L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

le
A 71 ans, le japonais Toyo Ito se voit attribuer le prestigieux prix Pritzker, couronnant une carrière longue de plus de 40 ans basée sur le développement d'une architecture hors des conventions, qui souvent "ressemble à l'air et au vent". Portrait d'un homme discret, dont la première passion fut le... base-ball !
Le 29 mai prochain, à Boston, Toyo Ito recevra officiellement le prix Pritzker 2013, considéré comme le Nobel de l'architecture. Il sera ainsi le sixième Japonais à recevoir ce titre prestigieux, après le duo Sejima-Nishizawa de l'agence Sanaa en 2010, Tadao Ando en 1995, Fumihiko Maki en 1993 et Kenzo Tange en 1987.
Né en 1941 à Séoul (Corée), sous occupation japonaise à l'époque, Toyo Ito n'était pas vraiment prédestiné pour l'architecture à ses débuts. Cependant, il reçut l'influence de son grand-père, exportateur de bois de charpente, et de son père qui aimait dessiner des plans pour les maisons de ses amis... Ce n'est qu'en entrant à l'Université de Tokyo qu'il manifesta un intérêt pour l'architecture, tandis que sa passion restait le base-ball !
Un terreau familial propice...
C'est en 1971 que sa carrière d'architecte est lancée, alors qu'il vient de créer sa propre agence à Tokyo, qu'il nomme Urban Robot pour la baptiser, huit ans plus tard, Toyo Ito & Associates Architects. Il démarre donc en créant la "Maison Aluminium", dont la structure consiste en une charpente totalement recouverte d'aluminium. D'ailleurs, cette réalisation marquera pendant un moment ses influences puisqu'il concevra un grand nombre de résidences durant ses premières années de travail.
En 1976, il construit une maison pour sa sœur, qu'il nomme "White U". Elle marque le début d'un intérêt tout particulier pour son travail d'architecte. Alors qu'il est au sommet de son art dans les années 80, Toyo Ito explique qu'il "cherche à effacer le sens conventionnel de son travail à travers des procédés minimalistes, en développant la clarté dans une architecture qui ressemble à l'air et au vent".
L'architecte des possibles
Créateur d'une architecture remarquable depuis plus de 40 ans, il a ainsi réalisé des maisons, des bibliothèques, des parcs, des théâtres, des magasins, des bureaux... avec à chaque fois le souci d'explorer le plus grand spectre architectural possible. Pour ses nombreuses réalisations, entre autres au Japon, il a été à plusieurs reprises distingué, comme en 2006 par le Royal Institute of British Architect ou encore en 2002 lorsqu'il reçut le Golden Lion for Lifetime Achievement à la 8ème Biennale de Venise.
Le Pritzker 2013 vient donc couronner une carrière prolifique, qualifiée d' "extraordinaire" par ses pairs. "Tout au long de sa carrière, Toyo Ito a été capable de produire un corpus d'œuvres qui combinent l'innovation conceptuelle avec des constructions superbement réalisées", a ainsi souligné Peter Palumbo, président du jury du prix Pritzker 2013.
Pour rappel, le prix Prtizker, fondé en 1979 par Jay A. Pritzker et son épouse, vise à honorer, chaque année, un architecte vivant dont le travail démontre une combinaison de talent, vision et engagement, qui a aussi produit de constantes et significatives réalisations à vocation humanitaire et environnementale. Le lauréat reçoit la somme de 100.000 dollars et une médaille de bronze.
En pages suivantes, découvrez quelques-unes des œuvres majeures de Toyo Ito.
Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

Silver Hut - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

toyo ito
toyo ito © Tomio Ohashi
Silver Hut (house), 1982­-1984, (Rebuilt 2006-2011 for Toyo Ito Museum) Nakano-ku, Tokyo, Japan
Silver Hut - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

Silver Hut - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

Silver Hut - toyo ito
Silver Hut - toyo ito © Tomio Ohashi
Silver Hut (house), 1982­-1984, (Rebuilt 2006-2011 for Toyo Ito Museum) Nakano-ku, Tokyo, Japan
Silver Hut - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

White U - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

White U - toyo ito
White U - toyo ito © Koji Taki
White U (house), 1975-76, Nakano-ku, Tokyo, Japan
White U - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

White U - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

White U - toyo ito
White U - toyo ito © Koji Taki
White U (house), 1975-76, Nakano-ku, Tokyo, Japan
White U - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

The Taichung Metropolitan Opera House

The Taichung Metropolitan Opera House - toyo ito
The Taichung Metropolitan Opera House - toyo ito © kuramochi+oguma
The Taichung Metropolitan Opera House, 2005, Taichung, Taiwan R.O.C.
The Taichung Metropolitan Opera House

The Taichung Metropolitan Opera House

The Taichung Metropolitan Opera House - toyo ito
The Taichung Metropolitan Opera House - toyo ito © kuramochi+oguma
The Taichung Metropolitan Opera House, 2005, Taichung, Taiwan R.O.C.
The Taichung Metropolitan Opera House

Sendai Mediatheque - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

Sendai Mediatheque - toyo ito
Sendai Mediatheque - toyo ito © Nacasa & Partners Inc.
Sendai Mediatheque, 1995-2000, Sendai-shi, Miyagi, Japan
Sendai Mediatheque - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

Sendai Mediatheque - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

Sendai Mediatheque - toyo ito
Sendai Mediatheque - toyo ito © Nacasa & Partners Inc.
Sendai Mediatheque, 1995-2000, Sendai-shi, Miyagi, Japan
Sendai Mediatheque - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

Municipal Funeral Hall

Municipal Funeral Hall - toyo ito
Municipal Funeral Hall - toyo ito © Meiso no Mori Municipal Funeral Hall, 2004-2006, Kakamigahara-shi, Gifu, Japan
Meiso no Mori Municipal Funeral Hall, 2004-2006, Kakamigahara-shi, Gifu, Japan
Municipal Funeral Hall

Municipal Funeral Hall

Municipal Funeral Hall - toyo ito
Municipal Funeral Hall - toyo ito © Meiso no Mori Municipal Funeral Hall, 2004-2006, Kakamigahara-shi, Gifu, Japan
Meiso no Mori Municipal Funeral Hall, 2004-2006, Kakamigahara-shi, Gifu, Japan
Municipal Funeral Hall

Tower of Winds

Tower of Winds - toyo ito
Tower of Winds - toyo ito © Tomio Ohashi
Tower of Winds, 1986, Yokohama-shi, Kanagawa, Japan
Tower of Winds

Serpentine Gallery Pavilion

Serpentine Gallery Pavilion - toyo ito
Serpentine Gallery Pavilion - toyo ito © Serpentine Gallery Pavilion, 2002, London, U.K.
Serpentine Gallery Pavilion, 2002, London, U.K.
Serpentine Gallery Pavilion

Stade - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme

Stade - toyo ito
Stade - toyo ito © Fu Tsu Construction Co., Ltd.
Main Stadium for The World Games 2009, 2006-2009, Kaohsiung, Taiwan R.O.C.
Stade - Toyo Ito, l'architecte du minimalisme
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic