L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Comepos : quand les constructeurs expérimentent pour construire plus performant demain

Par
,
le
Afin de trouver des solutions pertinentes et, surtout, facilement duplicables à grande échelle, pour développer la maison à énergie positive en France, une grande expérimentation a été lancée en France. Baptisée Comepos, elle consiste à construire des maisons exemplaires sur le plan énergétique qui seront habitées et dont les performances seront étudiées à la loupe et comparées afin de définir un concept commun vertueux qui servira, notamment, à poser les bases de la future réglementation thermique de 2020. Zoom sur ce programme inédit auquel participent non seulement des constructeurs et des industriels mais aussi, grande première, des scientifiques.
L'entrée en vigueur de la RT 2012 a été compliquée à gérer sur le terrain pour les différents acteurs concernés et cela a servi de leçon. Imposant aux constructeurs des exigences beaucoup plus grandes que la RT 2005 à laquelle elle a succédé, elle a notamment engendré des surcoûts - de l'ordre de 8 à 15% - qui, faute de pouvoir être absorbés, ont été répercutés sur les particuliers. "Nous avions signalé cet impact financier non négligeable aux législateurs mais il était déjà trop tard, notre marge de manœuvre était réduite et les textes réglementaires déjà écrits", déplore Dominique Duperret, délégué général du syndicat Les Constructeurs-Aménageurs-FFB (LCA-FFB).
Alors que la RT 2020 se profile à l'horizon, les professionnels ont donc décidé d'agir autrement, de mieux anticiper les choses. "Cette fois, on expérimente d'abord et on réglementera après", se félicite Dominique Duperret. Dès 2013, un projet inédit par son ampleur et par la diversité des acteurs impliqués - non seulement des constructeurs et des industriels mais aussi, grande première, des scientifiques* - a donc été lancé.
Comepos, "faire de l'expérimental habité"
Parrainé par l'ADEME, Comepos - c'est son nom - vise à développer la maison à énergie positive en France. Mais pas n'importe quelle maison positive. Une maison à énergie positive "tous usages", comprenez une habitation qui produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme certes, mais surtout, et c'est là tout l'enjeu du projet Comepos, dans laquelle toutes les dépenses d'énergie, y compris celles engendrées par les usages ménagers, sont maîtrisées ou compensées. Le tout sans perdre de vue la question du confort, une question essentielle comme le souligne Dominique Duperret : "Nous souhaitons mettre l'usager au centre du dispositif. L'idée n'est pas de faire que du bâtiment expérimental mais de faire de l'expérimental habité".
25 maisons observées simultanément pendant plusieurs mois
Comment ? Tout simplement en construisant de vraies maisons dans lesquelles de vraies familles vivront et où seront expérimentées de nouvelles solutions, notamment des équipements innovants utilisant les énergies renouvelables. Placées sous monitoring et équipées de capteurs, les habitations seront simultanément observées à la loupe pendant plusieurs mois. Le but : récolter un maximum de données, les analyser, les comparer et en faire ressortir les plus pertinentes, celles qui permettront de définir un concept commun vertueux duplicable à grande échelle. Un travail collectif ancré dans le réel qui servira également à poser les bases du référentiel de la future réglementation thermique 2020. Elle correspondra ainsi mieux - c'est en tout cas le souhait des acteurs impliqués dans Comepos - aux réalités auxquelles sont confrontés les constructeurs et aux besoins des particuliers.
D'ici fin 2018, vingt-cinq maisons individuelles devraient ainsi être construites sur tout le territoire. Certaines ont d'ailleurs déjà vues le jour. C'est notamment le cas en Bretagne où le constructeur Trecobat teste actuellement sa "Villa E-Roise". Dans les Bouches-du-Rhône, la société Mas Provence expérimente sa "Maison de Julie" tandis qu'en Alsace, c'est le constructeur Maisons Hanau qui participe à l'expérimentation, en partenariat avec le fabricant de ventilation Renson. Et, enfin, en Île-de-France, le constructeur Maisons Pierre vient lui aussi d'inaugurer deux maisons positives, conçues sur la base de modèles existants et intégrant de nombreux équipements innovants. Des maisons différentes sur la forme mais pas sur le fond puisqu'elles visent toutes l'excellence énergétique.
Découvrez en pages suivantes les toutes premières maisons construites qui font partie de l'expérimentation Comepos.
*En plus des constructeurs, parmi lesquels on compte neuf adhérents du syndicat Les Constructeurs-Aménageurs-FFB (LCA-FFB), des scientifiques du CEA, du CNRS, d'ARMINES et du CSTB et un consortium d'industriels tels qu'Atlantic, Delta Dore, Velux ou Saint-Gobain sont impliqués dans le projet Comepos.
Comepos : quand les constructeurs expérimentent pour construire plus performant demain

Comepos en Alsace : une maison positive avec un système de ventilation et de chauffage intelligent

Maisons Hanau
Maisons Hanau © Comepos
Dans l'Est de la France, le constructeur Maisons Hanau et le fabricant de ventilation Renson ont été sélectionnés pour participer à l'expérimentation Comepos. Pour ses clients, sensibles au confort et à la qualité de l'air, Maisons Hanau a mis en œuvre un système de ventilation et de chauffage intelligent de Renson, qui adapte la ventilation de la maison en fonction des usages réels de ses occupants. Nommée Endura, la solution choisie combine donc ventilation à la demande et pompe à chaleur, afin de produire un chauffage ambiant et de l'eau chaude sanitaire tout en maintenant une faible consommation d'électricité.
Plus d'informations sur ce projet en cliquant ici.
Comepos en Alsace : une maison positive avec un système de ventilation et de chauffage intelligent

Comepos en Bretagne : une maison positive high-tech et écologique

Comepos en Bretagne : une maison positive high-tech et écologique - Villa E-Roise
Comepos en Bretagne : une maison positive high-tech et écologique - Villa E-Roise © Trecobat
Dans le cadre du projet Comepos, le constructeur breton Trecobat a inauguré, le 12 octobre dernier, sa "Villa E-Roise". Véritable concentré de technologie, elle sera occupée pendant 2 ans par des locataires (avec option d'achat à l'issue de ce délai) qui donneront leurs impressions à des sociologues, quant à la qualité de vie de leur logement.
Pour en savoir plus, cliquez ici.
Comepos en Bretagne : une maison positive high-tech et écologique

Comepos dans les Bouches-du-Rhône : une maison qui allie plaisir et performance

Mas Provence - Maison de Julie
Mas Provence - Maison de Julie © Mas Provence
Avec "La maison de Julie", le constructeur Mas Provence s'inscrit lui aussi dans le programme Compepos. Equipée de quelque 200 capteurs, elle fera, pendant près de trois ans, l'objet d'études du CEA et de démonstrations pour les futurs clients du constructeur.
Plus d'informations en cliquant ici.
Comepos dans les Bouches-du-Rhône : une maison qui allie plaisir et performance

Comepos en Île-de-France : cinq maisons construites par un même constructeur

Comepos
Comepos © Maisons Pierre
Dans le cadre du programme Comepos, le constructeur francilien Maisons Pierre s'est engagé à construire cinq maisons à énergie positive. A l'heure actuelle, deux sont déjà sorties de terre : la première à Ozoir-la-Ferrière et la deuxième à Aulnay-sous-Bois. Toutes deux sont construites sur la base de modèles existants et intègrent de nombreux équipements performants : VMC double flux, chauffe-eau thermodynamique, panneaux photovoltaïques, triple vitrage...
Comepos en Île-de-France : cinq maisons construites par un même constructeur
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic