L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le film photovoltaïque transparent : une technologie futuriste

Par
,
le
Le film photovoltaïque transparent : une technologie futuriste
1/5
Wysips Ludovic Deblois Sunpartner
Wysips © Wysips

Des vitrages qui génèrent de l'électricité, des smartphones tactiles qui se rechargent seuls, des capteurs domotiques et du mobilier urbain énergétiquement autonomes... Telles sont quelques-unes des applications possibles du film photovoltaïque transparent multi-support. Développée par plusieurs sociétés, dont une start-up française, cette technologie pourrait révolutionner le quotidien. Zoom.

La conception du film photovoltaïque transparent est un jeu d'enfant. Ou plutôt une application ingénieuse de ces images lenticulaires, qui semblent bouger ou changer en fonction de leur orientation et donc de l'angle de vision. Objet d'amusement, le film lenticulaire devient, une fois associé à un réseau de capteurs solaires ultrafins (de quelques micromètres d'épaisseur), une source d'énergie révolutionnaire.

Grâce aux propriétés optiques du réseau de lenticules semi-cylindriques, les rayons lumineux sont concentrés sur les bandes de cellules photovoltaïques, permettant au film de garder 90 % de transparence. Il est donc souple, léger et aisément intégrable à toutes les surfaces avec une épaisseur comprise entre 0,1 et 0,5 mm. On comprend dès lors l'intérêt de transformer n'importe quel objet en centrale solaire miniature.

Un smartphone qui fonctionne à l'énergie solaire

"Notre film peut être intégré sur des écrans par exemple", explique Ludovic Deblois, le jeune président de Sunpartner et de la filiale Wysips (acronyme de "What you see is photovoltaïc surface"). "Nous en sommes au stade industriel, après plus de deux ans de recherche et développement. Nous présenterons un prototype de téléphone portable intégrant cette technologie en 2013".

Le smartphone ainsi équipé se recharge à la lumière du jour ou même en lumière artificielle. Posé sur un bureau, il évite de perdre de la charge. Au soleil, il suffit de quelques heures pour retrouver une batterie pleine. Les écrans de téléphone ne mesurent que quelques centimètres carrés et la puissance fournie est de l'ordre de 0,5 W (100 W/m²). Mais il est possible d'imaginer des surfaces beaucoup plus grandes, de l'ordre de la dizaine de mètres carrés.

Des possibilités infinies

"Il sera bientôt possible d'intégrer le film photovoltaïque transparent à des panneaux publicitaires, à des enseignes lumineuses, à de la signalisation routière. Tous ces équipements deviendraient alors autonomes en énergie. Là encore, un prototype de 8 m² sortira en 2013, conçu avec Prismaflex. Les principales difficultés sont liées à la connectique et aux contraintes de résistance face aux conditions climatiques extérieures (variations de température, humidité, pollution, etc.)", explique Ludovic Deblois.

Au-delà des écrans, de nombreuses autres applications pourront être envisagées : l'intégration dans des vitrages notamment, afin de produire de l'électricité en façade. "Des discussions sont en cours avec trois entreprises du verre. Ici, la principale difficulté réside non pas dans la transparence mais dans la profondeur de champ. Ce travail sur l'optique nécessitera encore un ou deux ans de recherche". Et les idées continuent de fuser : "Il sera également possible de traiter des murs anti-bruits en leur appliquant un film décoratif photovoltaïque. Ou bien de créer des tissus générant de l'électricité pour confectionner des tentures ou des stores". Les possibilités sont quasi infinies.

Un surcoût limité

Et le surcoût resterait limité : 1 euro pour 50 cm² de film, soit moins d'un euro pour équiper un smartphone. La société Wysips croit donc au potentiel du film photovoltaïque transparent. Elle a investi dans une unité de production à Aix-en-Provence, dédiée aux smartphones, qui pourra produire huit millions d'unités par an. Pour les panneaux publicitaires moins énergivores, la production pourrait débuter dès la fin de 2012.

La société compte ouvrir trois bureaux commerciaux aux Etats-Unis, en Asie et en Europe du Nord, afin d'assurer la promotion de ce qui semble être une solution promise à un bel avenir. Pour l'heure, la société souhaite également trouver des partenaires industriels dans différents domaines (vitrage, transport, etc.) afin de pouvoir se concentrer sur sa technologie.

Découvrez les dessous de la technologie et ses applications dans les pages suivantes.

Le film photovoltaïque transparent : une technologie futuriste
  • Le film photovoltaïque transparent : une technologie futuriste
  • Transparent et souple
  • Schéma de principe
  • Smartphone
  • Démonstrateur
Partagez - commentez
Vos commentaires
à lire aussi
Aménager un petit espace : des meubles cloisons reconfigurent un appartement
Exit les commodes, bureaux, placards ! Afin de restructurer un appartement de 65 m2 situé à Lyon, l'architecte Eric Viprey a choisi de ne pas l'encombrer de meubles superflus. Il a donc imaginé plusieurs pièces s'intégrant aux murs formant ...
Nous vous recommandons

C'est bientôt la rentrée ! C'est aussi le synonyme de changement et d'aménagement dans votre habitat. Maison à part vous invite à une petite pause lecture en découvrant ainsi sa sélection d'idées et de solutions pour une rentrée pleine de nouveautés.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic