L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une cuisine semi-ouverte grâce à un claustra

Par
,
le
A Lyon, un vieil appartement sombre et désuet, a été totalement rénové. Avec comme pièce maîtresse, une cuisine moderne et lumineuse derrière un claustra, où couleurs, contrastes et jeux de lumière ne sont jamais bien loin. Visite.
Motifs floraux, couleurs ternes, meubles anciens... le moins que l'on puisse dire, c'est que cet appartement lyonnais des années 1940, était dans son jus ! "Les propriétaires souhaitaient remettre ce bien au goût du jour", raconte Guillaume Coudert, architecte en charge du projet. Les clients voulaient notamment profiter d'une grande pièce à vivre réunissant salon et salle à manger, avec la cuisine dans la continuité (et venant donc remplacer une partie du séjour).

"La cuisine ne devait pas être totalement ouverte"

Les propriétaires aimant recevoir et cuisiner, il s'agissait de créer une grande cuisine ouverte sur le salon, fonctionnelle, accueillante et qui invite à s'y attarder. En témoigne un choix de couleur osé. Un jaune vif qui, combiné au blanc du mobilier et à l'éclairage, plonge littéralement la pièce en pleine lumière.
Mais d'un autre côté, "la cuisine ne devait pas être totalement ouverte", explique Guillaume Coudert. Le choix s'est alors porté sur un claustra en bois, venant cloisonner sans séparer la pièce de 13m2 et filtrer la luminosité en créant des jeux de lumière. En plus d'apporter un charme indus' à cet intérieur, il confère du relief et du contraste grâce à son manteau noir... Maison à part vous présente cette réalisation en images.
Une cuisine semi-ouverte grâce à un claustra

Avant : un séjour vieillot et sombre

Avant, le séjour était vieillot et sombre
Avant, le séjour était vieillot et sombre © Guillaume Coudert architecture - 3D - Design
Avant travaux, la pièce servait de séjour et était marquée par une décoration dépassée et peu lumineuse.
Avant : un séjour vieillot et sombre

Après : Une cuisine moderne et éclatante

Après travaux, la pièce est méconnaissable
Après travaux, la pièce est méconnaissable © Guillaume Coudert architecture - 3D - Design
La cuisine a été totalement repensée et déportée dans le séjour, de manière à créer un grand espace de vie. Résultat : exit les vieux meubles, le papier peint recouvert de motifs floraux... Place à une cuisine très fonctionnelle, lisse et marquée par un jaune canari au mur, qui plonge littéralement la pièce en pleine lumière et y apporte du peps.
"Avec cette teinte, l'idée consistait à obtenir quelque chose de tonique, qui réveille le matin. J'ai suggéré aux propriétaires d'oser la couleur, car s'il s'en lasse avec le temps, il suffira de repeindre", explique Guillaume Coudert.
"L'autre idée consistait à avoir une cuisine blanche et épurée. Les placards ne sont donc pas d'aspect bois, car combinés au parquet, ils alourdiraient l'ensemble. Enfin, aucune poignée à la surface des placards ne vient perturber leur pureté."
Au centre, un îlot central ajoute un espace à vivre supplémentaire. Idéal pour manger sur le pouce, ou s'assoir et discuter avec le cuisinier.
Après : Une cuisine moderne et éclatante

Un claustra élancé et contrasté

Le claustra noir est très élancé
Le claustra noir est très élancé © Guillaume Coudert architecture - 3D - Design
Le claustra permet d'opérer une rupture visuelle entre l'espace de vie et la cuisine, en séparant mais sans totalement cloisonner.
Sa rigidité et sa couleur, lui donnent une allure industrielle qui contraste avec le mur jaune et l'aspect blanc lisse des placards. La continuité entre les pièces est assurée par un parquet d'origine, qui a été poncé et vitrifié.
Un claustra élancé et contrasté

Un claustra animé et évolutif

Le claustra vient filtrer la lumière
Le claustra vient filtrer la lumière © Guillaume Coudert architecture - 3D - Design
Le claustra fait office de filtre. Il est magnifié par des jeux de lumières, faisant apparaître au sol des ombres portées. De plus, "sa structure est évolutive et pourra devenir un support pour des plantes par exemple", suggère Guillaume Coudert.
Un claustra animé et évolutif

Une verticalité qui agrandit la pièce

La verticalité vient agrandir la pièce
La verticalité vient agrandir la pièce © Guillaume Coudert architecture - 3D - Design
Ce vieil appartement des années 1940 affiche une généreuse hauteur sous plafond de 3 mètres. Une particularité qui profite à la verticalité du claustra qui agrandit l'espace et amène le regard vers la cuisine. Mais les lames avaient été placées à l'horizontal, le claustra aurait au contraire tassé la pièce. Un effet que l'architecte a souhaité éviter...
Une verticalité qui agrandit la pièce

Une mise en lumière graphique et chaleureuse

Des luminaires en "L" répondent au claustra
Des luminaires en "L" répondent au claustra © Guillaume Coudert architecture - 3D - Design
Un faux plafond a été créé pour insérer une VMC et des luminaires. Ces derniers sont placés de manière à former un "L" noir et graphique, qui vient marquer la cuisine et répond au claustra. "Ce ne sont pas des LEDs, mais des allogènes graduables, qui diffusent une lumière chaude et agréable. J'ai moi-même réalisé l'autre suspension, avec des bocaux de conserve." Comme une petite note rétro années 1940...
Une mise en lumière graphique et chaleureuse

Une commode vintage et chaleureuse pour contraster

La commode vient contrebalancer le claustra
La commode vient contrebalancer le claustra © Guillaume Coudert architecture - 3D - Design
Cette commode vintage et chaleureuse contraste avec l'aspect moderne et sombre du claustra. Tout en étant suffisamment basse pour ne pas briser la verticalité de la structure.
Une commode vintage et chaleureuse pour contraster

Un claustra qui se poursuit dans le couloir

Le claustra apporte de l'intimité dans l'entrée
Le claustra apporte de l'intimité dans l'entrée © Guillaume Coudert architecture - 3D - Design
Le claustra quitte le séjour et se poursuit dans le couloir. Il vient fermer et apporter un peu d'intimité au niveau de l'entrée, où se trouve une buanderie et des WC. Ici encore, sa rigidité est contrebalancée. Mais cette fois, par les arbres sur le papier peint.
Un claustra qui se poursuit dans le couloir

Fiche technique - Une cuisine semi-ouverte grâce à un claustra

Fiche technique
Fiche technique © Guillaume Coudert architecture - 3D - Design
Maître d'œuvre : Guillaume Coudert architecture - 3D - Design
Coût : rénovation complète de l'appartement - 65.000 €
Lieu : (Lyon 69003)
Durée des travaux : courant 2016
Fiche technique - Une cuisine semi-ouverte grâce à un claustra
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic