L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une verrière pour plus d'horizon

Par Rouba Naaman
,
le 11 Octobre 2010
Une verrière pour plus d'horizon
1/17
Verrière cuisine après vue de la cuisine
Verrière vue de la cuisine © Joyce Béranger

Une cuisine trop petite, des murs qui coupent la vue. Pour apporter plus de perspective à son duplex, Joyce Béranger a choisi d'installer une verrière en fer entre son salon et sa cuisine. Un choix insolite dont le résultat est surprenant.

"Lorsque j'ai acheté cet appartement, il était flambant neuf. Mais quelque chose manquait selon moi" raconte Joyce Béranger. Pour mieux s'approprier son nouveau bien, cette artiste des Hauts-de-Seine entreprend quelques travaux, notamment la création d'une verrière entre la cuisine et le salon. Une touche personnelle qui a tout changé.

"Dans ce logement deux fois moins spacieux que mon ancien appartement, ma vue se heurtait contre les murs" avoue l'artiste. Le duplex est pourtant très lumineux, avec un salon de 20 m² donnant sur une terrasse de 17 m². Mais dès la porte d'entrée, en regardant vers le salon, le champ de vision est coupé par le coin de la cuisine.

Une cuisine étouffante

Pour ne rien arranger, de l'intérieur de la cuisine, les murs écrasent la vue, malgré une fenêtre au dessus de l'évier. "La cuisine de 5 m² me paraissait étouffante. C'était tellement petit que, même avec l'aide d'un cuisiniste, je n'ai pas pu installer de lave-vaisselle" regrette l'artiste. Point négatif supplémentaire : la porte battante de la cuisine prend énormément de place.


Ouverture cloison cuisine 2 © Joyce Béranger

 Qu'à cela ne tienne : Joyce Béranger imagine une solution inhabituelle à son problème bien commun. "Je ne voulais pas d'un loft, ni d'une cuisine américaine. Je tenais à avoir une cuisine indépendante et à couper le salon des odeurs de nourriture" souligne-t-elle. L'idée lui vient alors de faire construire une verrière à la place d'une partie de la cloison qui sépare les deux pièces. Un projet qu'elle dessine elle-même. "J'ai tout de même fait appel à une architecte, Quitterie de Boissieu, pour son œil expert" avoue Joyce.

Le chantier débute en juin 2010. En trois semaines, tout est bouclé. La porte battante envahissante est remplacée par une porte coulissante, dissimulée par un galandage peint en violet aubergine. "Pour les couleurs, j'ai laissé l'architecte me conseiller" insiste Joyce. La porte est réalisée sur mesure par un artisan. En bois et plexiglas translucide, elle est assortie à celle qui sépare l'entrée du salon. Le tout, peinture comprise, a coûté environ 900 €.

Le choix du fer pour une déco "usine"

Quant au choix du fer peint en gris pour la verrière, ce fut une évidence. "Mon immeuble est construit dans une ancienne zone industrielle, celle des ateliers Renault à Boulogne-Billancourt. Je voulais donc retrouver le style usine du métal et du verre" explique l'artiste. Les montants sont en cornière de fer de 1m30 de haut, réalisés sur mesure et posés par des professionnels choisis par l'architecte. "J'ai rarement vu des artisans travailler aussi bien" insiste Joyce Béranger. La verrière revient au total à près de 7000 € environ.


Verrière vanteau ouvert © Joyce Béranger

 Les carreaux sont en verre Sécurit, montés à l'ancienne et sertis dans le fer, avec des amortisseurs en mousse pour éviter le contact avec le métal. L'un des pans de la verrière s'ouvre et se ferme, "pour pouvoir continuer à suivre une conversation, tout en isolant si besoin la cuisine et ses odeurs" explique Joyce. L'artiste met la main à la pâte, au pot de peinture en l'occurrence, puisqu'elle s'occupe de peindre verrière et galandage.

A part le petit obstacle d'une gaine électrique au coin de la cloison, les travaux ont été sans surprise. Le résultat, lui, est acclamé, selon Joyce Béranger. "Mes amis m'ont avoué qu'au départ, ils ont trouvé bête de casser une cloison dans un appartement neuf. Mais le résultat final les a agréablement surpris !" Aujourd'hui, l'équilibre est rétabli et Joyce a pu s'approprier ce nouvel habitat aussi bien qu'elle l'espérait.

Fiche technique
Construction d'une verrière entre un salon et une cuisine
Architecte : Quitterie de Boissieu
Surface de la cuisine : 5 m²
Surface du salon : 20 m²
Dimensions de la verrière : L 1,30 m - l 1 m - H 1,30 m - à 1,15 m du sol
Artisans : Les ateliers de Lutèce
Coût des travaux : environ 7000 €
Durée des travaux : 3 semaines

Pour découvrir l'installation de la verrière, cliquez sur suivant

Une verrière pour plus d'horizon
à lire aussi
Optimiser l'espace d'un petit logement n'est pas toujours évident. Découvrez dix exemples de pièces complètement repensées pour devenir astucieuses et pratiques.
Nous vous recommandons

Vous êtes en phase de projet pour construire ou faire construire une piscine ? Vous planifiez la mise en terrasse d’une partie de votre jardin ? Maison à Part vous accompagne dans vos choix, grâce à une sélection de produits aussi esthétiques qu’accessibles, afin de transformer votre extérieur en véritable espace de détente.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic