L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Opération d'urgence pour sauver le Mont-Saint-Michel

Par
,
le
Opération d'urgence pour sauver le Mont-Saint-Michel
1/4
Mont-Saint-Michel
Mont-Saint-Michel trvaux © Thomas Jouanneau Sigantures

Si une intervention d'aménagement hydraulique n'avait pas été entreprise, il y a un an, aux abords du Mont-Saint-Michel, l'un des sites les plus fréquentés de l'Hexagone se serait retrouvé entouré de prés-salés à l'horizon 2040. C'est la raison pour laquelle d'importants travaux en aval et en amont du nouveau barrage de la Caserne s'étalent jusqu'en 2015. Explications.

Très longtemps barré par les portes à flot du premier barrage construit entre 1966 et 1969, le lit du Couesnon ne joue plus aujourd'hui son rôle de bassin de stockage naturel de la marée. "La capacité de la chasse du fleuve est donc réduite, explique d'emblée Romain Desguée, conducteur d'opération barrage et hydraulique du Syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel. Les dépôts de sédiments dans son lit en aval du barrage trahissent effectivement la perte progressive de puissance hydraulique."

Les aménagements de grande envergure prévus en amont et en aval du barrage de la Caserne, sur le Couesnon, l'une des pièces maîtresses du programme de rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel, vont l'aider à agir plus "efficacement" pour redonner au cours d'eau la force d'emporter les sédiments au loin du Mont. Et d'entretenir dans la foulée un environnement maritime autour des remparts.

"Ce nouveau barrage mis en service en mai 2009 situé à 1,2 km du Mont ne saurait, à lui seul, restituer toute sa puissance au Couesnon, poursuit-il. Mais conjugué à ces nouveaux aménagements, il donnera à nouveau au fleuve la force perdue au fil des années...".

Une ligne de partage des eaux en aval du barrage

En aval du barrage, une partie des cordons d'enrochement qui enserraient le Couesnon sera donc démantelée et servira à la réalisation d'un seuil de partage. "Il serpentera sur deux kilomètres depuis le barrage jusqu'au pied du Mont, afin de mieux guider l'action des deux lâchers d'eau par jour en moyenne", précise l'expert en sédimentologie. Les deux chenaux Ouest et Est ainsi formés vont garantir, d'après lui, une bonne répartition des chasses du barrage de part et d'autre du Rocher.

Lire la suite en page 2.

Calendrier des travaux
En aval
Phase 1 : travaux préparatoires (mi-mai - fin juillet 2011)
Phase 2 : travaux en rive droite du Couesnon (depuis juin 2011 - novembre 2012)
Phase 3 Travaux en rive gauche du Couesnon (novembre 2011 - fin 2013)
Phase 4 : Démantèlement de la digue-route existante et du parking maritime
Phase 5 : Creusement du chenal Est ( à partir de l'été 2013) Phase 4 -
Ces travaux débuteront dès la mise en service du pont-passerelle.
La durée prévisionnelle des travaux est de 4 mois.

En amont

Phase 1 : Travaux préparatoires (avril - octobre 2011)
Phase 2 : Travaux dans l'anse de Moidrey (depuis septembre 2011 - mars 2015)
Phase 3 : Curage dans le Couesnon (depuis novembre 2011-début 2014)
Phase 4 : Remise en état des voiries : 2015

Opération d'urgence pour sauver le Mont-Saint-Michel
  • Opération d'urgence pour sauver le Mont-Saint-Michel
  • 850.000 m3 de sédiments à extraire
  • Remise en eau de l'anse de Moindrey
  • Une capacité de stockage importante du Couesnon
Partagez - commentez
Vos commentaires
à lire aussi
Eco-conditionnalité : un décret fin juin, une application en septembre
Le Premier ministre a apparemment tranché. Le ministère du Logement nous l'a confirmé : le décret tant attendu relatif à la mise en place de l'éco-conditionnalité paraîtra fin juin, pour une application reportée au 1er septembre 2014.
Nous vous recommandons

Le printemps arrive et avec lui les envies et les projets d'aménagement de vos espaces extérieurs. Focus sur les meilleures offres des spécialistes en la matière : pergolas, dallages, clôtures, vérandas pour concrétiser vos envies et profiter pleinement de vos moments de loisir.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic