L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES
De la cheminée rustique au poêle à bois design
Par
,
le

De la cheminée rustique au poêle à bois design

2/13
Cheminée démontage
Cheminée démontage © MAP

Pour couronner le tout, l'appareil est équipé d'un système particulier de balayage d'air qui permet à la vitre du foyer de se salir moins vite et donc, par conséquent, de réduire l'entretien. Sacha dit avoir beaucoup hésité pour le choix de la puissance. Pour une surface d'environ 37 m2 à chauffer et une maison offrant un bon niveau d'isolation, certains fabricants lui proposaient des modèles de 12 kW et d'autres de 7 kW. "Au final, j'ai opté pour la plus petite puissance et je ne regrette vraiment pas ce choix : avec une puissance moindre, j'arrive à chauffer mieux qu'avant tout en consommant moins de bois".

Afin de diminuer les coûts, Sacha et Helena ont démoli eux-mêmes la cheminée. Deux jours de travail leur ont été nécessaires. "L'opération est vraiment à la portée de tout le monde, commente Sacha. Un seul coup de burin bien placé et les blocs de béton se détachent presque tous seuls. Après, pour faire le moins de dégâts possibles, il faut penser à bien protéger le sol et aussi à prendre des précautions pour contenir la poussière".

Bilan positif

D'après ses estimations, la prise en charge des travaux lui aurait fait économiser environ 1.000 €. Une somme non négligeable qui lui a permis d'opter pour un poêle plus haut-de-gamme que prévu. "Au départ, nous nous étions fixés une enveloppe comprise entre 3.000 € et 4.000 € mais, compte tenu des économies réalisées et du crédit d'impôt d'environ 1.200 € auquel nous avons droit, nous avons revu notre budget à la hausse pour atteindre les 6.000 €".

Commandé au mois de juin 2011, le poêle a été livré chez Sacha et Helena par camion au début du mois d'octobre. Il a ensuite suffit de l'installer en lieu et place de la cheminée et de le raccorder à un tube en inox venu prendre place dans l'ancien conduit de cheminée. Sur le plan esthétique, le remplacement de la cheminée n'a entraîné aucune modification visible depuis l'extérieur. D'ailleurs, même le chapeau du conduit est resté en place sur le toit.

Sacha et Helena profitent depuis maintenant un peu plus d'un mois de leur poêle et, pour l'heure, le bilan est extrêmement positif. Luminosité plus grande et gain de place dans la pièce à vivre, moins d'entretien, stockage plus discret du bois grâce à des bûches de plus petites dimensions... Sans oublier un ressenti plus agréable : "lorsque nous nous levons, la température est bonne dans la pièce à vivre alors qu'avec la cheminée, nous avions toujours froid". Reste maintenant à savoir s'il en sera de même en plein hiver...

Découvrez toutes les étapes du chantier de Sacha et d'Helena en cliquant sur les pages suivantes.

De la cheminée rustique au poêle à bois design
  • De la cheminée rustique au poêle à bois design
  • De la cheminée rustique au poêle à bois design
  • Cheminée avant
  • Préparation chantier
  • Démolition 1/2
  • Démolition 2/2
  • Démontage insert
  • Démontage
  • Cheminée entièrement déposée
  • Livraison poêle
  • Raccordement
  • Raccordement
  • Résultat final
Partagez - commentez
Vos commentaires
à lire aussi
Phénix Evolution obtient la mention RGE
Le spécialiste de la rénovation globale de maisons individuelles, filiale de Geoxia, vient d'obtenir la mention "Reconnu garant de l'environnement" (RGE).
Nous vous recommandons

En intérieur comme en extérieur, découvrez les incontournables de l'été Maison à Part a sélectionné des solutions pour vos travaux de rénovation et d'aménagement.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic