L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Maison ABCD+ : une réponse au renouvellement urbain

Par C.L.
,
le 02 Février 2012
Maison ABCD+ : une réponse au renouvellement urbain
1/13
cecile robin
cecile robin © Maison ABCD+

Les premiers blocs de béton en pierre ponce de la maison du constructeur Cécile Robin ont été posés à Roanne (Loire) en cette mi-janvier. Baptisée ABCD+, cette réalisation soutenue par le groupe Lafarge signe le retour de la maison individuelle au coeur de la ville. Visite.

Accessible, Belle, Citoyenne, Duplicable et Positive ! Cinq adjectifs qui qualifient la dernière née du constructeur de maison individuelle Cécile Robin, qui vient de recevoir la médaille d'Or aux Challenges 2012 de l'Union des Maisons Françaises dans la catégorie "Défi urbanistique".

Répondre aux défis de la ville durable et notamment celui du renouvellement urbain, voilà l'objectif d'Olivier Roobrouk, directeur général des maisons Cécile Robin, situé à Tarare (Rhône). Il y a quelques années, l'entrepreneur et son épouse Cécile ont l'idée d'un concept de maison de ville en bois avec un patio central. Quelque temps plus tard, une rencontre avec le cimentier Lafarge fait basculer le projet vers une maison en béton bloc pierre ponce. De là est née la maison ABCD+, une solution économique (1.370 €/m2), esthétique et confortable, avec une faible emprise au sol - qui offre la possibilité, en milieu urbain, de disposer quatre maisons, leurs voies de circulation et un espace ludique pour les enfants sur un terrain de 1.300 m2, en général dévolu à deux maisons - notion tant recherchée par les élus, et réalisable par l'ensemble des artisans puisque les techniques et matériaux sont accessibles à tous.

Gestion de l'eau

Sur le plan architectural, la maison ABCD+ s'est attachée à valoriser tant l'extérieur que l'intérieur. Sur une superficie de 130 m2, de plain-pied, l'habitation s'inscrit également dans une démarche de conception bioclimatique. Grâce à la présence d'un patio central couvert de 20 m2, l'éclairage naturel des pièces est privilégié. De plus, l'hiver, la chaleur accumulée par la verrière est diffusée à l'intérieur de la maison, et l'été celle-ci s'ouvre pour évacuer l'air chaud et créer une ventilation traversante naturelle. La maison ABCD+ propose aussi une solution à une meilleure gestion de l'eau en milieu urbain, autre problématique que tentent de résoudre les élus : les toitures végétalisées et la verrière permettent ainsi de récupérer et recycler les eaux pluviales au sein d'une cuve de 10.000 litres dans le but d'arroser le jardin et alimenter les sanitaires. Lafarge a usé de son savoir-faire en la matière en proposant des solutions comme le béton Hydromédia™ ou les terrassements Artevia™ dans le patio et sur la terrasse, qui draine naturellement les eaux de surface vers les nappes phréatiques.

La maison ABCD+ obtient une consommation énergétique de 53 kWh/m2/an, soit une performance bien inférieure au BBC (65 kWh/m2/an dans cette région), et grâce aux 26 m2 de panneaux photovoltaïques, elle atteint un DPE de -3.3 kWh/m2/an. La performance du bâti est la clé de cette réalisation « positive », rendue notamment possible par le bloc béton en pierre ponce de Lafarge. Ce dernier facilite le travail de l'artisan : plus léger qu'un parpaing ou une brique, facile à poser car il est collé et non maçonné.

Prochaine étape : l'énergie électrique

Le résultat final devrait être visible dès juin prochain à Roanne, et d'ores et déjà, la commune de Tarare a été convaincue par le projet et met tout en œuvre pour le voir se réaliser dans les mois qui viennent. "Nous cherchions des solutions qui puissent s'adapter aux friches de petites dimensions et répondant aux attentes de jeunes ménages, de classe moyenne, travaillant dans les villes alentours (Lyon) et voulant revenir aux sources", explique Thomas Chadoeuf-Hoebeke, maire de Tarare.

En attendant la multiplication de ses maisons, Olivier Roobrouck a déjà une idée en tête : "aller chercher le E ". Loin de refaire l'alphabet, il compte bien miser sur l'énergie électrique et jouer sur le chauffage effet joule pour alimenter sa maison, actuellement équipée d'un poêle à bois et d'un chauffe-eau thermodynamique. "L'électricité est bonne pour la voiture, pourquoi ne le serait-elle pas pour la maison individuelle ?", s'interroge-t-il. Reste à en mesurer les coûts...

Fiche technique
Constructeur : Maisons Cécile Robin
Architecte : Dominique Allaire
Situation : Roanne (42)
Surface : 130 m2, avec un patio de 20 m2 et un espace vert de 154 m2
Début du chantier : janvier 2012
Fin du chantier : juin 2012
Prix : 178.000 € (1.370 €/m2)
Maison ABCD+ : une réponse au renouvellement urbain
Vos commentaires
à lire aussi
L'association Promotelec fait évoluer le référentiel de son label dédié aux bâtiments neufs. Si le volet thermique est toujours pris en compte, l'accent est mis sur une plus grande adaptabilité des logements aux besoins de tous et sur une ...
Nous vous recommandons

Aujourd’hui, plus question de gaspiller les énergies mises à notre disposition pour se chauffer, se laver et s’éclairer. Focus sur notre sélection de produits novateurs en matière de chauffage et d’alimentation électrique.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic