L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un monolithe de béton adossé à un mazet traditionnel

Par
,
le
Sur un terrain enclavé et fractionné en trois niveaux de terrasses, se dresse, depuis octobre 2016, dans le pays de l'Uzège (Gard), un volume en béton brut adossé à un mazet traditionnel. Découverte de cette extension atypique.
Réalisée en octobre 2016, sur un terrain rocheux d'une ancienne carrière, l'extension d'un mazet, petit mas provençal du 18ème siècle étonne dans l'arrière-pays de l'Uzège (Gard). Effectivement, entre végétation abondante et vallonnement, se dresse un monolithe de béton brut adossé au mazet existant et typique de la région gardoise.

Trois niveaux de terrasses soutenues par des murs de pierres sèches

"À l'instar du mazet existant construit sur un terrain enclavé et fractionné en trois niveaux de terrasses soutenues par des murs de pierres sèches, l'extension se développe en deux corps de bâtiments accolés, nous explique, Arthur Ozenne, architecte associé de l'agence parisienne Dixneufcentquatrevingtsix. Le premier, forme un carré, d'environ 5 mètres sur 6, ce qui correspond aux dimensions courantes des petits mas de la région) alors que le second, rectangulaire a pour particularité de comporter un seul niveau."
Découvrez dès la page suivante, la suite de l'article et le diaporama.
Un monolithe de béton adossé à un mazet traditionnel

Trouver un langage contemporain

Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard
Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard © Florian Kleinefenn
Le parti pris architectural ? "Nous avons voulu proposer une analyse contextuelle et traduire une nouvelle façon de voir le mazet et lui trouver un langage contemporain", poursuit l'architecte Arthur Ozenne. "Nous sommes restés sur des dimensions très similaires et nous avons joué sur les lumières, complète-t-il. Ce volume se joue, en effet, de la lumière et des ombres qui révèlent sa forme facettée et affirment sa présence et sa contemporanéité sans pour autant nier sa parenté avec le mitoyen."
Trouver un langage contemporain

Des ouvertures étroites comparables à des meurtrières

Des ouvertures étroites comparables à des meurtrières - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard
Des ouvertures étroites comparables à des meurtrières - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard © Florian Kleinefenn
De façon similaire aux mazets de l'Uzège, des ouvertures étroites, comparables à des meurtrières dans les châteaux médiévaux, ont été positionnées à l'est et au sud afin de se protéger des fortes chaleurs en été et du froid en hiver.
Des ouvertures étroites comparables à des meurtrières

Peu de percements au Nord du bâtiment en raison de la présence du mistral

Peu de percements au Nord du bâtiment en raison de la présence du mistral  - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard
Peu de percements au Nord du bâtiment en raison de la présence du mistral - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard © Dixneufcentquatrevingtsix
A noter également que "le mistral, n'autorise que très peu de percements au nord, hormis celles de la terrasse, qui évoquent les petites ouvertures que l'on trouvait traditionnellement au niveau du grenier pour y observer la migration des grives."
Peu de percements au Nord du bâtiment en raison de la présence du mistral

Vers des cadrages photographiques

Vers des cadrages photographiques - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard
Vers des cadrages photographiques - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard © Florian Kleinefenn
Autres détails sur les ouvertures conçues comme des cadrages photographiques : elles séquencent le parcours des occupants, des espaces privatifs aux espaces communs jusqu'aux terrasses et jardins.
Vers des cadrages photographiques

Une extension réalisée uniquement en béton brut

Une extension réalisée uniquement en béton brut - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard
Une extension réalisée uniquement en béton brut - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard © Dixneufcentquatrevingtsix
Côté chantier, la maîtrise d'œuvre a joué la carte de la minéralité et fait écho aux matériaux de construction de la région gardoise. L'opération de l'extension démarrée en juin 2015 a été réalisée uniquement en béton brut.
Une extension réalisée uniquement en béton brut

"Une non porosité assumée"

"Une non porosité assumée" - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard
"Une non porosité assumée" - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard © Dixneufcentquatrevingtsix
"Composé de ciment blanc et teinté dans la masse, ce béton s'approche de la couleur de la maison existante, on est, ici, sur une non porosité assumée, précise l'architecte. Les voiles ont été coulés sur place par l'entreprise de maçonnerie Marrel Frères, basée à Uzès (Gard) au moyen de banches métalliques. Et ces dernières ont été doublées de contreplaqués bakélisés afin de garantir l'homogénéité d'aspect du béton."
Cette peau en fond de coffrage permet de ne pas subir l'impression en façade des raccords de banches au format standardisé mais d'assurer la maîtrise d'un calepinage fidèle au dessin initial, ajoute également l'agence Dixneufcentquatrevingtsix.
"Une non porosité assumée"

Une trame précise et rigide

Une trame précise et rigide  - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard
Une trame précise et rigide - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard © Florian Kleinefenn
En complément, les joints ont été retracés à la scie circulaire, créant une légère ombre et marquant un peu plus ce rythme. De plus, les trous de serrage, quant à eux dépendants des banches métalliques, sont venus perturber de manière irrégulière et aléatoire la lecture et la rigidité de la trame.
Une trame précise et rigide

La réglementation RT 2012 respectée

La réglementation RT 2012 respectée  - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard
La réglementation RT 2012 respectée - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard © Florian Kleinefenn
Du côté des performances énergétiques, les architectes se sont attachés à respecter la réglementation RT 2012 : "Le système des ouvertures à l'Est et au Sud-Est procurent un tel confort l'été qui autorise à ne pas s'équiper de matériels rafraichissants."
La réglementation RT 2012 respectée

Une maison transformée

Une maison transformée  - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard
Une maison transformée - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard © Florian Kleinefenn
Enfin, l'extension de cette maison, qui n'était jusqu'à présent qu'une résidence secondaire, va permettre à une "grande famille passionnée d'art" de réunir épisodiquement enfants, petits-enfants et amis.
Une maison transformée

Fiche technique : réalisation-extension d'une maison dans le pays l'Uzège (Gard)

Fiche technique : réalisation-extension d'une maison dans le pays l'Uzège (Gard) - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard
Fiche technique : réalisation-extension d'une maison dans le pays l'Uzège (Gard) - Réalisation-extension d'un mazet, un petit mas provençal dans le Gard © Florian Kleinefenn
Fiche technique : réalisation-extension d'une maison dans le pays Nîmois (Gard)
Programme : extension d'un mazet dans le pays de l'Uzège (Gard)
Superficie : 90 m² SHON ET 30 m² de terrasse dernier niveau
Maîtrise d'ouvrage : privé
Maîtrise d'œuvre : Dixneufcentquatrevingtsix : Mathilde Gaudemet - Arthur Ozenne
L'entreprise de construction (gros-œuvre): Marrel Frères, à Uzès (Gard)
Calendrier :
Début du projet : début 2014
Début du chantier : juin 2015
Livraison : octobre 2016
Coût du projet : 280.000 euros HT
Certification : RT 2012
Fiche technique : réalisation-extension d'une maison dans le pays l'Uzège (Gard)
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic