L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une maison évolutive qui stimule les sens

Par
,
le
En 2011, l'architecte Jacques Patingre s'est vu confier la réalisation d'une maison destinée à la location. Concevoir un habitat atypique, durable et abordable en termes de budget, tels étaient les trois souhaits exprimés par les propriétaires. Il les a donc naturellement orientés vers son concept de "Villa Oxygène". Visite d'une habitation où l'on a cherché à stimuler les sens et privilégier l'espace.
La maison, conçue par l'architecte Jacques Patingre, a trouvé sa place à l'écart des nuisances de la ville de Marseille, dans le département des Bouches-du-Rhône, au pied des collines de Marcel Pagnol "Le Massif du Garlaban".
Le souhait des propriétaires, qui avaient pour objectif de destiner cette maison à la location, était de disposer d'une villa atypique, avec la possibilité de la faire évoluer au fil du temps et pour un budget raisonnable. L'architecte les a donc naturellement orientés vers son concept de "villa Oxygène".
"Il s'inscrit dans la continuité d'autres projets réalisés précédemment dont l'objectif est, au final, de proposer aux particuliers des maisons toujours moins chères, tout en offrant des prestations de qualité et évolutives. La performance de cette maison, c'est le rapport qualité-prix", précise Jacques Patingre.
Débutée en mars 2011 et achevée sept mois plus tard, la réalisation de cette villa de plain-pied, construite sur un terrain de 1.000 m2 et d'une surface habitable de 125 m2, a coûté 185.000 €.
La genèse du projet
"Pour arriver à réaliser une maison contemporaine, écologique et abordable en termes de budget, il faut commencer à travailler sur une forme simple. Ici, nous avons choisi celle d'un rectangle. Pailleurs, afin de limiter les fondations, nous avons réduit les murs de refend. Enfin, nous avons opté pour un système de chauffage performant, bien que nous ayons la chance d'avoir, ici, un climat très favorable", nous précise l'architecte.
La maison est implantée en limite nord/est afin de libérer un maximum de terrain au sud et à l'ouest, où se situent les pièces à vivre. De fait, et selon le souhait des propriétaires d'avoir une maison évolutive, une extension future (280 m2) peut par ailleurs être envisagée côté ouest.
La construction se divise en trois espaces : l'espace jour, l'espace nuit et une annexe composée d'un local technique et d'un garage. Afin de mettre en valeur les différents volumes à vivre, Jacques Patingre a joué sur les toitures.
La première, qui abrite les chambres, est constituée de trois pentes en zinc. La deuxième, où se situent l'entrée et la cuisine, dispose d'une terrasse végétalisée. Enfin, la dernière héberge un volume sous plafond plus important, dans le séjour, est également en zinc mais est en monopente. Est, ouest et sud, bénéficient de débords de toiture généreux afin de se protéger lorsque le soleil est trop fort dans cette plaine d'Aubagne.
La suite de l'article en page suivante.
Une maison évolutive qui stimule les sens

Une maison atypique

Une maison atypique - Maison Oxygène
Une maison atypique - Maison Oxygène © VillasConcept
La partie jour est composée d'une entrée, d'un grand séjour, d'une salle à manger et d'une cuisine accolée à son cellier. Largement ouverte sur la façade sud et ouest, cette partie est travaillée avec des jeux de plafonds à hauteurs variables créant ainsi un espace entièrement ouvert, particulièrement atypique mais équilibré.
La partie nuit, elle, accueille toutes les chambres de la maison, les salles de bains et les WC. "Les propriétaires désiraient privilégier l'espace aux nombres de pièces, c'est pourquoi nous avons opté pour deux grandes chambres et un vaste bureau auxquels nous sommes venus ajouter une salle de bains privative", commente le maître d'oeuvre.
Pour casser le côté "classique" du long couloir qui dessert les chambres, Jacques Patingre a réalisé une coursive aux murs non parallèles, accentuant ainsi la notion de perspective en réduisant, progressivement, la largeur du passage.
La maison dispose par ailleurs d'un garage, véritable annexe qui, construit avec le même niveau de prestation que le reste de la maison, peut être recoupé pour permettre la création future d'une troisième chambre.
"Le volet social de l'habitat"
«Dans un projet, chaque détail compte, en tant qu'architectes, nous nous devons de proposer aux clientx des solutions et des astuces pour qu'ils se sentent bien chez eux, c'est ce qu'on appelle le volet social de l'habitat et c'est ce qui définira une conception réussie ou non», insiste Jacques Patingre.
Jouer avec les sens est un des moyens de répondre à ce volet social de l'habitat, selon l'architecte. Ainsi, proposer du parquet dans les chambres à la place d'un carrelage froid et désagréable sous les pieds, installer un aspirateur centralisé ou encore opter pour une seule commande pour le chauffage de toute la maison participent activement au bien-être et au confort de ses occupants.
Bâtiment durable méditerranéen
En plus de la certification désormais obligatoire BBC Effinergie, la villa, conçue pour apporter un confort de vie maximal à ses occupants, répond aux exigences de l'association BDM (Bâtiments durables méditerranéens).
La façade sud, côté jardin, dispose ainsi de nombreuses baies vitrées afin de bénéficier de l'apport solaire en hiver tandis que la façade nord, où se trouvent les pièces techniques, est sur-isolée par l'extérieur avec un bardage en mélèze "un bois local, naturellement résistant et bon marché", assure l'architecte. Avec le temps, il prendra une patine légèrement grise, presque argentée, qui se fondra dans le camaïeu de gris et l'enduit frottassé blanc de la maison.
"Il faut bien comprendre que cette villa est pionnière dans le sens où elle est à mi-chemin entre la maison d'architecte et celle d'un constructeur", conclut Jacques Patingre.
Découvrez en images et en pages suivantes la villa.
Une maison déclinée en trois modèles
Co-fondateur de la marque VillasConcept.com, Jacques Patingre a mis au point le concept de la "Villa Oxygène" en 2010, afin de toucher un public plus large, désireux de faire construire une maison contemporaine.
La conception de cette maison repose sur trois piliers selon l'architecte : le confort, la durabilité et l'accessibilité en termes de budget. La villa se décline en trois modèles de 107 m2 ; 123 m2 et 180 m2.
Une maison atypique

Deux orientations, deux ambiances

Deux orientations, deux ambiances - Maison Oxygène
Deux orientations, deux ambiances - Maison Oxygène © VillasConcept
La villa Oxygène se trouve dans un lotissement de 15 parcelles, sur un terrain paysagé et arboré.
Principalement orientée nord/sud, elle affiche deux ambiances différentes sur ses façades.
La façade sud est très ouverte et dispose de grandes baies vitrées tandis que le côté nord accueille de petites ouvertures et d'une sur-isolation, par l'extérieur, constituée d'un bardage en mélèze.
Deux orientations, deux ambiances

Deux accès distincts

Deux accès distincts - Maison Oxygène
Deux accès distincts - Maison Oxygène © VillasConcept
Deux accès distincts ont été crées, l'un au nord avec l'entrée du garage et l'autre, au sud, en contrebas du terrain où se trouve l'entrée principale.
Deux accès distincts

Un bardage en mélèze

Un bardage en mélèze - Maison Oxygène
Un bardage en mélèze - Maison Oxygène © VillasConcept
Le mélèze, utilisé pour le bardage, complété d'une isolation intérieure, offre un isolant très performant naturellement.
Avec le temps apparaîtra une patine gris argentée, elle s'intègrera particulièrement bien aux couleurs environnantes, le gris des oliviers, mais aussi le calcaire des collines voisines.
Un bardage en mélèze

Trois sytèmes de toiture différents

Trois sytèmes de toiture différents - Maison Oxygène
Trois sytèmes de toiture différents - Maison Oxygène © VillasConcept
Afin de bien distinguer les trois volumes de la maison, l'architecte a décidé de jouer sur la toiture.
La première est une toiture trois pentes en zinc ; la deuxième est une terrasse végétalisée, enfin, la dernière est également en zinc mais monopente.
Trois sytèmes de toiture différents

Une terrasse protégée du soleil

Une terrasse protégée du soleil - Maison Oxygène
Une terrasse protégée du soleil - Maison Oxygène © VillasConcept
La maison dispose d'une terrasse protégée des forts rayonnements du soleil durant l'été grâce à un important débord de toiture.
Une terrasse protégée du soleil

La partie jour

La partie jour - Maison Oxygène
La partie jour - Maison Oxygène © VillasConcept
La partie jour est composée d'un grand séjour/salle à manger de 42 m2 et d'une cuisine accolée à un cellier (9 m2).
La partie jour

Faire pénéter la lumière

Faire pénéter la lumière - Maison Oxygène
Faire pénéter la lumière - Maison Oxygène © VillasConcept
Conforme aux exigences BBC Effinergie, la maison dispose d'ouvertures qui permettent une pénétration importante de la lumière, de part et d'autre du bâti.
Faire pénéter la lumière

Une décoration sobre et contemporaine

Une décoration sobre et contemporaine - Maison Oxygène
Une décoration sobre et contemporaine - Maison Oxygène © VillasConcept
A l'intérieur, la décoration est sobre et contemporaine, tout comme les matériaux.
Une décoration sobre et contemporaine

Un couloir qui se resserre

Un couloir qui se resserre - Maison Oxygène
Un couloir qui se resserre - Maison Oxygène © VillasConcept
Pour casser l'image "classique" du long couloir desservant les chambres, l'architecte a opté pour un couloir qui se resserre.
Un couloir qui se resserre

La salle de bains

La salle de bains - Maison Oxygène
La salle de bains - Maison Oxygène © VillasConcept
Les salles de bains sont également sobres, les lignes épurées des différents éléments, conjuguées au revêtement bois, comme ici, participent à la contemporanéité de la maison.
La salle de bains
Nous vous recommandons

Direction le Canada, dans une magnifique habitation, totalement immergée en pleine nature, offrant une vue imprenable sur le fleuve du Saint-Laurent.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic