L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Opération d'urgence pour sauver le Mont-Saint-Michel

Par
,
le
Si une intervention d'aménagement hydraulique n'avait pas été entreprise, il y a un an, aux abords du Mont-Saint-Michel, l'un des sites les plus fréquentés de l'Hexagone se serait retrouvé entouré de prés-salés à l'horizon 2040. C'est la raison pour laquelle d'importants travaux en aval et en amont du nouveau barrage de la Caserne s'étalent jusqu'en 2015. Explications.
Très longtemps barré par les portes à flot du premier barrage construit entre 1966 et 1969, le lit du Couesnon ne joue plus aujourd'hui son rôle de bassin de stockage naturel de la marée. "La capacité de la chasse du fleuve est donc réduite, explique d'emblée Romain Desguée, conducteur d'opération barrage et hydraulique du Syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel. Les dépôts de sédiments dans son lit en aval du barrage trahissent effectivement la perte progressive de puissance hydraulique."
Les aménagements de grande envergure prévus en amont et en aval du barrage de la Caserne, sur le Couesnon, l'une des pièces maîtresses du programme de rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel, vont l'aider à agir plus "efficacement" pour redonner au cours d'eau la force d'emporter les sédiments au loin du Mont. Et d'entretenir dans la foulée un environnement maritime autour des remparts.
"Ce nouveau barrage mis en service en mai 2009 situé à 1,2 km du Mont ne saurait, à lui seul, restituer toute sa puissance au Couesnon, poursuit-il. Mais conjugué à ces nouveaux aménagements, il donnera à nouveau au fleuve la force perdue au fil des années...".
Une ligne de partage des eaux en aval du barrage
En aval du barrage, une partie des cordons d'enrochement qui enserraient le Couesnon sera donc démantelée et servira à la réalisation d'un seuil de partage. "Il serpentera sur deux kilomètres depuis le barrage jusqu'au pied du Mont, afin de mieux guider l'action des deux lâchers d'eau par jour en moyenne", précise l'expert en sédimentologie. Les deux chenaux Ouest et Est ainsi formés vont garantir, d'après lui, une bonne répartition des chasses du barrage de part et d'autre du Rocher.
Lire la suite en page 2.
Calendrier des travaux
En aval
Phase 1 : travaux préparatoires (mi-mai - fin juillet 2011)
Phase 2 : travaux en rive droite du Couesnon (depuis juin 2011 - novembre 2012)
Phase 3 Travaux en rive gauche du Couesnon (novembre 2011 - fin 2013)
Phase 4 : Démantèlement de la digue-route existante et du parking maritime
Phase 5 : Creusement du chenal Est ( à partir de l'été 2013) Phase 4 -
Ces travaux débuteront dès la mise en service du pont-passerelle.
La durée prévisionnelle des travaux est de 4 mois.
En amont
Phase 1 : Travaux préparatoires (avril - octobre 2011)
Phase 2 : Travaux dans l'anse de Moidrey (depuis septembre 2011 - mars 2015)
Phase 3 : Curage dans le Couesnon (depuis novembre 2011-début 2014)
Phase 4 : Remise en état des voiries : 2015
Opération d'urgence pour sauver le Mont-Saint-Michel

850.000 m3 de sédiments à extraire

Mont-Saint-Michel trvaux
Mont-Saint-Michel trvaux © Thomas Jouanneau Signatures
Face au débit du Couesnon, aux marées et à la gestion du nouveau barrage, les entreprises en charge des interventions dans le lit du fleuve et sur les herbus s'affairent au quotidien pour extraire 850.000 m3 de sédiments. Quelles sont les techniques de dragage employées ? "Nous optons pour le dragage à l'américaine, une méthode notamment utilisée dans les ports, souligne Romain Desguée. Cela consiste à mélanger des sédiments avec de l'eau sous pression, réinjectés par la suite dans le Couesnon durant les lâchers d'eau par le biais d'une pompe. Par ailleurs, une pelleteuse unique sur chenilles appelée big float commence à extraire de la tangue (*Encadré)."
Les travaux en amont du barrage de la Caserne
En parallèle des travaux exercés en aval du barrage de la Caserne, le nettoyage des berges et le curage du fleuve long de 4,7 km ont débuté, eux, en septembre 2011. L'objectif de l'opération ? "Ces travaux de curage vont permettre d'extraire 455.000 m3 de sédiments accumulés dans le fleuve depuis des années. Son volume de stockage en période de remplissage passera alors à 800.000 m3 dans le Couesnon", rappelle l'ingénieur. Et d'ajouter : "Cette fois-ci, c'est la technique d'utilisation d'une drague papillonnante stationnaire qui été privilégiée."
A l'issue de ces travaux le Couesnon, retrouvera en principe une capacité de stockage de près de 1,1 millions de m3 d'eau en moyenne en amont du barrage et renforcera par la même occasion la puissance des lâchers d'eau.
Valorisation de la tangue et respect de l'environnement
Ces différents travaux vont donc conduire à extraire du lit du Couesnon et de l'anse de Moidrey quelque 1,2 million de m3 de tangue. "Ce sédiment gris argenté, mélange de sablons et de débris coquilliers, représente grâce à sa teneur en calcaire un excellent complément minéral pour les terres agricoles environnantes", explique Romain Desguée, conducteur d'opération barrage et hydraulique du Syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel. L'usage de la tangue permettra aussi d'égaliser ou de rehausser les polders aux abords du Mont-Saint-Michel et de satisfaire plusieurs centres équestres intéressés pour la souplesse du matériau sur des pistes.
Par ailleurs, les modalités de travaux de dragage ont respecté les questions environnementales. Les dragages sont donc interdits durant les périodes de migration piscicole de la mi-février à mi-avril et juillet à août, la minimisation de la gêne du bruit auprès des riverains et du faucardage des roselières en dehors de la période de nidification des oiseaux, qui s'étend de mars à août.
Fiche technique
Les aménagements hydrauliques
Maître d'ouvrage : Syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel
Groupement de maîtrise d'œuvre : Bet Antea Group, BRL ingénierie &Partner
Entreprises :
Aménagements hydrauliques en aval : DTP Terrassement
Aménagements hydrauliques en amont : Vinci Construction Terrassement (VCT-Mandataire), Mastellotto, T.P.C, T.P.R, E.M.C.C.
Le montant total des travaux : 184 M € (21 M€, FEDER, 85 M€ de l'Etat, 78€ collectivités régionales et départementales.)
Aménagements hydrauliques : 35 M €
850.000 m3 de sédiments à extraire

Remise en eau de l'anse de Moindrey

Remise en eau de l'anse de Moindrey - Mont-Saint-Michel trvaux
Remise en eau de l'anse de Moindrey - Mont-Saint-Michel trvaux © Altibreiz
Canalisation du Couesnon, poldérisation, ancien barrage de la Caserne... L'anse de Moidrey s'est progressivement comblée, jusqu'à en devenir une verte prairie...
Remise en eau de l'anse de Moindrey

Une capacité de stockage importante du Couesnon

Une capacité de stockage importante du Couesnon - Mont-Saint-Michel trvaux
Une capacité de stockage importante du Couesnon - Mont-Saint-Michel trvaux © Altibreiz
A l'issue de ces travaux le Couesnon, retrouvera en principe une capacité de stockage de près de 1,1 millions de m3 d'eau en moyenne en amont du barrage et renforcera par la même occasion la puissance des lâchers d'eau.
Une capacité de stockage importante du Couesnon
Nous vous recommandons

Autrefois exigu, sombre et auto-centré, un mazet provençal a été entièrement rénové et agrandi, afin de retrouver sa vocation familiale tout en conservant son cachet originel.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic