L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Avant/après : chambres sous les toits

Par
,
le
Alliant charme des petits espaces et gain de surface à moindre coût, les combles ont la faveur des citadins. Pour le couple de parisiens qui s'est adressé à l'architecte Manon Clément, la priorité était aussi d'instaurer des espaces nuits dans des chambres devenues trop petites. Récit.
Passage obligé des enfants qui contournaient le lit à pleine vitesse, la chambre des parents prenait progressivement des allures de boulevard aux heures de pointe. Un comble pour cet espace de repos et d'intimité ! Sans compter que, côté tout petits, les neuf mètres carrés commençaient à devenir trop étroits pour accueillir à la fois l'univers d'une petite princesse et celui d'un futur aventurier. Pour y remédier, l'architecte d'intérieur Manon Clément a eu l'idée d'exploiter le grenier situé juste au dessus des chambres. Une idée simple et géniale qui a permis de gagner quelques mètres carrés indispensables, à moindre frais.
Un coût modique
A l'origine, l'ensemble de l'habitat constitué d'un rez-de-chaussée et d'un étage était un atelier de menuiserie. Réaménagé en partie, au début des années 2000, il possédait une surface de 80 mètres carrés au premier étage, réservé à la salle de bain, à un long couloir et à deux chambres : "La hauteur des pièces était particulièrement haute puisqu'elle atteignait 2,80 mètres", explique Manon Clément. Dans le même temps, la surface des combles qui s'élevait jusqu'à 1,20 mètres de haut au dessus des chambres, grâce à l'inclinaison du toit monopente, était perdue.
L'architecte a donc eu l'idée d'abaisser le plafond des chambres pour augmenter la surface du grenier et d'ouvrir, partiellement, les combles sur ces pièces. Un projet qui engageait des travaux assez conséquents et onéreux. Mais, selon Manon Clément, ce coût était à relativiser : "Nous pouvions gagner une surface au sol de dix-huit mètres pour 26.000 euros de travaux. A Paris, pour avoir cette surface, même si celle-ci est alors calculée en loi Carrez, il faut débourser pas moins de 150.000 euros !".
Une transformation sur-mesure
Le plafond qui séparait le premier étage du grenier a d'abord été cassé : "Tout a été enlevé et les poutres sectionnées", relate Manon Clément. Une nouvelle structure en poutrelles acier de douze centimètres de section et un plancher ont ensuite été remontés à 2,10 mètres de hauteur, dégageant ainsi jusqu'à 2,20 mètres sous les combles après travaux. Parallèlement, l'isolation de la toiture a été changée et trois fenêtres de toit ont été créées pour apporter un maximum de lumière.
Un gros travail de menuiserie a suivi cette première transformation : "L'espace total des chambres restant modeste, il a fallu réaliser des meubles sur-mesure pour conserver ce gain de place", indique Manon Clément. Côté chambre des enfants, un grand placard et deux petits bureaux ont été aménagés sous la mezzanine. Le tout, agrémenté de couleurs vives, a permis de structurer l'espace, séparer les coins nuits des enfants et repousser, d'autant, l'échéance d'un déménagement...
Fiche technique :
Abaissement du plancher et aménagement des combles
Architecte : Manon Clément
Gain de surface : 18 mètres carrés de surface au sol
Durée des travaux : deux mois et demi
Coût : 26.000 euros
Avant/après : chambres sous les toits

Plan - Avant/après : chambres sous les toits

plan combles
plan combles © Manon Clément
Cette maison possède un rez-de-chaussée de 50 mètres carré et un premier étage de 30 mètres carré. C'est cette deuxième partie de l'habitat, d'une surface qui a été réaménagée. Elle est composée de deux chambres, d'un long couloir et d'une salle de bain.
Plan - Avant/après : chambres sous les toits

Plan - Avant/après : chambres sous les toits

Plan - plan combles
Plan - plan combles © Manon Clément
A l'origine : deux chambres de neuf mètres carrés chacune. L'objectif était de désenclaver la chambre des parents (actuellement représentée par l'espace avec le fauteuil rose) et d'agrandir celle des enfants pour créer deux espaces nuits distincts.
Plan - Avant/après : chambres sous les toits

Avant - Avant/après : chambres sous les toits

Travaux combles
Travaux combles © Manon Clément
L'architecte Manon Clément a donc eu l'idée d'abaisser le plafond des chambres pour agrandir l'espace réservé aux combles placées juste au-dessus. Pour ce faire, il a fallu tout casser.
Avant - Avant/après : chambres sous les toits

Après - Avant/après : chambres sous les toits

Après - Combles
Après - Combles © Manon Clément
Une nouvelle structure en poutrelles en acier de douze centimètres de section et un plancher ont été recréés à 2,10 mètres de haut au lieu des 2,80 mètres de haut d'origine.
Après - Avant/après : chambres sous les toits

Avant - Avant/après : chambres sous les toits

Avant - Travaux combles
Avant - Travaux combles © Manon Clément
Parallèlement, l'isolation du toit a été refaite en laine de chanvre, un matériau non nocif, durable et particulièrement réputé pour ses propriétés thermiques.
Avant - Avant/après : chambres sous les toits

Après - Avant/après : chambres sous les toits

Après - Combles
Après - Combles © Manon Clément
Au sol, Manon Clément a privilégié de la ouate de cellulose pour isoler, cette fois acoustiquement, l'espace nuit des parents de l'escalier.
Après - Avant/après : chambres sous les toits

Avant - Avant/après : chambres sous les toits

avant
avant © Manon Clément
Trois fenêtres de toit ont été créées pour apporter un maximum de lumière.
Avant - Avant/après : chambres sous les toits

Après - Avant/après : chambres sous les toits

Après - Combles
Après - Combles © Manon Clément
Les espaces nuits ont été laissés ouverts pour laisser passer cette luminosité et donner une impression d'espace. L'intimité est préservée par les gardes corps, qui sont en fait de petits meubles.
Après - Avant/après : chambres sous les toits

Salle de bain

salle de bain
salle de bain © Manon Clément
La salle de bain a également bénéficié des travaux. La fenêtre de toit a été restaurée, tout comme le plafond.
Salle de bain

Couloir - Avant/après : chambres sous les toits

couloir
couloir © Manon Clément
Dans le couloir, le dressing existant de 30 cm de profondeur empiétant sur la largeur du couloir de 90 cm a été repeint en blanc pour une meilleure intégration. Il sert d'espace de rangement aux parents.
Couloir - Avant/après : chambres sous les toits

Chambre des parents

Chambre des parents - Combles
Chambre des parents - Combles © Manon Clément
La chambre des parents, reconnaissable par sa couleur orange, bénéficie désormais d'un espace dégagé de neuf mètres carrés sous la mezzanine qui n'a pas de fonction imposée. Elle sert aujourd'hui de bibliothèque et de lieu de repos.
Chambre des parents

Chambre des parents

Chambre des parents - Combles
Chambre des parents - Combles © Manon Clément
La communication de la chambre des parents avec celle des enfants n'est plus gênante puisque l'espace intime a été déplacé sur la mezzanine.
Chambre des parents

Chambre des enfants

Chambre des enfants - Combles
Chambre des enfants - Combles © Manon Clément
Sous la mezzanine des enfants, un grand placard composé a été aménagé sur-mesure pour préserver le reste de l'espace de neuf mètres carrés.
Chambre des enfants

Chambre des enfants

Chambre des enfants - Combles
Chambre des enfants - Combles © Manon Clément
Sous les échelles, deux petits bureaux ont été réalisés pour chacun des enfants.
Chambre des enfants

Chambre des enfants

Chambre des enfants - Combles
Chambre des enfants - Combles © Manon Clément
L'espace nuit fille et garçon est clairement délimité par la couleur rose et bleu pétrole, même si le choix des teintes a plutôt été influencé par la volonté de couleurs toniques que par le sexe des enfants.
Chambre des enfants

Mezzanine côté fille

Mezzanine côté fille - Combles
Mezzanine côté fille - Combles © Manon Clément
Chaque mezzanine est une véritable bulle d'intimité de quatre mètres de surface au sol pour chaque enfant, le double pour les parents.
Mezzanine côté fille

Mezzanine côté garçon

Mezzanine côté garçon - Combles
Mezzanine côté garçon - Combles © Manon Clément
L'aménagement des combles en mezzanine dédié au coin nuit a permis de gagner 18 mètres carrés au sol et repousser, un peu plus, l'échéance d'un déménagement pour les enfants...
Mezzanine côté garçon
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic