L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Candé fait revivre les années 30

Par Aline Angosto
,
le 18 Juillet 2008
Candé fait revivre les années 30
1/20
Chateau de Candé
Chateau de Candé © A.A.

Le château de Candé situé à Monts en Touraine, est célèbre pour avoir été le lieu du mariage du Duc de Windsor. Modernisé au XXe siècle par le couple Bedaux, propriétaire des lieux, le château est un bijou des années 30. Découverte.

Le château de Candé est un exemple de modernisation des bâtisses de la Renaissance : le confort moderne y est mêlé au charme de l'ancien. Vu de l'extérieur, il est assez imposant et ressemble à une bâtisse du siècle dernier. Construit au XVIe siècle comme un pavillon de plaisance, le bâtiment subit de grandes transformations et des agrandissements au XIXe siècle grâce à la volonté de Santiago Drake de Castillo. C'est à cette époque qu'il acquiert l'apparence d'un château puisque sa surface est triplée. En 1927, Charles Bedaux le rachète et modernise le système d'approvisionnement en eau et le réseau électrique, installe un chauffage central et un des premiers standards téléphoniques en résidence française de plus de 80 lignes. Le confort est d'une telle qualité pour l'époque que le Duc de Windsor, ancien roi d'Angleterre, décide avec l'accord du propriétaire d'en faire le lieu de son mariage avec Wallis Simpson, une divorcée américaine. Le couple Bedaux y voit un moyen de valoriser leur bien grâce à la publicité de ce mariage très controversé. En 1972, Fern Bedaux lègue à sa mort le château à la Présidence de la République qui le rétrocède en 1974 au Conseil Général d'Indre-et-Loire.

Un gâteau de mariage intemporel

Pour faire revivre le château comme à sa grande époque, le Conseil général a entamé les démarches de récupération des meubles des Bedaux auprès du Mobilier national. Parallèlement, les pièces de la demeure ont été également remises en état. Parmi elles, le salon rouge qui est la salle principale de réception. La pièce parait très confinée et chaleureuse avec cette couleur rouge bordeaux présente notamment sur les soieries tourangelles qui ornent ses murs. La guide du château fait remarquer une médaille commémorative de l'entrée de Louis XII et Anne de Bretagne dans la ville de Lyon, incrustée dans la cheminée. Cette grosse pièce pivotant sur un axe et représentant les deux personnages se tournait côté Louis XII quand Monsieur recevait et côté Anne de Bretagne lorsque c'était au tour de la maîtresse de maison. Une porte au fond de la pièce s'ouvre sur la salle à manger sombre qui parait suspendue dans le temps : la table est dressée et un énorme gâteau de mariage semble attendre le premier coup de couteau. "Le buffet de mariage des Windsor avec leur gâteau de mariage a été reproduit à taille réelle", commente le guide. Les murs sont recouverts de cuir de Cordoue tandis que le plafond est composé de poutres inclinées en biais typique du début du XVIe siècle.

Deux signatures gravées dans la boiserie

Le mariage a été célébré précisément dans deux pièces du château : le salon de musique pour la cérémonie religieuse et la bibliothèque pour le mariage civil. Le salon de musique a été nommé ainsi en référence aux instruments de musique qui décorent les boiseries Louis XVI. Cette pièce lumineuse dans des tons de jaune cache une petite alcôve abritant aujourd'hui un piano Erard en palissandre de 1924 doté d'un jeu automatique. A cet endroit se tenait l'autel à l'occasion du mariage religieux des Windsor. Dans le prolongement du salon se trouve la bibliothèque, qui a été créée par l'architecte Lafargue, aidé de Piaget pour la galerie qui s'enroule autour de la pièce. "Le maire de Monts célébra l'union du couple royal qui marqua son passage en gravant leur signature dans la boiserie", précise le guide. La bibliothèque abrite également un orgue créé en 1928 qui est actuellement l'un des trois derniers orgues privés en état de marche. Il est composé de 1878 tuyaux répartis sur trois niveaux et bénéficie actuellement d'une restauration.

Pour lire la suite de l'article, cliquez sur suivant.

Candé fait revivre les années 30
à lire aussi
Seize ministres au lieu de 37, c'est le nouveau visage du gouvernement resserré de Manuel Valls. Toutefois, il ne compte que deux entrants, Ségolène Royal au super ministère de l'Ecologie, et François Rebsamen au Travail. Après le départ de ...
Nous vous recommandons

Les jours qui rallongent, la météo clémente et les vacances qui approchent… autant de raisons qui vous poussent à vous lancer dans un projet de rénovation de votre habitat. Avec Maison à Part, découvrez un panel de produits incontournables pour concrétiser vos projets.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic