L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Par
,
le
Construire quatre terrasses sur un terrain en pente. Un défi relevé par l'architecte Bruno Cateland. Découvrez ce projet en images.
Lorsqu'ils ont acquis leur maison, il y a près de dix ans, Maud et Christophe ont été séduits par le point de vue magnifique qu'offrait leur habitation sur le village de Courzieu (Rhône), situé à quelques centaines de mètres, en contrebas. Un panorama rendu possible par le fort dénivelé du terrain. Seul problème : les commerces, tous proches du bas du jardin, étaient difficilement accessibles du fait de la pente de 60% du terrain. Pour y remédier, le jeune couple a demandé à l'architecte Bruno Cateland de relever un défi de taille : réaliser un escalier entrecoupé de terrasses sur toute la longueur de ce jardin escarpé.
Une intervention minimaliste
De prime abord, le chantier s'annonçait difficile : "Devant la tâche, beaucoup d'artisans se sont d'ailleurs découragés, reconnaît Bruno Cateland. D'autant que les propriétaires avaient une exigence particulière : conserver l'ensemble du jardin dans son état d'origine, comme si les terrasses avaient simplement été 'posées' sur le terrain".
Pour répondre à la volonté du jeune couple, l'architecte a opté pour un système très léger : "Les fondations des terrasses et des murs de soutènement sont superficielles. Elles descendent à seulement 1,50 mètre, précise-t-il. Elles ont été réalisées au fur et à mesure, vers le bas, et les coffrages déplacés à chaque fois". Un système qui a également permis de limiter le coût des travaux à 45.000 euros hors taxe. En outre, tous les talus déplacés pour les besoins du chantier ont été reconfigurés et la majorité de la végétation protégée. Au final, seul un arbre a dû être coupé.
Des matériaux à l'état brut
Les quatre terrasses - de 102 mètres carrés pour la plus haute, 32 mètres carrés pour la terrasse basse et de quatre et six mètres carrés pour les deux paliers intermédiaires - s'intègrent parfaitement au milieu naturel : "Des roseaux coupés puis agrafés se dressent tout autour des plateformes pour servir de pare-vue. La charpente est en Douglass raboté tandis que du pin autoclave recouvre les sols".
Dans le prolongement des terrasses, les escaliers sont bien souvent constitués de matériaux naturels. Dans le bas du jardin, la descente est d'ailleurs assurée par de simples emmarchements de bois dans la terre, enfoncés grâce à un fer à béton. Le second escalier, quant à lui, comme les murs de soutènement, est en béton brut : "C'est une démarche volontaire, justifie l'architecte. Ce matériau est magnifique : en s'approchant, le visiteur peut même apercevoir en relief les fibres de bois gravées dans le béton". Un contraste béton-bois, comme un écho à la maison dont le rez-de-chaussée est en dur et le premier étage, en ossature bois.
Fiche technique :
Superficie : 850 m²
Largeur : 22 mètres
Durée des travaux : 3 mois
Coût : 45.000 euros hors taxe
Prix : Meilleur réalisation catégorie terrasse / piscine, Lauriers de la construction bois 2008
Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Avant - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Avant - terrasse
Avant - terrasse © Bruno Cateland
A l'origine, un jardin en pente de 60%. La maison est située en haut tandis que, tout en bas, un chemin communal permet de rejoindre le village en quelques minutes.
Avant - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Maquette - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Maquette - terrasse
Maquette - terrasse © Bruno Cateland
L'idée de Bruno Cateland, architecte, a été de proposer un escalier entrecoupé de quatre terrasses qui s'adaptent au plus près de la topographie du terrain. Le parcours correspond à une petite balade d'une durée de deux minutes.
Maquette - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Dessin - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Dessin - terrasse
Dessin - terrasse © Bruno Cateland
Sur ce dessin, l'intervention est minimaliste. Les terrasses et l'escalier doivent donner l'impression qu'ils ont été comme posés sur le sol. Dans cette idée, la végétation a été préservée. Seul un arbre a dû être coupé.
Dessin - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Plan - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Plan - terrasse
Plan - terrasse © Bruno Cateland
Au cœur des travaux, l'escalier témoigne de cette intervention minimaliste : son cheminement en zigzag, très graphique, répond en fait aux contraintes liées à la largeur et à l'inclinaison du terrain.
Plan - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Travaux - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Travaux - terrasse
Travaux - terrasse © Bruno Cateland
Une pelle de trois tonnes a été nécessaire pour mener à bien le chantier. Au premier plan, les fondations de la première terrasse.
Travaux - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Travaux - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Travaux - terrasse
Travaux - terrasse © Bruno Cateland
Les fondations ont été réalisées au fur et à mesure, du haut vers le bas, et les coffrages déplacés à chaque fois. Ici, vue sur les travaux de la terrasse intermédiaire.
Travaux - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Travaux - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Travaux - terrasse
Travaux - terrasse © Bruno Cateland
La première terrasse a été élargie. Les poutres sont en porte à faux sur un mètre pour ne pas être trop proches du talus, un choix qui donne un effet de décollement de la terrasse vue d'en bas.
Travaux - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Travaux - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Travaux - terrasse
Travaux - terrasse © Bruno Cateland
Terrasse du bas. Au fond, vue sur le village.
Travaux - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Première terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Première terrasse - terrasse
Première terrasse - terrasse © Bruno Cateland
La terrasse haute a été élargie. Les poutres sont en porte à faux sur un mètre pour ne pas être trop proches du talus, un choix qui donne un effet de décollement à la terrasse, vue d'en bas.
Première terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Première terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Première terrasse - terrasse
Première terrasse - terrasse © Bruno Cateland
La première terrasse est en fait sur deux niveaux. Au sol, des spots encastrés ont été ajoutés pour l'éclairage.
Première terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Première terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Première terrasse - terrasse
Première terrasse - terrasse © Bruno Cateland
Un pare-vue a été apposé sur le mur de soutènement existant qui donne sur le parking.
Première terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Première terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Première terrasse - terrasse
Première terrasse - terrasse © Bruno Cateland
Un autre pare-vue composé de roseaux coupés puis agrafés protège des regards mitoyens.
Première terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Première terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Première terrasse - terrasse
Première terrasse - terrasse © Bruno Cateland
La charpente de la terrasse est en Douglass raboté tandis que du pin autoclave recouvre le sol.
Première terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Le chemin - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Le chemin - terrasse
Le chemin - terrasse © Bruno Cateland
L'escalier qui relie la terrasse haute au premier palier intermédiaire est en bois. Il contraste avec l'escalier en béton qui relie ce palier à la terrasse basse.
Le chemin - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Basse terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Basse terrasse - terrasse
Basse terrasse - terrasse © Bruno Cateland
Le garde corps en filet métallique n'a pas encore été ajouté. Les escaliers en bois et en bétons contrastent pour atteindre la terrasse basse destinée à servir de salon d'été.
Basse terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Basse terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Basse terrasse - terrasse
Basse terrasse - terrasse © Bruno Cateland
L'escalier latéral permet de poursuivre la descente de cette terrasse basse au dernier palier.
Basse terrasse - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Escalier - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente

Escalier - terrasse
Escalier - terrasse © Bruno Cateland
Les emmarchements bois et le dernier mur en angle qui doit accueillir un banc de repos marquent les derniers pas avant de descendre sur la droite pour atteindre le chemin communal.
Escalier - Quatre terrasses posées sur un jardin en pente
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic