L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Manteau de bois et robe de verre pour une maison de montagne contemporaine

Par
,
le
Pour s'adapter aux spécificités de la montagne, une maison sur plusieurs niveaux a été créée : elle épouse la pente et se niche naturellement dans le paysage. Ses façades bicolores et ses larges ouvertures apportent du cachet et un rendu unique à son architecture ! La maison est prête à s'envoler ... Visite.
1000 m2 de terrain, une pente forte mais ... une vue imprenable sur la Haute-Savoie. Les propriétaires, conscients du potentiel du lieu, ont décidé de faire appel à l'architecte Jaouen Pitois de l'agence LAP Architectes pour valoriser leur patrimoine. L'idée : créer un lieu cosy dans un esprit "zen" propice au bien-être de la petite famille.
Pour s'adapter aux codes architecturaux locaux (le site est situé en périmètre classé), l'architecte use de son talent pour allier tradition et modernité : "Selon les points de vue, la maison change de visage", explique le professionnel. "Côté rue, nous avons recouvert la maison d'un enduit à la chaux, tandis qu'à l'opposé, nous avons opté pour un bardage bois."
La maison est tout en longueur. Elle fait écho aux anciennes granges de la région. Sa toiture à double pente et ses larges ouvertures disséminées sur l'ensemble des façades lui donnent un air naturel et léger. Un style "zen" qui imprègne tous les murs de la maison... Pour un résultat unique qui attire le regard !
Concours Architendance
Cette extension a reçu le 1er prix du concours La Tuileterrecuite Architendance ainsi que le prix des Etudiants en Architecture. La cérémonie de remise des prix se déroulait à Nantes en 2016.
En deux mots :
Le concours valorise les différentes techniques liées au travail de la tuile en terre cuite sur bâtiment. Utilisée sur les façades ou sur les toitures, elle est source d'inspiration et d'innovation dans le domaine de l'architecture.
Pour découvrir l'ensemble du reportage, rendez-vous en pages suivantes ...
Manteau de bois et robe de verre pour une maison de montagne contemporaine

Une toiture à double pente, légère et aérienne

Une toiture à double pentes
Une toiture à double pentes © Jaouen Pitois
"J'ai imaginé cette maison comme un dessin. Sa toiture à double pente rappelle la finesse d'un trait tracé à main levée", explique l'architecte Jaouen Pitois en charge du projet.
Légère comme une feuille de papier, la toiture atypique intrigue. Ses tuiles anthracites, comme le précise l'architecte, sont "obligatoires dans ce secteur sauvegardé. Elles contribuent pleinement à l'écriture très contemporaine de la maison." Ce manteau émaillé en terre cuite amène du dynamisme à l'architecture. "Une architecture qui fait également écho au style des granges de la région", souligne le professionnel.
Enfin, les débords du toit sont valorisés par des panneaux en aluminium, gris-anthracite. Et le résultat est là : la toiture surplombe la vallée en contre-bas...
Détail insolite : Une large ouverture a été réalisée à même la toiture, côté vallée. L'idée : avoir une vue dégagée sur le ciel, la cime des arbres et profiter des rayons du soleil.
Une toiture à double pente, légère et aérienne

Une vue imprenable sur la vallée

Une vue imprenable sur la vallée
Une vue imprenable sur la vallée © Jaouen Pitois
Les montagnes au loin sculptent l'horizon. La maison est idéalement placée pour profiter du paysage.
Ces multiples menuiseries disséminées sur l'ensemble des façades contribuent à la valorisation du panorama. "Il fallait répondre aux codes architecturaux de la région côté rue", précise Jaouen Pitois.
Une vue imprenable sur la vallée

Une maison creusée dans la montagne

Une maison creusée dans la montagne
Une maison creusée dans la montagne © Jaouen Pitois
"Un important travail de terrassement a dû être effectué pour la construction de la maison. Il fallait épouser la pente le plus justement possible", se souvient l'architecte. Sculpter le terrain, le creuser et le remblayer... autant d'actions réalisées pour que la maison se fraye un chemin dans ce décor montagnard.
Et la spécificité géographique du lieu a également exigé la construction d'une maison sur plusieurs niveaux : un rez-de-chaussée réservé aux chambres, un premier étage pour le salon et la cuisine et un étage sous-comble pour accueillir le bureau.
A noter : Remarquez l'important travail réalisé au niveau de la toiture de la maison. Les débords, de chaque côté (devant et sur les côtés), redessinent l'architecture. Ils renforcent la notion de légèreté insufflée par la bâtisse. L'idée aussi : protéger partiellement du soleil.
Une maison creusée dans la montagne

Différentes façades, différents visages

Différentes façades pour différents visages
Différentes façades pour différents visages © Jaouen Pitois
Selon les points de vue, la maison change de visage. Une façade (ci-dessus) a été, par exemple, entièrement recouverte d'un bardage bois. "L'essence choisie est du mélèze. Il confère à la maison un aspect brut et naturel", explique l'architecte. Avec leurs quatre centimètres d'épaisseur, les lames de bois renforcent cette idée de robustesse. Elles ont été fixées sur des liteaux métalliques, invisibles de l'extérieur.
Sur la façade avant de la maison et de l'autre côté (façade opposée au bardage bois), un enduit à la chaux enveloppe le bâtiment. Un bâtiment, comme le rappelle l'architecte, "dont la structure est entièrement en bois."
Notons : Presque invisible, le garage s'est glissé dans l'architecture, à l'arrière de la maison. Il se fond dans le décor.
Différentes façades, différents visages

Une maison assise sur la montagne

Une maison assise sur la montagne
Une maison assise sur la montagne © Jaouen Pitois
La toiture à double pente émerge du sol, au niveau de la partie haute du terrain. Elle s'adapte à sa forme et dévale naturellement la pente. Les chéneaux encaissés (sur la photo ci-dessus) donnent à la toiture sa forme épurée et participent à la légèreté de la construction.
Caractéristiques architecturales : l'avant de la maison est large... et l'arrière est comme pincé. Il épouse le terrain atypique.
Une maison assise sur la montagne

Une terrasse en bois comme un cocon pour accéder au salon

Une terrasse en bois comme un cocon
Une terrasse en bois comme un cocon © Jaouen Pitois
Vous êtes ici sur la terrasse. Une terrasse au total look bois qui offre aux habitants une superbe vue sur la vallée.
Une terrasse en bois comme un cocon pour accéder au salon

Un pièce de vie aux lignes graphiques pour un esprit "zen"

Une pièce de vie aux lignes graphiques
Une pièce de vie aux lignes graphiques © Jaouen Pitois
Les poutres apparentes de la charpente sont sublimées : elles se mêlent, s'entremêlent et valorisent l'importante hauteur-sous plafond. Elles accompagnent et propulsent le regard vers les différentes orientations de la maison ce qui confère aux pièces de vie une note résolument contemporaine et chaleureuse. "Le toit à deux pentes participe à la mise en scène intérieure", précise l'architecte.
Au-dessus de la cuisine, un système de solivage rapproché a été créé : "Je me suis inspiré ici de mes voyages au Japon", glisse le professionnel. Un esprit cosy et "zen" qui se retrouve dans la totalité de l'aménagement intérieur.
Bon à savoir : l'espace bureau se situe au-dessus de la cuisine (voir page suivante).
Un pièce de vie aux lignes graphiques pour un esprit "zen"

Un parquet en chêne clair pour des pièces de vie chaleureuses

Un parquet en chêne clair
Un parquet en chêne clair © Jaouen Pitois
Pour lier les espaces visuellement et créer une sorte "d'enveloppe de bois", Jaouen Pitois a joué sur le revêtement au sol : un parquet en chêne clair a été posé. Les lames de bois sont toutes orientées vers la vallée. Aussi, elles donnent une impression d'espace dans la pièce de vie.
Un parquet en chêne clair pour des pièces de vie chaleureuses

Du bois et du verre pour effacer la frontière intérieur /extérieur

Du bois et du verre pour effacer la frontière intérieur /extérieur - Du bois et du verre pour effacer les frontières
Du bois et du verre pour effacer la frontière intérieur /extérieur - Du bois et du verre pour effacer les frontières © Jaouen Pitois
L'architecture de la maison s'articule autour de deux éléments principaux : le bois et le verre.
Le bois fait écho à la nature alentour et lie les espaces. Le verre, quant à lui, se retrouve dans les grandes ouvertures. Les fenêtres permettent à la lumière extérieure de pénétrer largement l'espace et de valoriser l'intérieur contemporain.
L'idée est simple : effacer la frontière intérieur / extérieur et donner la possibilité aux habitants de profiter du paysage montagnard.
Du bois et du verre pour effacer la frontière intérieur /extérieur

Une lumière douce et soyeuse dans toute la maison

Une lumière douce et soyeuse dans toute les pièces
Une lumière douce et soyeuse dans toute les pièces © Jaouen Pitois
Un système de brise-soleil orientables a été installé au niveau des menuiseries. "Il permet aux habitants de voir sans être vus, et surtout limite l'apport en lumière", souligne l'architecte. (comme on peut le voir sur la photo ci-dessus)
Bon à savoir : les propriétaires ont opté pour l'installation d'une pompe à chaleur et d'un chauffage au sol.
Une lumière douce et soyeuse dans toute la maison

Des menuiseries en bois et en aluminium

Des menuiseries en bois et en aluminium
Des menuiseries en bois et en aluminium © Jaouen Pitois
L'encadrement des menuiseries est composé de différentes matières et couleurs. Pour l'extérieur, l'architecte a choisi d'utiliser de l'aluminium gris-anthracite et pour l'intérieur, du bois. Il rappelle les teintes beiges majoritairement présentes dans la maison et magnifie les grandes ouvertures.
A noter : Cette immense vitre prolonge le regard vers l'extérieur. Sa hauteur impressionnante (près de cinq mètres) agrandit l'espace. Symboliquement, elle fait penser à une nef d'église.
Des menuiseries en bois et en aluminium

Un escalier-rangement, étroit et élancé

Un escalier-rangement contemporain
Un escalier-rangement contemporain © Jaouen Pitois
L'escalier-rangement se fond dans le décor grâce à ses teintes beiges et blanches. Il représente un réel gain de place pour les habitants de la maison ! On remarque également que ses marches forment un dessin irrégulier et très graphique.
Seul bémol : l'étroitesse de la trémie a obligé l'architecte à revoir les dimensions de l'escalier. "L'espace restreint a joué sur sa forme et sur l'inclinaison. Les marches sont plus hautes que la normale et elles sont également plus étroites afin de ne pas trop empiéter sur le couloir." Il fallait optimiser l'espace au sol.
Un escalier-rangement, étroit et élancé

Un garde-corps comme un ruban blanc, léger et soyeux

Un garde-corps comme un ruban
Un garde-corps comme un ruban © Jaouen Pitois
C'est sûrement son garde-corps qui interpelle le plus ! On le compare à un ruban de soie. Il amène du dynamisme à l'escalier. Un escalier que l'on croit léger et aérien... Une impression seulement puisque ce dernier est essentiellement composé de bois et d'acier.
A noter : les rangements prennent la forme de niches !
Un garde-corps comme un ruban blanc, léger et soyeux

Des combles aménagés pour accueillir un bureau

Des combles aménagés pour un bureau
Des combles aménagés pour un bureau © Jaouen Pitois
Vous vous trouvez ici dans la partie sous-comble. Elle est exclusivement consacrée au bureau des parents. Un lieu cocon qui semble déconnecté de tout.
Des combles aménagés pour accueillir un bureau

Un bureau plongé au cœur de la nature

Un bureau plongé au coeur de la nature
Un bureau plongé au coeur de la nature © Jaouen Pitois
Faites un demi-tour sur vous-même et ... Vous pouvez admirer le paysage et les montagnes à l'horizon. Le bureau est, rappelons-le, situé juste au-dessus de la cuisine (voir page précédente). Pour combler les cavités provoquées par le système de solivage rapproché (avec petites sections), l'architecte a imaginé la pose de panneaux de verre. Au nombre de trois, ils viennent habiller le sol ajouré du bureau et renforcent l'idée de légèreté.
Un bureau plongé au cœur de la nature

Un rez-de-chaussée cosy pour les chambres et la salle de jeux

Un rez-de-chaussée cosy
Un rez-de-chaussée cosy © Jaouen Pitois
Au rez-de-chaussée (pour mieux comprendre : au-dessous de la salle à manger), une salle de jeux a été créée pour les enfants. Les chambres s'articulent tout autour de cette pièce ce qui enlève la notion de "cloisonnement".
"La maison a été pensée à l'inverse des maisons traditionnelles. L'idée était de valoriser le sentiment de bien-être et de vivre-ensemble", explique Jaouen Pitois.
On peut aller facilement d'une pièce à l'autre, on aime ouvrir les portes pour agrandir les espaces... On adore aussi profiter de la vue sur la nature environnante.
Un rez-de-chaussée cosy pour les chambres et la salle de jeux

Manteau de bois et robe de verre pour une maison de montagne contemporaine

Une maison en bois et en verre dans la montagne
Une maison en bois et en verre dans la montagne © Jaouen Pitois
Fiche pratique :
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'œuvre : Jaouen Pitois de l'agence LAP Architectes
Durée des travaux : 2 ans et demi (de la réflexion à la fin du chantier)
Surface : 170 m2 d'habitation
Surface du terrain : 1.000 m2
Coût : non-communiqué
Facebook : LAP Architectes
Manteau de bois et robe de verre pour une maison de montagne contemporaine
Nous vous recommandons

Afin de vous assurer que le chantier se déroule sans mauvaise surprise et que la construction soit bien livrée en temps et en heure, quelques précautions s'imposent.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic