L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une cuisine dans une boîte bleue

Par
,
le
Une cuisine fermée mais ouverte, le challenge était de taille. Pour le réussir, Flora Auvray a eu l'idée de créer une boîte bleue légère, lumineuse, épurée, ouverte et qui se fond dans le décor. Pour un résultat final apportant un indéniable plus esthétique. Reportage.
Au 12ème étage d'une copropriété au Pré-Saint-Gervais, un vieil appartement des années 1970 de 110 m2, a été totalement dépoussiéré et relooké. Avec comme pièce maîtresse, une cuisine de 9m2, bien particulière, puisqu'enfermée dans une boîte. Enfermée ? Pas complètement, car pour ce projet, la mission consistait à combiner deux demandes un peu contradictoires. "Les clients n'avaient pas de souhaits particuliers.Seulement, le mari aimait cuisiner et passer du temps dans cet espace. Il fallait donc que cette pièce prenne une importance particulière dans l'appartement. Qu'il puisse y évoluer dans de bonnes conditions sans se sentir enfermé. Mais sa femme, de son côté, ne voulait pas être incommodée par les mauvaises odeurs", explique Flora Auvray, architecte d'intérieur en charge du projet. De nombreux éléments ont donc été combinés pour tenter de répondre au cahier des charges. Nombreuses ouvertures, vue traversente, couleurs douces, porte coulissante…

Des choix esthétiques originaux

Si la boîte remplit un aspect pratique, son esthétique n'a pas été délaissée. Bien au contraire. Plutôt originale, la cuisine vient se nicher dans un coffre bleu, mis en lumière par plusieurs fenêtres en enfilade qui, n'enferment pas le cuisinier. Arrondie, la boîte se veut sobre et douce. "J'ai opté pour un bleu. Cette nuance très douce est suffisamment présente et amène le regard. En blanc, elle n'aurait eu aucun intérêt", détaille Flora Auvray. Le tout s'accorde aux différentes teintes présentes dans l'appartement. Comme le taupe ou la couleur bois des plinthes et du parquet en chêne. Tout en douceur, sans brutalité. L'intérieur de la cuisine se veut discret, épuré, fonctionnel. Ce qu'il faut, là où il faut.
Plus qu'une simple boîte, tout, à l'intérieur de celle-ci et autour, a été pensé pour créer un ensemble cohérent, pratique, discret et visible, ouvert et fermé. Le tout pour un budget serré d'environ 15.000 euros. Zoom.
 
Fiche technique :
Le budget : environ 15.000 euros
Le maître d'½uvre : Flora Auvray
Maître d'ouvrage : NC
Durée des travaux : 3 mois pour l'ensemble de l'appartement
Surface : 9 m2
Une cuisine dans une boîte bleue

Une boîte douce et arrondie

Des angles doux
Des angles doux © Marc Verneret
Les angles arrondis de la boîte garantissent confèrent un aspect très doux à l'ensemble. Flora Auvray savait que les propriétaires aimaient le bleu. Elle a donc opté pour une teinte très discrète, qui, combinée à ces angles doux est du meilleur effet. Pour un aspect général presque aquatique…
Une boîte douce et arrondie

Une boîte contrastée et élégante

Une boîte en contraste
Une boîte en contraste © Marc Verneret
"J'ai joué avec le bois du parquet, du chêne, et les plinthes. Le bleu met en valeur les essences et inversement. Seules les plinthes de la cuisine sont différentes, leurs arrondis suivent ceux de la boîte, comme s'il s'agissait d'un bandeau", précise Flora Auvray.
Une boîte contrastée et élégante

Des luminaires harmonisés

Des luminaires en harmonie avec la boîte
Des luminaires en harmonie avec la boîte © Marc Verneret
Pour parfaire l'ensemble et garantir une bonne intégration, des luminaires aux lignes contemporaines, en plâtre, avec LEDs, ont été peints de la même couleur que la boîte.
Des luminaires harmonisés

Des fenêtres en enfilade

De nombreuses fenêtres
De nombreuses fenêtres © Marc Verneret
De petites fenêtres dans la boîte bleue apportent, par effet de transparence, la luminosité venant des autres pièces. Transformant la cuisine en un espace à la fois lumineux et ouvert sur l'extérieur. "C'est une boîte avec des vues, on peut regarder à travers", explique Flora Auvray.
Des fenêtres en enfilade

Une cuisine ouverte mais dissimulée

Des portes opaques
Des portes opaques © Marc Verneret
"Pour la porte coulissante, le choix s'est porté sur un verre sablé dégradé. Idéal pour dissimuler une cuisine mal rangée par exemple", développe Flora Auvray. Point positif, si la vue est cachée, il en faut plus pour arrêter la lumière…
Une cuisine ouverte mais dissimulée

Un équipement discret et fonctionnel

Dans la boîte : discrétion et fonctionnalité
Dans la boîte : discrétion et fonctionnalité © Marc Verneret
Pour la cuisine, les maîtres mots étaient : pratique, fonctionnelle et sobre. Un exemple : la hotte, un groupe filtrant encastré dans le meuble-haut, joue clairement la carte de la discrétion.
"La cuisine laquée blanche est fonctionnelle et esthétique. Rien n'y gâche la vue. Aucune couleur ne vient perturber le regard. Ce qui permet de profiter au mieux de la vue traversente", affirme Flora Auvray.
Un équipement discret et fonctionnel

Un mobilier légèrement modifié

Un mobilier parfois modifié
Un mobilier parfois modifié © Marc Verneret
Malgré un budget serré, tout n'est pas issu de la grande distribution. La robinetterie a été changée pour un modèle plus esthétique. Le coloris de l'évier lui, s'harmonise à celui du plan de travail et les murs, de manière à créer une continuité.
Un mobilier légèrement modifié

Une cuisine plongée dans la lumière

Une pièce lumineuse
Une pièce lumineuse © Marc Verneret
Des faux plafonds ont été ajoutés : ils abritent des spots LEDs qui apportent encore plus de luminosité et répondent au blanc immaculé du mobilier.
Une cuisine plongée dans la lumière

Une cuisine tout en nuances

Une cuisine nuancée
Une cuisine nuancée © Marc Verneret
La couleur gris taupe vient quant à elle, recouvrir le plan de travail en stratifié et la crédence. Un jeu de couleurs entre le bleu, le chêne et le taupe qui se retrouvent en divers endroits de l'appartement…
Une cuisine tout en nuances

Un sol qui se fond dans le décor

Le sol se fond dans le décor
Le sol se fond dans le décor © Marc Verneret
Le sol de la cuisine, en grès céram rectifié, se pare également d'un gris taupe très clair. Simple d'entretien, avec peu de joints, il s'avère facile à nettoyer en cas de projections. Là, encore, une habile combinaison entre utilitaire et esthétique.
Un sol qui se fond dans le décor
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic