L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES
En aparté avec... Marc Hertrich et Nicolas Adnet, architectes
Par
,
le

Club Med Villas d'Albion - Ile Maurice

6/15
architecture intérieur hôtellerie luxe club med
En aparté Marc Hertrich Nicolas Adnet © Studio Hertrich & Adnet

"Un programme d'une quarantaine de villas que nous avons aménagées, meublées et décorées dans l'idée d'ambiances mauriciennes actuelles et pleines de charme. Jouxtant le village Club Med 5 Tridents de La Plantation d'Albion, le projet poursuit l'idée de puiser dans les origines multiculturelles du pays et dans son brassage ethnique. L'inspiration créole apporte cet esprit de maison blanche baignée de lumière."

Club Med Villas d'Albion - Ile Maurice
  • En aparté avec... Marc Hertrich et Nicolas Adnet, architectes
  • En aparté avec... Marc Hertrich et Nicolas Adnet, architectes
  • En aparté avec... Marc Hertrich et Nicolas Adnet, architectes
  • Restaurant La Gare - Paris
  • Spa, Club Med Ixtapa - Mexique
  • Club Med Villas d'Albion - Ile Maurice
  • Club Med Bali - Indonésie
  • Brasserie du Louvre - Paris
  • Chalet de Montagne - Crans-Montana
  • Jardin d'hiver, Hôtel Les Jardins de la Villa - Paris
  • Sofitel Marseille Vieux Port
  • Suite des Oliviers, hôtel Martinez - Cannes
  • Constance Moofushi Resort - Maldives
  • Hôtel 1835 White Palm - Cannes
  • Five hotel & spa - Cannes
Partagez - commentez
Vos commentaires
à lire aussi
Le marché de l'immobilier de luxe se fige
Selon une récente étude, le marché de l'immobilier de prestige ne décolle pas, et ce malgré un premier trimestre 2014 qui laissait présager une reprise. Le secteur souffre d'une véritable "paralysie" des transactions.
Nous vous recommandons

Vous souhaitez effectuer des travaux d’aménagement ou décorer votre intérieur, pensez à intégrer des solutions innovantes dans vos projets. Maison à Part a sélectionné pour vous un large choix de produits qui vous ravirons. Focus sur ces innovations.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic