L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Optimiser ses combles pour gagner des m2, un chantier à la loupe

Par
,
le
Difficilement exploitables dans un premier temps, les combles d'un petit pavillon situé dans l'Eure, sont devenus habitables. Cinq semaines de travaux ont été nécessaires pour créer un espace chaleureux et optimisé. Résultat : 45m2 gagnés. Reportage.
Depuis sa construction en 1983, ce pavillon situé dans l'Eure abritait 55m2 de combles perdus. Du gâchis pour les propriétaires qui ont décidé de les réhabiliter. "Les clients n'avaient qu'un bureau étroit et une petite chambre au rez-de-chaussée, ils ont donc voulu tirer profit du fort potentiel de cet espace", explique Laurent Cordani, gérant entreprise chez RHP Combles, société en charge du chantier.
Résultat, la surface habitable de la maison a doublé, grâce aux 45m2 supplémentaires. Le tout réparti en un bureau en open space d'environ 20m2, une chambre de 15m2, ainsi qu'une salle de bains et des toilettes séparées. De plus, après d'importants travaux d'isolation, les combles bénéficient désormais de bonnes performances thermiques et acoustiques.

Des combles accueillants et performants

Après rénovation, les clients profitent d'un espace lumineux et chaleureux, où bois et lumière naturelle ont la part belle. Pour parfaire le tout, de la domotique a été ajoutée, à travers des volets roulants et des radiateurs connectés. Découvrez l'intégralité du chantier...
Optimiser ses combles pour gagner des m2, un chantier à la loupe

Des combles difficilement exploitables

Les combles étaient difficilement exploitables
Les combles étaient difficilement exploitables © RHP Combles
Avant travaux, l'espace plongé dans le noir laissait entrevoir une charpente à combles non aménageables. Sa forme en W s'étendait sur toute la longueur de l'habitation pour reprendre les charges de la toiture. Sa disposition d'alors ne permettait pas d'installer de pièces à vivre. Le sol, lui, était isolé avec de la laine de verre qui n'était plus performante.
Des combles difficilement exploitables

Une charpente déplacée et renforcée

La charpente a été déplacée et renforcée
La charpente a été déplacée et renforcée © RHP Combles
La charpente a fait l'objet de toutes les attentions pendant deux semaines. "Avant d'installer la mezzanine, la charpente a été renforcée et modifiée. Nous avons doublé le bois et placé une structure en acier pour récupérer les charges, ensuite un solivage a été réalisé puis nous avons posé un plancher", détaille Laurent Cordani. Finie la disposition en W, l'espace est libéré.
Une charpente déplacée et renforcée

Un espace soigneusement isolé sur le plan thermique...

L'espace a été isolé sur le plan thermique
L'espace a été isolé sur le plan thermique © RHP Combles
"L'isolation est en double couche de laine de verre, de 140 et 100 mm. Ce qui permet de supprimer les ponts thermiques. Ensuite une membrane a été ajoutée de façon à protéger les murs des courants d'air. Puis nous avons passé l'électricité entre l'isolant et la membrane, pour ne pas avoir à la percer." Résultat, des performances thermiques optimales.
Un espace soigneusement isolé sur le plan thermique...

... et phonique - Optimiser ses combles pour gagner des m2, un chantier à la loupe

... mais aussi phonique
... mais aussi phonique © RHP Combles
La maison étant située près d'un aéroport, des plaques de plâtre phoniques ont donc été installées sur l'ensemble des murs pour améliorer les performances acoustiques des combles.
... et phonique - Optimiser ses combles pour gagner des m2, un chantier à la loupe

Résultat : chaleur et lumière sont au rendez-vous

L'espace est chaleureux et lumineux
L'espace est chaleureux et lumineux © RHP Combles
Les travaux ont permis de métamorphoser l'espace. La mezzanine frappe par sa luminosité et sa chaleur. Trois fenêtres de toit viennent illuminer le bureau, où des teintes de bois, à travers les tables, la rambarde de l'escalier et le parquet stratifié, confèrent LA touche de chaleur indispensable.
Résultat : chaleur et lumière sont au rendez-vous

De la pierre qui contraste avec le bois

Un parement en pierre contraste avec le bois
Un parement en pierre contraste avec le bois © RHP Combles
Pour contrebalancer l'omniprésence du bois et son aspect lisse, un parement en pierre apporte du relief et une petite touche minérale à l'ensemble.
De la pierre qui contraste avec le bois

Des spots LEDs discrets et chaleureux

Les spots LEDs participe à l'ambiance du lieu
Les spots LEDs participe à l'ambiance du lieu © RHP Combles
Souvent décriées pour leur lumière blanche, ici, les LEDs participent à l'atmosphère chaleureuse du lieu, grâce à une luminosité discrète (ampoules de 3watts) qui s'accorde parfaitement aux teintes boisées et à la couleur crème des murs.
Des spots LEDs discrets et chaleureux

Une chambre spacieuse et lumineuse

La chambre est spacieuse et lumineuse
La chambre est spacieuse et lumineuse © RHP Combles
Les clients disposent désormais d'une chambre d'environ 15 m2 et profitent ici encore, d'un bon apport en lumière naturelle grâce à la fenêtre de toit.
Une chambre spacieuse et lumineuse

Une entrée en pleine lumière

L'entrée profite d'un bon apport lumineux
L'entrée profite d'un bon apport lumineux © RHP Combles
"Avant les travaux, la maison était plutôt sombre et les propriétaires souhaitaient gagner en luminosité dans l'entrée", détaille Laurent Cordani. Mission accomplie puisque la mezzanine, largement ouverte, laisse descendre beaucoup de lumière naturelle et offre une belle perspective.
Une entrée en pleine lumière

De la domotique dans les combles

Fenêtres et radiateurs se contrôlent sur tablette
Fenêtres et radiateurs se contrôlent sur tablette © RHP Combles
Pour finir, de la domotique vient agrémenter les combles. Par exemple, les fenêtres de toit se ferment grâce à un système de volets roulants qui se contrôle directement sur tablette. Les radiateurs, eux, se règlent également via une application. Un petit bonus !
De la domotique dans les combles

Fiche technique - Optimiser ses combles pour gagner des m2, un chantier à la loupe

Le pavillon date des années 1980
Le pavillon date des années 1980 © RHP Combles
Durée du chantier : 5 à 6 semaines
Lieu : Eure (27)
Coût des travaux : NC
Maître d'œuvre : RHP Combles
Fiche technique - Optimiser ses combles pour gagner des m2, un chantier à la loupe
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic