L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une maison de Beyrouth trouve une nouvelle vie grâce à Paris

Par
,
le
Grâce au soutien de la Mairie de Paris, un immeuble de Beyrouth (Liban), mutilé par la guerre, est en chantier pour devenir un centre culturel unique dans le pays. Témoin à la fois de l'histoire architecturale du Liban, mais aussi de la guerre qui a scindé Beyrouth pendant plus de quinze ans, la maison renaît sous la houlette de l'architecte Youssef Haidar.
Au beau milieu de la ville de Beyrouth, au Liban, entourée de constructions neuves, se dresse la "Maison jaune". Criblée de balles, la bâtisse se dresse comme un indécrottable souvenir de la guerre civile qui a ébranlé le pays de 1975 à 1990. "Comme le peuple libanais, le lieu garde les traces visibles ou non de ses blessures" souligne Youssef Haidar, l'architecte du projet Beit Beirut, destiné à transformé l'ancienne maison en un musée de la ville de Beyrouth, avec l'aide de la Mairie de Paris.
On en arrive à se demander comme elle tient encore debout, cette Maison jaune. Elle aurait d'ailleurs pu être détruite, comme beaucoup d'autres bâtiments endommagés par la guerre. "Le Liban est un pays qui cherche constamment à effacer les traces de son passé" explique Youssef Haidar. L'architecte, diplômé en France, a préféré rénover plutôt que détruire. Préserver les stigmates de la guerre, "pour avancer sans oublier".
La suite de l'article et les photos du chantier en pages suivantes.
Une maison de Beyrouth trouve une nouvelle vie grâce à Paris

L'histoire de Beyrouth à travers l'architecture

L'histoire de Beyrouth à travers l'architecture - Beit Beirut
L'histoire de Beyrouth à travers l'architecture - Beit Beirut © Bruno Planet
Impossible d'effacer le témoignage architectural que transmet la Maison jaune. Construite dans les années 30, elle est l'un des premiers résultats du courant de modernisation de l'architecture au Liban. "C'est aussi le premier bâtiment résidentiel construit par un architecte" souligne Youssef Haidar. Son étage, ajouté par un second architecte quelques années après sa construction, la place à la croisée des styles "art déco" et "néo-ottoman".
Pourtant, ce n'est pas son architecture qui a rendu célèbre cet immeuble, mais le rôle qu'il a joué, bien malgré lui, pendant la guerre civile. Situé exactement sur la ligne de démarcation entre les quartiers Est et Ouest de Beyrouth, le bâtiment a été investi par les francs-tireurs, qui ont modifié son architecture. "En créant des ouvertures et en en fermant d'autres, ils ont transformé une maison, qui est normalement un refuge, en machine de guerre" explique Youssef Haidar.
La suite de l'article en pages suivantes.
L'histoire de Beyrouth à travers l'architecture

Un projet culturel et architectural unique

Un projet culturel et architectural unique - Beit Beirut
Un projet culturel et architectural unique - Beit Beirut © Bruno Planet
Mutilée, la Maison jaune est devenue un symbole pour les Beyrouthins. En 2008, enfin, elle se tourne vers l'avenir, avec l'aide de la Ville de Paris. "Lors d'un voyage au Liban en 2006, nous avons discuté de ce que nous pouvions faire pour la reconstruction du pays. Les Beyrouthins nous ont alors présenté la Maison jaune" se souvient Pierre Schapira, adjoint au maire de Paris chargé des relations internationales et de la francophonie.
Le projet de rénovation débute alors, sous la houlette de Youssef Haidar, et avec l'assistance à la maîtrise d'ouvrage de la Mairie de Paris et de l'ambassade de France à Beyrouth.
La Maison jaune deviendra en 2013 "Beit Beirut", la maison de Beyrouth. "Le but n'est pas de faire un mémorial, mais un centre culturel" insiste l'architecte. Sur quatre étages et grâce à une extension, le bâtiment accueillera un musée de l'histoire de la ville, un auditorium et des expositions temporaires, mais aussi un espace en mémoire de la guerre. Le premier étage, torturé par les francs-tireurs, sera préservé tel quel, comme une parenthèse intemporelle.
La suite de l'article en pages suivantes.
Un projet culturel et architectural unique

Panser les plaies du passé

Panser les plaies du passé  - Beit Beirut
Panser les plaies du passé - Beit Beirut © Youssef Haidar Architecte
Tout dans le projet Beit Beirut est symbolique de l'unité d'un peuple libanais qui s'est tant déchiré. Y compris l'architecture du futur centre culturel. Les deux parties du bâtiment d'origine, en vis-à-vis, seront reliées par une extension en verre, formant une boucle de circulation. "Aucun franc-tireur n'oserait s'installer derrière une façade aussi fine et transparente" plaisante Youssef Haidar.
L'architecte a focalisé son travail sur une rénovation intelligente de la construction existante, "une série de prothèses pour suturer les blessures du bâtiment" explique-t-il. Peut-être aussi, pour panser les plaies toujours béantes du pays. "Je crois énormément en ce projet" insiste le maire de Beyrouth Bilal Hamad, venu exprès à Paris pour la présentation du chantier. "Pour qu'il n'y ait plus jamais de ligne de démarcation au Liban".
Découvrez des photos de la Maison jaune et du projet Beit Beirut en pages suivantes.
Panser les plaies du passé

Maison jaune - Arcades

Maison jaune - Arcades - Beit Beirut
Maison jaune - Arcades - Beit Beirut © Bruno Planet
A l'endroit où se joignent les deux parties du bâtiment, se dressent des arcades. Abîmées par les tirs, les colonnes tiennent toujours, miraculeusement...
Maison jaune - Arcades

Maison jaune - Francs-tireurs

Maison jaune - Francs-tireurs - Beit Beirut
Maison jaune - Francs-tireurs - Beit Beirut © Bruno Planet
Pendant la guerre civile libanaise, des francs-tireurs s'étaient installés dans cette maison, située sur la ligne de démarcation entre Beyrouth-Ouest et Est. Ils ont modifié l'architecture de la bâtisse, en créant notamment des ouvertures et en en condamnant d'autres.
Maison jaune - Francs-tireurs

Beit Beirut - Vue d'ensemble

Beit Beirut - Vue d'ensemble - Beit Beirut
Beit Beirut - Vue d'ensemble - Beit Beirut © Youssef Haidar Architecte
Le projet de Youssef Haidar est de réhabiliter le bâtiment existant, et d'y ajouter une extension. Le tout formera une structure en boucle, pour faciliter la circulation.
Beit Beirut - Vue d'ensemble

Beit Beirut - Patio

Beit Beirut - Patio - Beit Beirut
Beit Beirut - Patio - Beit Beirut © Youssef Haidar Architecte
Au cœur de l'extension en verre, un patio baigné de verdure et de lumière.
Beit Beirut - Patio
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic