L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Deux permis de construire pour réveiller la Samaritaine

Par
,
le
Samaritaine visite
Samaritaine visite © S.C.Batiactu
Fermé depuis 2005, le plus grand magasin de la capitale va pouvoir entamer sa lourde restauration. Après d'âpres négociations avec la Ville de paris, son propriétaire, le groupe LVMH, a obtenu lundi 17 décembre les deux permis de construire qui lui manquaient. Des "travaux anticipés" pourraient commencer dès ce mois de janvier alors que le "gros chantier" est prévu pour la fin 2013. Précisions et réactions.
Six ans après la fermeture de la Samaritaine, la rénovation du site, qui a hébergé le grand magasin de Paris fondé en 1870 par les Cognacq-Jay, se confirme bien malgré quelques vagues. Les demandes de permis pour ce projet chiffré à 460 millions d'euros avaient été déposées en juillet 2011 et le groupe attendait, depuis, le feu vert des pouvoirs publics pour lancer les travaux dans l'"ancien magasin des nouveautés", fermé pour cause de vétusté et de dangerosité.
"Nous sommes très satisfaits d'avoir obtenu, ce lundi 17 décembre 2012, les deux permis de construire délivrés par la direction de l'Urbanisme de la mairie de Paris, nous confie Ghislain Desmarest, responsable juridique de la Samaritaine. Le premier concerne l'îlot Rivoli et l'autre situé côté Seine qui sépare les deux îlots. Le gros travail réalisé avec les services instructeurs tels que la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), les services de la préfecture de police, les élus locaux du 1er arrondissement de Paris et de la mairie centrale, a été récompensé."
Une consultation des entreprises prévue pour l'été 2013
Dans ce lieu historique de 80.000 m² au cœur du 1er arrondissement, ce projet de "grande envergure" confié à l'agence Sanaa, prix Pritzker 2010, dont les deux architectes sont Kazuyo Sejima et Ryue Nishizama, devrait démarrer en principe dès janvier 2013, précise le responsable juridique. La "nouvelle Samaritaine" comprendra finalement 21.000 mètres carrés de commerces, des bureaux, un hôtel de luxe Cheval blanc (groupe LVMH), mais aussi 96 logements sociaux et une crèche. (Cf page 2).
Et Ghislain Desmarest de détailler les contours du chantier : "Il pourrait y avoir dès début janvier 2013 quelques travaux anticipés notamment une partie de démolition sur l'îlot Rivoli, alors que le gros du chantier devrait commencer pour la fin 2013, pas avant, car nous allons lancer la consultation des entreprises au milieu de l'été prochain." Il n'y a donc plus de temps à perdre, car l'ouverture est prévue en 2016. Ainsi, près de 1.000 ouvriers sont prévus sur les lieux en période pleine pour rénover 10.729 m² de façades sur un total de 14.405 m².
Une nouvelle au final qui satisfait aussi bien le propriétaire LVMH que la mairie de Paris. "En acceptant ce permis de construire, la Ville de Paris, tout en conservant l'histoire et la fonction commerciale de la 'Samaritaine', contribuera à renforcer la dimension multifonctionnelle de ce quartier", commente-t-elle dans un communiqué.
Vers une importante concertation avec les riverains et commerçants
Désormais, seuls des recours d'associations ou de riverains pourraient entraver ce vaste projet immobilier. "Justement, nous nous attelons dès aujourd'hui à organiser une importante concertation avec les riverains et les commerçants et nous allons prendre toutes les précautions pour bien leur préciser le déroulement du chantier, les horaires, les nuisances sonores..., conclut Ghislain Desmarest. Pour ce qui concerne d'éventuels recours, nous sommes confiants, notre dossier est, en effet, solide."
Découvrez dès la page 2, l'article et le diaporama dédié aux coulisses du chantier de la Samaritaine
Deux permis de construire pour réveiller la Samaritaine

Le chantier de la Samaritaine révèle ses coulisses

Le chantier de la Samaritaine révèle ses coulisses - Samaritaine visite
Le chantier de la Samaritaine révèle ses coulisses - Samaritaine visite © S.C.Batiactu
Quelle Parisienne ne se réjouit pas de la réouverture prochaine des magasins de la Samaritaine ? Le plus grand magasin de la capitale - fermé depuis 2005 pour mise en conformité aux normes de sécurité - devrait, en effet, rouvrir en 2015 après quelques étapes de lourde restauration. En attente toujours du permis de construire, les travaux devraient commencer en début d’année 2013. Première visite.
"Entre la Seine et la rue de Rivoli, la Samaritaine est l'une des seules occasions de moderniser le cœur historique de Paris.» Cette phrase de l'architecte Jacques Herzog reste toujours d'actualité concernant la façade de la Maison de la Samaritaine, qui a dévoilé, ce vendredi 21 septembre, ses secrets en présence de Kazuyo Sejima, architecte et chef d'orchestre de l'agence japonaise Sanaa. Porté par le groupe LVMH et un investissement de 450 M€, ce projet est « colossal ".
Six ans après la fermeture de la Samaritaine, la rénovation du site, qui a hébergé le grand magasin fondé en 1870 par les Cognacq-Jay, se précise bien malgré quelques vagues. "Nous sommes aujourd'hui dans l'attente des deux permis de construire, le premier concerne l'îlot Rivoli et l'autre situé côté Seine qui sépare les deux îlots , nous confie Ghislain Desmarest, responsable juridique de la Samaritaine. Au plus tard, nous les obtiendrons le 26 décembre prochain. Et le chantier devrait démarrer en début d'année prochaine car nous allons lancer la consultation classique auprès des entreprises à partir d'octobre 2012."
Chantier de grande envergure
Une fois le permis de construire obtenu, pour apporter une cure de jouvence à ce lieu historique de 80.000 m² au cœur du 1er arrondissement, un chantier de grande envergure va démarrer. Pour rappel, il représentera près de 1.000 personnes sur les lieux en période pleine et une rénovation de 10.729 m² de façades sur un total de 14.405 m².
En effet, cette "immense" restauration prévoit notamment l'apparition d'une longue façade de verre ondulée, dessinée par le cabinet d'architecte japonais Saana, donnant directement sur la rue de Rivoli. Autre modification de taille ? Une marquise surplombera la rue Baillet, qui sépare à l'heure actuelle les deux bâtiments qui forment la Samaritaine.
"Un vrai défi de l'époque"
"Le grand défi de ce projet a surtout été de trouver un moyen de réunifier l'ensemble des bâtiments de la Samaritaine qui pour l'instant sont assez hétérogènes surtout en particulier sur la rue de Rivoli, nous confie l'architecte Léa Hippolyte aux côtés de Kazuyo Sejima. Et l'intérêt de la réalisation a été de réussir à créer une continuité spatiale à l'intérieur en organisant trois cours qui viennent se terminer par la verrière historique et qui commencent par deux cours plus contemporaines."
Par ailleurs, au niveau de l'urbanisme, le cabinet d'architecte a beaucoup travaillé sur les façades existantes du bâtiment qui sont chacune marquées par "une époque avec une architecture particulière", notamment la façade de Jourdain en verre et en acier. "Nous avons essayé de réfléchir sur la partie Rivoli en continuité de ce projet en tentant de retrouver une architecture très légère", poursuivent les deux maîtres d'oeuvre. Et d'ajouter : "L'autre grand défi, par exemple, est surtout structurel et aussi réglementaire en raison des contraintes incendie qui sont très particulières dans un bâtiment commercial. Dans le Hall Jourdain, sous la verrière, en effet, nous avons essayé de conserver le plancher. Les fresques seront remises aussi en état et nous allons essayer de retrouver toutes les colorimétries d'origines."
Remettre ce « bijou » en état d'ici à 2015 est donc bel et bien pour l'agence Sanaa un vrai défi de "l'époque". Après la restauration de sa fameuse verrière et de ses escaliers arts décoratifs, la nouvelle Samaritaine sera alors être vêtue " d'habits de verre".
Découvrez dès la page 3, le diaporama dédié à la première visite de la Samaritaine.
[PUB]
Le chantier de la Samaritaine révèle ses coulisses

Une lourde réhabilitation

Une lourde réhabilitation - Samaritaine visite
Une lourde réhabilitation - Samaritaine visite © S.C.Batiactu
Une lourde réhabilitation va être menée. Chiffres à l'appui : 10.729 m² de façades conservées et rénovées (74 % environ) sur un total de 14.405 m².
Une lourde réhabilitation

Vue des rues du 1er arrondissement de Paris

Vue des rues du 1er arrondissement de Paris  - Samaritaine visite
Vue des rues du 1er arrondissement de Paris - Samaritaine visite © S.C.Batiactu
Vue des rues du 1er arrondissement de Paris.
Vue des rues du 1er arrondissement de Paris

Les fresques emblématiques seront conservées

Les fresques emblématiques seront conservées - Samaritaine visite
Les fresques emblématiques seront conservées - Samaritaine visite © S.C.Batiactu
Les fresques emblématiques seront conservées.
Les fresques emblématiques seront conservées

A l'intérieur du Hall Jourdain

A l'intérieur du Hall Jourdain  - Samaritaine visite
A l'intérieur du Hall Jourdain - Samaritaine visite © S.C.Batiactu
A l'intérieur du Hall Jourdain.
A l'intérieur du Hall Jourdain

Des fresques historiques

Des fresques historiques  - Samaritaine visite
Des fresques historiques - Samaritaine visite © S.C.Batiactu
« Les fresques seront remises aussi en état et nous allons essayer de retrouver toutes les colorimétries d'origines », précise l'agence Sanaa.
Des fresques historiques

Vue du Hall Jourdain

Vue du Hall Jourdain - Samaritaine visite
Vue du Hall Jourdain - Samaritaine visite © S.C.Batiactu
Vue du Hall Jourdain avant la grande étape de rénovation.
Vue du Hall Jourdain

Vue sur Paris depuis la terrasse

Vue sur Paris depuis la terrasse  - Samaritaine visite
Vue sur Paris depuis la terrasse - Samaritaine visite © S.C.Batiactu
27 mois de chantier de rénovation pour une livraison prévue à l'horizon 2015.
Découvrez dès la page 9, le diaporama du projet de La Samaritaine
Vue sur Paris depuis la terrasse

Conjuguer avec l'existant

96 logements sociaux à La Samaritaine
96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
Conjuguer avec l'existant.
Conjuguer avec l'existant

Perspective de La Halle Jourdain

96 logements sociaux à La Samaritaine
96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
Perspective de La Halle Jourdain.
Perspective de La Halle Jourdain

L'esprit du projet

L'esprit du projet - 96 logements sociaux à La Samaritaine
L'esprit du projet - 96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
L'esprit du projet, c'est donc la mixité et le partage. La nouvelle Samaritaine portera une vision partagée et généreuse de Paris : logement, activités et services qui permettent aux Parisiens de bien vivre. La terrasse de la façade côté Seine, située au niveau 5 du bâtiment et face au quai du Louvre, pourra toujours être visitée.
L'esprit du projet

L'épaisseur des bâtiments

L'épaisseur des bâtiments  - 96 logements sociaux à La Samaritaine
L'épaisseur des bâtiments - 96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
« L'épaisseur de bâtiments très importante sera de 18 mètres, précise Nicolas Foucrier, responsable des programmes de La Samaritaine,qui de facto rend impossible l'intégration de logements traversant, c'est pour cette raison que nous privilégions des logements bien orientés. »
L'épaisseur des bâtiments

Plan du site

Plan du site  - 96 logements sociaux à La Samaritaine
Plan du site - 96 logements sociaux à La Samaritaine © François Brugel
Plan du site
Nous vous recommandons

Leader européen des systèmes d’évacuation de fumées, Cheminées Poujoulat conçoit des solutions innovantes qui optimisent les performances des appareils de chauffage. Personnalisables et design, les sorties de toit et conduits en inox apportent confort et sécurité

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic