L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Noyers-sur-serein : une romance médiévale

Par
,
le
Dans la bourgade médiévale de Noyers-sur-Serein, un des plus beaux villages de France, découvrez la Chapelle Saint-Nicolas le Viel, théâtre de l'histoire étonnante d'un couple, Lionel et Marie-Noëlle, qui, par amour pour ces lieux empreints d'histoire, sont devenus propriétaires de trois maisons d'hôtes.
"C'est une histoire à la fois banale, amusante et étonnante..." Par ses mots, Lionel débute le récit de son aventure à Noyers-sur-Serein, magnifique village médiéval aux maisons classées Monuments Historiques. Tout commence il y a 20 ans. Chef d'entreprise dans la communication à Paris, Lionel découvre Noyers-sur-Serein lors d'un séminaire et tombe amoureux du village, en se promettant d'y revenir.
Lors d'un deuxième passage quelques années plus tard, le choc est plus grand : il s'arrête devant une maison tellement belle que sa seule pensée à cet instant est qu'elle doit être sienne. C'est le Domaine de Venoise, ancien Hôtel Dieu construit au XVIIe siècle sur les remparts de la ville, protégé par deux tours défensives abritant la Chapelle de Saint-Nicolas le Viel. Après avoir convaincu les propriétaires de lui vendre le bâtiment, inoccupé depuis 30 ans et tombant en ruines, il quitte définitivement la capitale pour s'y installer et le transforme en espace culturel et en maison d'hôtes.
L'amour
Coïncidence heureuse, Marie-Noëlle connaît exactement la même aventure au même moment ! Parisienne, elle-aussi a posé ses valises à Noyers-sur-Serein, elle-aussi a choisi de se lancer dans une aventure de maison d'hôtes en acquérant le Clos Malo, bâtiment voisin de 500m de la Chapelle ! "On s'est rencontré, on s'est regardé, on s'est aimé, on ne se quitte plus." Aujourd'hui, le couple vit en famille et reçoit les visiteurs dans trois maisons d'hôtes, la Chapelle, la Tour (attenante à la Chapelle) et le Clos.
Un an de travaux
Dans son ancienne activité, Lionel côtoyait le monde du bâtiment, lui-même ayant une formation en architecture. Il se lance donc à corps perdu dans la rénovation de la maison, dessinant les plans, trouvant les artisans locaux titulaires du savoir-faire d'autrefois. L'ameublement sera constitué d'objets chinés et retapés. Certaines trouvailles qui n'ont pas encore leur place occupent d'ailleurs une pièce ! Le meilleur souvenir de Lionel ? "Lorsque l'on a mis la chaudière en route ! Cette maison était jusqu'alors tellement froide, humide, on a changé toutes les fenêtres, la plomberie, la chaudière... Et là c'était le début d'une nouvelle vie : on remettait le cœur de la bâtisse en marche !" Ensuite il y a l'arrivée des tous premiers clients. "Nous n'avions jamais fait cela de notre vie, nous étions timides... Aujourd'hui nous les revoyons avec bonheur tous les six mois !"
Une maison de famille
Pour Lionel, cette maison demande, il est vrai, beaucoup de soins, de temps et d'argent, c'est "un projet de vie". Mais il s'agit surtout d'une histoire d'amour : un "amour de la pierre et des gens". Le principe de la maison d'hôtes est essentiel pour le couple. "On est aux petits soins" avec un esprit "maison de famille" et pour maître-mot le partage. Pour 95% des cas, les visiteurs choisissent de prendre leur repas avec la famille. Ils sont invités à se rendre à la cave pour choisir le vin avec Lionel et la nourriture est composée de "tous ces éléments positifs qui participent au bien-être de chacun."
Sérénité
Sur les remparts de la ville, dominante, la campagne avec ses champs de colza s'étendant à perte de vue, la maison est beaucoup plus grande que l'idée que l'on pourrait en avoir. Devant elle coule un ruisseau, le Serein, symbole du sentiment que l'on partage dans ces lieux : la sérénité. Une sérénité propice à la rêverie : un bonheur simple, parfait.
Maison à part vous propose une visite des maisons d'hôtes de Lionel et Marie-Noëlle, des lieux chargés d'histoire, où l'amour de la pierre et des gens leur a donné un charme exceptionnel. Découvrez en images la Chapelle Saint-Nicolas le Viel, en cliquant sur suivant : un labyrinthe de 1240 m2 sur 5 niveaux, dont deux avec coursives.
La Chapelle Saint-Nicolas le Viel
Capacité de 18 personnes, réunions de famille, séminaires, etc.
connexion à haut débit
domaine-de-venoise@noyers-sur-serein.fr
tél : 03 86 75 97 36
Domaine de Venoise
11 rue de Venoise
89310 Noyers-sur-Serein.
http://www.noyers-sur-serein.fr
Noyers-sur-serein : une romance médiévale

Un an de travaux

travaux chapelle noyers
travaux chapelle noyers © Lionel Benjamin
La maison étant inoccupée depuis 30 ans, les travaux à réaliser étaient colossaux. Il a également fallu trouver des artisans travaillant à l'ancienne, pour rendre au bâtiment tout son charme d'antan. Un an a été nécessaire pour tout terminer.
Un an de travaux

Plan - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

plan chapelle noyers
plan chapelle noyers © Lionel Benjamin
La Chapelle, datant de 1648, s'étend aujourd'hui sur cinq niveaux dont deux avec coursives, le tout sur 1240 m2. Un labyrinthe qui peut accueillir jusqu'à 18 personnes.
Plan - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

Séjour - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

composition sejour noyers chapelle
composition sejour noyers chapelle © Lionel Benjamin
Le séjour s'ouvre sur une grande salle à manger voûtée, salle de réception de 100 m2, qui peut accueillir des séminaires ou des réunions de famille. "Des motards, des jeunes érudits en informatique, des anciens copains de classe..." : tous sont accueillis avec chaleur et bonne humeur. Un piano permet la tenue de petits concerts amateurs ou professionnels. "Laisser des objets personnels comme les bibelots, les livres, les disques... permet de donner à la demeure cet esprit maison de famille."
Séjour - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

Cuisine - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

composition cuisine chapelle noyers
composition cuisine chapelle noyers © Lionel Benjamin
Dans la cuisine, les tomettes ont été récupérées, décollées, rénovées et recollées ensuite à l'ancienne. La table marocaine ajoute au charme méditerranéen de la pièce, mais sans trop, toujours dans le souci de respecter l'histoire du lieu. Les cochons, oeuvre d'une artiste locale, apporte quant à eux un touche d'humour à ce lieu de convivialité.
Cuisine - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

Petite salle - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

Petite salle a manger noyers chapelle
Petite salle a manger noyers chapelle © Lionel Benjamin
Cette petite salle à manger donne sur une coursive à colombage du XVII, qui donne un caractère sans pareil à la maison. La vaisselle en céramique a été façonnée à l'ancienne par un artisan potier.
Petite salle - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

Dortoir - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

dortoir noyers chapelle
dortoir noyers chapelle © Lionel Benjamin
Dans l'esprit réunion de famille, Lionel et Marie-Noëlle ont installé un dortoir pour les enfants de leurs visiteurs. Un bon moyen pour les parents de profiter de la quiétude de l'endroit à l'étage. Les enfants se plaisent à être tous ensemble et les parents "profitent de leur grasse matinée !"
Dortoir - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

Chambre - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

composition chambre poutres noyers
composition chambre poutres noyers © Lionel Benjamin
Un escalier en pierre de taille (impressionnant de largeur !) dessert quatre chambres. Ces dernières offrent un confort digne du lieu. Pour Lionel ce fut la surprise lors des travaux : en faisant tomber les plafonds, ils ont pu redécouvrir les poutres anciennes en parfait état. Le plancher en châtaigner est également d'origine. La salle de bains attenante à cette chambre, donnant sur la rivière, offre au réveil au visiteur la lumière du lever du soleil. Toutes les chambres donnent sur une coursive.
Chambre - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

Salle de bains

salle de bains noyers chapelle
salle de bains noyers chapelle © Lionel Benjamin
Une autre salle de bains offre quant à elle une douche mauresque avec un petit banc.
Salle de bains

Mûrisserie - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

compo noyers murissoir
compo noyers murissoir © Lionel Benjamin
Cette chambre sous les voûtes a donné lieu à un travail colossal pour lors de la rénovation. Comme dans les autres pièces, elle avait été bétonné dans les années 50. Il a fallu casser le béton sans porter atteinte à la pierre et aux clés de voûtes. Cette pièce était à l'époque une mûrisserie, un endroit où l'on faisait mûrir les fruits. Dans la salle de bains contiguë, Lionel a dessiné des fenêtres meurtrières. Elles permettent d'avoir toujours cette vue extraordinaire sur l'architecture médiévale du bâtiment, le tout sans être vu soi-même !
Mûrisserie - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

Crépuscule - Noyers-sur-serein : une romance médiévale

pigonnier le soir noyers chapelle
pigonnier le soir noyers chapelle © Lionel Benjamin
Dans une grange s'entasse toutes les trouvailles chinées par Lionel et Marie-Noëlle. Parmi leurs projets - nombreux - pour cette maison, ils désirent installer une petite guinguette attenante au salon du rez-de-chaussée. Une autre aventure, dans la continuité de la première.
Le soir, il arrive qu'un concert égaie le jardin...Et au crépuscule, le soleil couchant pose sa lumière oranger sur le pigeonnier. On vous l'avait dit : bonheur et sérénité partagée.
Crépuscule - Noyers-sur-serein : une romance médiévale
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic