L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Reconversion insolite : une école de village devient maison d'hôtes

Par
,
le
Entièrement rénovée dans le respect des matériaux nobles qui la composent, cette école communale a été transformée en une maison d'hôtes pleine de charme. La déco et la chine se mêlent à l'histoire du lieu, pour un résultat hors du commun. Visite.
L'école, un lieu synonyme de mauvais souvenirs pour certains... Pas pour Nathalie Schlienger ! Cette ancienne graphiste travaillant dans une imprimerie a eu le coup de foudre pour une vieille bâtisse, une école datant de 1870, mise en vente par le village car elle était devenue trop petite pour accueillir tous les enfants.
Presque sur un coup de tête, elle a décidé de transformer la belle construction classée, située à Ambronay dans l'Ain, en une maison d'hôtes chaleureuse. Pour cela, trois ingrédients : une passion pour la chine, un vrai sens de l'esthétique, et un respect des beaux matériaux. Nathalie Schlienger a repensé 700 des 1.000 m2 du bâtiment, en offrant un magistral clin d'oeil à l'histoire de l'ancienne école...
Une transformation tellement radicale et réussie qu'elle a valu à la Maison d'Ambronay d'être élue "Plus belle chambre d'hôtes 2017" par le réseau Gîtes de France.
Reconversion insolite : une école de village devient maison d'hôtes

Derrière la façade classée, une école transformée

La façade classée de la Maison d'Ambronay
La façade classée de la Maison d'Ambronay © Gîtes de France
Lorsque l'on découvre la façade en pierre de l'ancienne école d'Ambronay, rien ne laisse deviner ce qui se cache derrière. Pourtant, c'est une rénovation intégrale qu'a entamé Nathalie Schlienger, pour créer dans le bâtiment de 1870, quatre chambres d'hôtes, un salon et une grande cuisine commune.
Derrière la façade classée, une école transformée

Un patio illumine des voûtes en pierre

Un patio central distribue les espaces de la maison d'Ambronay
Un patio central distribue les espaces de la maison d'Ambronay © Sabine Serrard
"J'ai eu un coup de coeur pour l'architecture du lieu", se souvient Nathalie Schlienger. On la comprend ! Au bout du couloir qui suit l'entrée de l'école des garçons, apparaît un patio à ciel ouvert. Le lieu est central, et donne accès au salon, à la cuisine, et à l'escalier menant aux chambres.
Un patio illumine des voûtes en pierre

Un coin salon comme espace d'accueil

L'espace d'accueil de la Maison d'Ambronay
L'espace d'accueil de la Maison d'Ambronay © Gîtes de France
Au pied du patio, un premier espace salon accueille les visiteurs. "Les murs, autrefois peints, ont été sablés pour laisser réapparaître la pierre", explique Nathalie Schlienger. Quelques touches de peinture ont été maintenues pour égayer l'espace.
Un coin salon comme espace d'accueil

Une salle de classe transformée en salle de petit-déjeuner

La salle du petit-déjeuner de la Maison d'Ambronay
La salle du petit-déjeuner de la Maison d'Ambronay © Sabine Serrard
Au rez-de-chaussée, se trouvait une grande salle de classe de 60 m2. Nathalie Schlienger a choisi d'y installer sa cuisine ainsi que la salle du petit-déjeuner, dans une atmosphère résolument espiègle et vintage.
Outre un lourd chantier d'isolation, les artisans ont remis en valeur les atouts de la pièce. "Nous avons retiré le parquet, qui n'était pas d'époque, pour laisser apparaître un carrelage en bon état... mais aussi, un puits, qui a depuis été rebouché", détaille la propriétaire. Elle a également laissé aux radiateurs leur couleur rose bonbon, clin d'oeil à l'univers de l'enfance.
Une salle de classe transformée en salle de petit-déjeuner

Couleurs vives et meubles chinés pour une atmosphère chaleureuse

Une cuisine aux accents vintage dans la Maison d'Ambronay
Une cuisine aux accents vintage dans la Maison d'Ambronay © Gîtes de France
Rose également pour les deux portes du fond de la pièce ! A ces belles couleurs vives, Nathalie Schlienger a associé des meubles qu'elle a chinés. "Le comptoir est devenu un élément central autour duquel les visiteurs aiment se retrouver", nous raconte-t-elle.
Derrière lui, plusieurs éléments de mobilier provenant de l'imprimerie où travaillait la propriétaire ont été transformés en meubles de cuisine. "Une manière pour moi de mêler mon ancien métier et le nouveau", ajoute-t-elle.
Couleurs vives et meubles chinés pour une atmosphère chaleureuse

Une décoration vintage, clin d'oeil à l'école d'antan

Une maison d'hôtes décorée avec des objets chinés
Une maison d'hôtes décorée avec des objets chinés © Sabine Serrard
Entre le grand tableau noir, les pichets façon cantine, et le support de sucettes Pierrot Gourmand qui rappelle les sous dépensés par les marmots à la boulangerie, Nathalie Schlienger a fait plusieurs clins d'oeil à l'école et, plus largement, à la vie au début du XXe siècle.
Une décoration vintage, clin d'oeil à l'école d'antan

Un escalier magistral aux marches en pierre patinées

L'escalier central de la Maison d'Ambronay
L'escalier central de la Maison d'Ambronay © Gîtes de France
Grimpons à présent l'un des deux escaliers centraux qui mènent aux chambres. Les marches, usées par le temps, rappellent qu'il n'y a pas si longtemps, elles étaient dévalées par les écoliers pressés d'aller jouer dans la cour ! "Nous les avons laissées brutes pour révéler l'histoire du lieu", précise Nathalie Schlienger.
Un escalier magistral aux marches en pierre patinées

Des couleurs aux murs et des matériaux bruts

L'école transformée en maison d'hôtes a gardé son âme
L'école transformée en maison d'hôtes a gardé son âme © Sabine Serrard
La ferronnerie, quant à elle, avait été peinte en marron. "Cela date de l'époque où l'on préférait tout peindre plutôt que de dévoiler la beauté des matériaux bruts", regrette la propriétaire. Elle n'exclut pas, lors du prochain chantier des 300 m2 restants à rénover, de la décaper.
Aux murs, en revanche, elle a conservé les couleurs vives et enfantines de l'école.
Des couleurs aux murs et des matériaux bruts

Des pupitres d'école dans le couloir

Dans le couloir, des pupitres des écoles d'antan
Dans le couloir, des pupitres des écoles d'antan © Sabine Serrard
Les murs du couloir qui mène aux chambres aussi sont bicolores. Nathalie Schlienger a ici laissé libre cours à son imagination pour réconcilier la maison d'hôtes avec son histoire récente. Quelques pupitres et des porte-manteaux anciens viennent ainsi égayer l'espace.
Des pupitres d'école dans le couloir

Dormir dans une salle de classe d'antan

La chambre "CE1 piscine" de la Maison d'Ambronay
La chambre "CE1 piscine" de la Maison d'Ambronay © Gîtes de France
Chaque chambre porte le nom de la classe dans laquelle elle a été installée, et du thème qui y est décliné. Ici, dans la chambre "CE1 piscine", Nathalie Schlienger a glissé des souvenirs de sa propre enfance. "J'ai longtemps participé à des compétitions de natation, nous raconte-t-elle, j'ai donc voulu reproduire l'atmosphère des vestiaires".
Dormir dans une salle de classe d'antan

Une salle de bains façon douches de vestiaires

La salle de bains de la chambre "CE1 piscine" de la Maison d'Ambronay
La salle de bains de la chambre "CE1 piscine" de la Maison d'Ambronay © Sabine Serrard
C'est surtout dans la salle de bains que cette inspiration se perçoit le mieux : "j'ai profité de l'espace disponible, pas moins de 60 m2, pour m'amuser un peu et reproduire les douches des vestiaires", explique la propriétaire. Trois douches communes, deux lavabos, de la robinetterie en cuivre et des bancs en bois vieilli qui rappellent aussi les salles de bains des pensionnats.
Une salle de bains façon douches de vestiaires

Une chambre art déco grâce à un lavabo totem

La chambre "CE2 Art déco" de la Maison d'Ambronay
La chambre "CE2 Art déco" de la Maison d'Ambronay © Sabine Serrard
Pour décorer les chambres, Nathalie Schlienger a souvent suivi son instinct... et le destin. "Le maître d'oeuvre qui a travaillé avec moi sur ce projet, m'a proposé de récupérer des lavabos des années 30 sur un chantier de démolition, se souvient-elle. J'ai foncé !" Ces pièces lui inspirent un style Art déco pour la chambre installée dans la classe de CE2.
Elle a ajouté notamment des luminaires reprenant les codes de l'époque, et décliné un camaïeu de rose sur les murs et dans le coin salle de douche.
Une chambre art déco grâce à un lavabo totem

Deux estrades pour structurer une chambre de 50 m2

La chambre "CM1 estrade" de la Maison d'Ambronay
La chambre "CM1 estrade" de la Maison d'Ambronay © Sabine Serrard
Pas facile d'aménager la chambre "CM1" et ses 50 m2. "Pour casser le volume et le côté froid de la pièce, j'ai installé deux estrades se faisant face", détaille Nathalie Schlienger. Réminiscence de l'école et de l'estrade de l'enseignant, sur laquelle trône le lit.
Deux estrades pour structurer une chambre de 50 m2

Une baignoire encastrée dans une estrade en bois

Une baignoire encastrée dans une estrade en bois - La chambre "CM1 estrade" de la Maison d'Ambronay
Une baignoire encastrée dans une estrade en bois - La chambre "CM1 estrade" de la Maison d'Ambronay © Sabine Serrard
En face du lit, la seconde estrade permet d'encastrer une baignoire. Une différence de niveau qui sépare symbolique l'espace salle de bains du reste de la pièce, et cache la robinetterie.
Une baignoire encastrée dans une estrade en bois

Une cheminée en marbre, au centre d'une chambre lumineuse

La chambre "CM2 marbre" de la Maison d'Ambronay
La chambre "CM2 marbre" de la Maison d'Ambronay © Sabine Serrard
Dans la dernière chambre, c'est une grande cheminée en marbre qui a inspiré Nathalie Schlienger. En bon état, elle a été simplement décapée pour être mise en valeur. Le reste de la chambre a été décoré dans un style contemporain avec des touches de jaune.
Une cheminée en marbre, au centre d'une chambre lumineuse

Une salle de bains entre élégance et vintage

Une salle de bains entre élégance et vintage - La chambre "CM2 marbre" de la Maison d'Ambronay
Une salle de bains entre élégance et vintage - La chambre "CM2 marbre" de la Maison d'Ambronay © Gîtes de France
La salle de bains arbore un beau marbre aux murs, en écho à la cheminée côté chambre. Petite astuce de Nathalie Schlienger : elle a utilisé un tabouret en métal Tolix comme support pour la vasque. Un ultime rappel de l'histoire du lieu.
Une salle de bains entre élégance et vintage
Nous vous recommandons

Partez à la découverte d'une maison contemporaine métamorphosée en bâtisse provençale.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic