavés vieillis
Une terrasse en pavés vieillis © Carré d'Arc
 
Les avantages : Brut, les pavés vieillis ont le charme de l'ancien, tout en étant résistants et faciles à poser (sur du sable). Une bonne idée pour une terrasse contemporaine.
Les inconvénients : Chaque pavé a une couleur unique. A éviter si vous recherchez un effet "uni" sur l'ensemble de la terrasse.

Du carrelage en grès cérame pour une terrasse en harmonie avec le salon

Une terrasse en carreaux de grès cérame
Une terrasse en carreaux de grès cérame © Keraben - Tiles of Spain
 
Les avantages : Sans porosité, le grès cérame est facile à nettoyer. Le large choix de coloris et de formats vous permet de l'assortir au sol de votre maison.
Les inconvénients : Vous devez couler une chape de béton avant de poser votre carrelage. Si le sol est déjà bétonné, un ragréage sera peut-être nécessaire pour le lisser parfaitement.

Du béton pressé imitation bois pour une terrasse durable

Une terrasse en béton pour un effet bois
Une terrasse en béton pour un effet bois © Daniel Moquet
 
Les avantages : Le béton pressé peut prendre n'importe quelle apparence, y compris celle du bois. Il est très résistant et sa couleur est stable dans le temps. Sa température reste également constante.
Les inconvénients : Si son entretien au quotidien est facile, il convient tout de même d'utiliser une résine bouche-pores pour le protéger.

Des dalles recyclées pour une terrasse écologique

Une terrasse en dalles de matière composite recyclée
Une terrasse en dalles de matière composite recyclée © Castorama
 
Les avantages : Ces dalles sont en Chylon, un matériau composite recyclé (plastiques et copeaux de bois), ce qui les rend extrêmement résistantes et imputrescibles.
Les inconvénients : Leur esthétique, très contemporaine, ne plaira pas à tout le monde.

Du gazon synthétique pour une terrasse façon jardin

Une terrasse en gazon synthétique
Une terrasse en gazon synthétique © Saint-Maclou
 
Les avantages : Pas besoin de tondre, de traiter ou d'arroser ce gazon synthétique ! En cas de pluie, vous ne risquez pas de vous salir. Et, enfin, il existe en nombreux coloris...
Les inconvénients : En cas de gel, il peut devenir glissant. Il est plus difficile à entretenir que les autres terrasses en cas de tâches. S'il est de mauvaise qualité, il risque de s'aplatir avec le temps.
Choisir sa terrasse : avantages et inconvénients des différents matériaux
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic