L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Cuisine, derrière la photo de catalogue...

Par
,
le
Principales sources d'informations et d'inspirations pour les particuliers, les catalogues des cuisinistes sont élaborés avec une très grande minutie. Derrière chaque modèle présenté, ce sont plusieurs mois de travail et pas moins d'une vingtaine de personnes mobilisées. Un travail long et fastidieux dont Maison à part a pu suivre les étapes clés en infiltrant l'enseigne SoCoo'c. Depuis la phase de conception, jusqu'au shooting photos, en passant par les esquisses préparatoires, découverte de l'envers du décor de son tout dernier modèle...
Malgré l'explosion d'Internet, les catalogues papier des cuisinistes restent la principale source d'informations et d'inspirations des particuliers. Les fabricants l'ont compris et rivalisent d'efforts pour les rendre attractifs. Regroupant à la fois des conseils pratiques et de très jolies photos, ils s'apparentent désormais à de véritables magazines. Chaque modèle présenté fait l'objet d'une recherche approfondie, plusieurs mois de travail sont nécessaires pour son élaboration et pas moins d'une trentaine de personnes mobilisées.
Pour coller le mieux possible à la réalité, aux tendances du moment ainsi qu'aux besoins des clients, les cuisinistes poussent très loin la réflexion. Les équipes de concepteurs dressent, par exemple, un portrait robot des occupants "imaginaires" de la cuisine présentée. Au-delà de leur identité - âge, sexe, lieu de vie, etc. - ils vont jusqu'à imaginer leurs professions, leurs passions et leurs habitudes. Vient ensuite la phase de dessin, elle aussi très fastidieuse puisque de nombreuses esquisses sont produites avant d'arriver à trouver le "bon modèle". La cuisine doit ensuite être montée, stylisée et photographiée. Un travail long et fastidieux dont Maison à part a pu suivre les étapes clés...
En pages suivantes, découvrez les coulisses de la conception d'une cuisine de catalogue...
Cuisine, derrière la photo de catalogue...

Une analyse des tendances

Réussir votre visite chez un cuisiniste
Réussir votre visite chez un cuisiniste © So'Coo'c
Direction le siège social de l'entreprise SoCoo'c à Epagny, en Haute-Savoie. C'est là que sont élaborés tous les catalogues de l'enseigne. Tous sont conçus en interne de A à Z. Pour concevoir les nouveaux modèles qui intègreront le catalogue, les équipes se basent sur les tendances du moment dégagées par le bureau de style NellyRodi avec lequel elles travaillent.
Une analyse des tendances

Définition du cahier des charges

Définition du cahier des charges
Définition du cahier des charges © SoCoo'c
Les équipes marketing et communication, dirigées par Jennifer Remaud, élaborent le cahier des charges du nouveau modèle qui intègrera le catalogue 2017/2018 et le transmettent à Peggy Fornay, conceptrice dessinatrice.
Cette fois, grande première, une personne extérieure, en l'occurrence la blogueuse lifestyle Louise Grenadine, est associée au projet. Elle interviendra à toutes les étapes de la conception et de la réalisation. "L'idée était qu'elle créé une cuisine à son image, à la fois chaleureuse, astucieuse et en mode cocooning", indique l'enseigne. Par ailleurs, sur le plan technique, la cuisine comprendra un îlot multifonctions. Et sur le plan esthétique, elle se différenciera des autres modèles présents dans le catalogue par une allure végétale, pleine de fraîcheur.
Définition du cahier des charges

Le portrait-robot des utilisateurs

Le portrait-robot des utilisateurs
Le portrait-robot des utilisateurs © SoCoo'c
Pour concevoir une cuisine la plus réaliste possible et qui correspond le mieux aux besoins des particuliers, la dessinatrice explique qu'elle l'a contextualise. "On définit une typologie d'utilisateur pour lui donner une âme", commente-t-elle. Elle imagine ainsi "la vie" des utilisateurs de la cuisine : leurs métiers, leurs passions et leurs habitudes. Elle définit également leur type de logement - maison ou appartement - et le lieu de vie. "Parfois, ajoute-t-elle, je vais même jusqu'à dessiner la maison en entier".
Dans le cas présent, il est finalement arrêté qu'il s'agira de la cuisine d'un couple de trentenaire qui aime recevoir des amis. Lui est sportif, elle est passionnée de déco, de jardinage et de cuisine.
Le portrait-robot des utilisateurs

Le choix des détails

Le choix des détails
Le choix des détails © SoCoo'c
"Une fois la silhouette générale de la cuisine trouvée, nous rentrons dans le détail avec le choix des modèles de meubles, de l'électroménager mais aussi des couleurs mais aussi des différents accessoires et du mobilier", explique Peggy Fornay. "Le stylisme et le décor doivent être en adéquation avec le prix de la cuisine", ajoute-t-elle. Par ailleurs, il faudra également s'assurer de la faisabilité de la cuisine en consultant les différents chefs de produits concernés. Il ne reste plus qu'à passer la commande des meubles auprès de l'usine et à organiser le shooting photo.
Le choix des détails

Le shooting photo

Le shooting photo
Le shooting photo © C. Chahi Bechkri/MAP
Le shooting photo est réalisé à Thônes La Saulne, un bâtiment est entièrement dédié aux prises de vue. Les trois marques du groupe, à savoir, SOcoo'c, Mobalpa et Perene, utilisent tour à tour l'espace. La cuisine y est montée, accessoirisée puis photographiée.
Le shooting photo

De l'importance des points de détail

De l'importance des points de détail
De l'importance des points de détail © SoCoo'c
Eric Bergoend, le photographe, va passer deux jours entiers à photographier la cuisine sous toutes les coutures. Au programme : des prises de vue générales mais aussi des points de détail, des photos réalisées avec de l'éclairage artificiel qui simule les différents moments de la journée. Certains placards et tiroirs - comme ici sur la photo - sont photographiés ouverts, il faut donc les accessoiriser.
De l'importance des points de détail

Une cuisine habitée, présentée à un instant T

Une cuisine végétale et conviviale
Une cuisine végétale et conviviale © SoCoo'c
Pour faire plus réaliste, la cuisine est présentée comme si elle était habitée et, surtout, à un instant T, celui du brunch du dimanche matin. Les ingrédients sont laissés de manière "faussement aléatoire" sur le plan de travail... comme s'ils venaient d'être utilisés. "Cette mise en scène facilite le travail d'identification, les particuliers peuvent plus facilement se projeter dans la cuisine", souligne Peggy Fornay.
Une cuisine habitée, présentée à un instant T

Une cuisine végétale et conviviale

Une cuisine végétale et conviviale
Une cuisine végétale et conviviale © SoCoo'c
A l'arrivée, la cuisine est végétale et conviviale. Un résultat plein de fraîcheur obtenu notamment, comme l'indique la blogueuse Louise Grenadine, grâce "à des matériaux imitant le bois et le béton, des jeux de niches et d'ouvertures pour un espace plus vivant, des couleurs douces et feutrées mais aussi quelques plantes vertes".
Une cuisine végétale et conviviale

Des idées et astuces à retenir

Des idées et astuces à retenir
Des idées et astuces à retenir © SoCoo'c
Les photos de la cuisine sont ensuite minutieusement sélectionnées puis intégrées au catalogue. La mise en page donne la part belle aux visuels mais aussi au texte puisque des astuces et des idées sont ajoutées. La La crédence végétalisée, l'îlot multifonctions avec rangement XXL, les étagères ouvertes, le bloc prise intégré au plan de travail, le meuble T.V suspendu... Autant d'aménagements et d'équipements astucieux sur lesquels l'attention du particulier est attirée.
Des idées et astuces à retenir
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic