L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Des écrins chocolatés enrobés de mailles froissées

Par
,
le
Des écrins chocolatés enrobés de mailles froissées
1/13
chocolaterie
Chocolaterie © Celine Galoffre

Comment ne pas être fou des deux nouvelles chocolateries de Patrick Roger ? C'est tout simplement impossible. Car ici, l'agence Sophie Berthelier et Benoit Tribouillet a littéralement laissé libre cours à son imagination pour créer deux boutiques raffinées et design enrobées dans d'audacieuses textures et matières. Visite guidée.

A quelques jours de Pâques, la chasse aux œufs est ouverte ! Pas de doute, la période est propice à tous les fondus de chocolat. Ceux que l'on surnomme les "choco addict" n'auront donc pas de mal à trouver leur bonheur dans les deux nouvelles boutiques de Patrick Roger.

Ce meilleur ouvrier de France, exigeant et inventif, a ouvert un point de vente à Saint-Germain-en-Laye (78) et un au Village Royale à Paris (8e). Et pour créer ces écrins haut de gamme, il a fait appel à l'agence Sophie Berthelier et Benoît Tribouillet architecture dont l'objectif était de valoriser les produits : "Nous avons imaginé un jeu de lumières pour mettre en scène les chocolats. Sans oublier de relever le défi de réaliser un parcours dans un lieu minuscule", explique Sophie Berthelier. Et le pari est gagné puisque malgré les surfaces de 30 et 40 m2, il est aisé de circuler dans les magasins pour découvrir les différentes douceurs : chocolat noir, cacao amer, ganache, pâtes d'amande et surtout sculptures originales, véritable marque de fabrique du chocolatier. "Le projet est à la fois une boutique et un lieu d'exposition car ce que fait Partrick Roger est aussi beau à regarder qu'à manger", confie l'architecte.

Un décor "nature" et des procédés artisanaux

Afin de répondre à l'univers bien particulier du chocolatier axé sur la nature et le terroir, il fallait donc un décor, une atmosphère. Le choix s'est donc porté sur des matériaux bruts en revêtements de murs issus de procédés artisanaux de façonnage et de finitions. Ainsi, la boutique de Saint-Germain-en-Laye est nappée de plaques de maille d'acier et de cuivre, qui ont dans un premier temps été passées au four puis froissées manuellement avant d'être montées en cassette et placées dans la boutique suivant un calepinage prédéfini. Quant à la chocolaterie parisienne, elle est uniquement enrobée des plaques de maille de cuivre froissée lui donnant un aspect protecteur, sorte de cocon sucré.

Un projet à petite échelle

Enfin, l'agence s'est également investie dans la conception du mobilier constitué de présentoirs en tôle perforée et de banques de démonstration en inox. "C'était intéressant de réfléchir à l'assemblage d'une vis par exemple, mais également de jouer sur l'effet miroir de l'inox", indique l'architecte.

Résultat : si certains clients évoquent un lieu sombre, nombreux sont intrigués et s'arrêtent devant les onctueux spectacles des vitrines. Hésitants ? Gourmands ? En tout cas, difficile de passer son chemin. Ici, la célèbre maxime d'Oscar Wilde : «La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder» devrait facilement trouver écho.

Des écrins chocolatés enrobés de mailles froissées
  • Des écrins chocolatés enrobés de mailles froissées
  • Façade de la boutique de Saint-Germain-en-Laye
  • Intérieur-extérieur
  • Mobilier d'exposition
  • Plaques de maille d'acier et de cuivre
  • Nature et terroir
  • Pâques
  • Boutique Village Royale
  • Plaques de cuivre
  • Tout chocolat
  • Oeufs de Pâques
  • Mobilier
  • Sculpture en vitrine
Partagez - commentez
Vos commentaires
à lire aussi
Charges de copropriété : baisse enregistrée en 2014
L'ARC (Association des Responsables de Copropriété) arrive en cette rentrée avec une bonne nouvelle pour les propriétaires : la baisse des charges de copropriété en 2014. Elles étaient en moyenne de 724,40 €/trimestre, soit une baisse de ...
Nous vous recommandons

Une architecture minimaliste et contextuelle. Voilà les principes qu'a appliqués Pascal Grasso pour imaginer la maison Le Cap, composée de volumes en béton totalement intégrés dans leur environnement. Détails.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic