L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Huit conteneurs pour une maison hors du commun

Par
,
le
En aménageant minutieusement huit conteneurs récupérés et en les combinant, Patrick Partouche a conçu une maison familiale lumineuse de 240 m2. Généreuse, originale et accessible, la maison attise la curiosité...
Généreuse. Ce n'est pas un adjectif très usité pour qualifier une maison, mais c'est pourtant celui que Patrick Partouche utilise le plus pour décrire cette habitation située dans le Nord. Lorsqu'il est contacté par un couple pour concevoir une maison en conteneurs, l'architecte, déjà rôdé à ces constructions originales, en fait une action militante. "L'occasion de montrer que les conteneurs ne sont pas des boîtes que l'on empile, mais un matériau source d'opportunités" nous explique-t-il.
Victime de son succès, la maison en conteneurs ? Elle a, en tout cas, la réputation d'être très abordable. "Je reçois régulièrement des appels de moutons à cinq pattes, qui pensent qu'une maison composée de huit conteneurs coûte uniquement le prix de ces conteneurs !" regrette Patrick Partouche. Mais le couple, s'il a un budget limité, est surtout intéressé par le style architectural et les performances énergétiques promises par les maisons en conteneurs.
Une mécanique bien huilée
"On peut tout faire avec des conteneurs, mais pas n'importe quoi" soutient l'architecte. Encore plus que pour une construction classique, le travail de conception est très minutieux : dans un atelier, les conteneurs sont aménagés, isolés, découpés, équipés d'ouvertures, etc. Ils sont ensuite livrés sur le terrain, et la maison est montée en à peine... trois jours ! Autant dire qu'aucune modification n'est possible sur les conteneurs après leur sortie de l'atelier. "On est plus proche de la mécanique, comme pour une voiture, que de la construction" plaisante Patrick Partouche.
La suite de l'article et les photos de la maison en pages suivantes.
Huit conteneurs pour une maison hors du commun

Respecter le budget en mettant la main à la pâte

Respecter le budget en mettant la main à la pâte - Maison containers
Respecter le budget en mettant la main à la pâte - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
Main dans la main avec les futurs propriétaires, Patrick Partouche imagine une maison lumineuse et chaleureuse. "Ils tablaient sur une surface de 130 m², je les ai convaincus de passer à 240 m², soit huit conteneurs sur deux niveaux" explique-t-il. Pour ne pas dépasser leur budget, l'architecte propose au couple de terminer lui-même l'aménagement de deux des conteneurs : ceux destinés au garage et à la chambre d'amis. "Il s'agit de travaux très simples à mettre en œuvre, et de finitions" précise-t-il.
Des grandes baies vitrées en double vitrage sont installées aux extrémités de chaque conteneur. Imaginées au départ en aluminium, certaines sont finalement en PVC, pour des raisons de budget. "Un provisoire qui dure, car le résultat se marie bien avec le style industriel de la maison" explique l'architecte.
La suite de l'article et les photos de la maison en pages suivantes.
Respecter le budget en mettant la main à la pâte

Quand les contraintes deviennent des opportunités

Quand les contraintes deviennent des opportunités - Maison containers
Quand les contraintes deviennent des opportunités - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
La tôle épaisse et solide des conteneurs est un atout pour la structure de la maison. Seul bémol : la conductivité du bruit par le métal, qui nécessite une isolation très stricte. Au sol, le parquet d'origine des conteneurs est conservé, poncé et peint. "C'est un plancher très costaud, qui coûterait cher dans une maison neuve" affirme Patrick Partouche.
Les portes des conteneurs ont été modifiées, et jouent à présent le rôle de véritables fermetures de sécurité pour la maison. "Selon la position qu'elles prennent, elles font vivre la maison, peuvent servir de brise-soleil, etc." explique l'architecte. A l'intérieur, les chutes de tôles sont utilisées pour créer des éléments décoratifs, comme un paravent.
Une maison pas si classique
Côté look, la maison en conteneurs ne fait pas que des amateurs. Le voisinage, curieux, n'a pas toujours bien accueilli la poussée fulgurante de la bâtisse. L'architecte a dû également jouer avec les contraintes du plan local d'urbanisme (PLU) de la commune, qui lui impose des bardeaux en terre cuite, de couleur rouge bordeaux, pour le toit et la façade.
"Nous avons opté pour une toiture en damier sans faîtage, totalement atypique, et un bardage sur des parties seulement des façades" explique Patrick Partouche. Le résultat, surprenant, donne à la construction l'aspect d'une maison plus traditionnelle.
Découvrez les photos de la maison en conteneurs, en pages suivantes.
Fiche technique :
Architectes : Patrick Partouche et Lin Tanke, architectes dplg
Lieu : environs de Lille, Nord
Année de réalisation : 2010
Surface : 240 m²
Durée des études : 6 mois
Durée des travaux en atelier : 5 mois
Durée du montage : 3 jours
Coût : 221.000 € TTC
Prix/m2 surface habitable : 916 €/m2 TTC.
Quand les contraintes deviennent des opportunités

Arrivée des conteneurs aménagés

Arrivée des conteneurs aménagés - Maison containers
Arrivée des conteneurs aménagés - Maison containers © Patrick Partouche / 2010 - 2011
Les conteneurs ont été récupérés puis aménagés individuellement en atelier (création d'ouvertures, de cloisons, branchements électriques, isolation, etc.), puis transportés sur le lieu du chantier à dos... de camion !
Arrivée des conteneurs aménagés

Pose du rez-de-chausée

Pose du rez-de-chausée - Maison containers
Pose du rez-de-chausée - Maison containers © Patrick Partouche / 2010 - 2011
Les conteneurs sont posés avec beaucoup de délicatesse sur le terrain, prêt à les recevoir.
Pose du rez-de-chausée

Pose de l'étage

Pose de l'étage - Maison containers
Pose de l'étage - Maison containers © Patrick Partouche / 2010 - 2011
Les conteneurs qui constituent le premier étage sont ensuite empilés sur les premiers.
Pose de l'étage

Cinquième conteneurs - Huit conteneurs pour une maison hors du commun

Cinquième conteneurs  - Maison containers
Cinquième conteneurs - Maison containers © Patrick Partouche / 2010 - 2011
Rien ne peut être laissé au hasard lors de la conception en atelier, car plus rien ne peut être modifié sur place. La construction en elle-même, sur place, a pris trois jours.
Cinquième conteneurs - Huit conteneurs pour une maison hors du commun

Ouvertures pour accéder à l'étage

Ouvertures pour accéder à l'étage - Maison containers
Ouvertures pour accéder à l'étage - Maison containers © Patrick Partouche / 2010 - 2011
Pour accéder à l'étage dans la maison terminée, des ouvertures sont prévues, qui font communiquer les conteneurs superposés.
Ouvertures pour accéder à l'étage

Une toiture... à trous

Une toiture... à trous - Maison containers
Une toiture... à trous - Maison containers © Patrick Partouche / 2010 - 2011
Installation de la toiture le troisième jour de chantier. Elle sera ensuite à moitié recouverte de bardeaux en terre cuite de couleur bordeaux, créant une surface "à trous" atypique.
Une toiture... à trous

Vue d'ensemble côté nord

Vue d'ensemble côté nord - Maison containers
Vue d'ensemble côté nord - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
Au bout de chaque conteneur, une menuiserie en aluminium a été prévue. Le tout apporte beaucoup de lumière à la maison, tout en lui donnant un look unique !
Vue d'ensemble côté nord

Vue d'ensemble côté sud

Vue d'ensemble côté sud - Maison containers
Vue d'ensemble côté sud - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
Côté sud également, des ouvertures éclairent la maison. Pour des raisons de budget, certaines, "provisoires", sont en PVC... à moins qu'elles ne deviennent définitives, puisqu'elles renforcent le style industriel de la décoration intérieure de la maison.
Vue d'ensemble côté sud

Des volets uniques

Des volets uniques - Maison containers
Des volets uniques - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
Les ouvertures des conteneurs ont été conservées. Elles servent à la fois de volets et de brise-soleil. Outre leur aspect sécuritaire, elles apportent du mouvement à la maison, en fonction de leur position.
On remarque également que les barres de métal qui fixent entre eux les conteneurs sur un bateau ont été conservées.
Des volets uniques

Une pièce à vivre spacieuse

Une pièce à vivre spacieuse - Maison containers
Une pièce à vivre spacieuse - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
La pièce principale est composée de trois conteneurs. Elle inclut un coin repas, un salon, et une cuisine, séparée des autres par un paravent en tôle.
Une pièce à vivre spacieuse

Un hamac dans le salon

Un hamac dans le salon - Maison containers
Un hamac dans le salon - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
Le coin salon se fait discret, pour ne pas voler la vedette au style de la maison. Les couleurs de rigueur sont le noir, le blanc et le rouge.
Un hamac dans le salon

Une cuisine au style industriel

Une cuisine au style industriel - Maison containers
Une cuisine au style industriel - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
Style industriel pour la cuisine, bien sûr ! La hotte originale et la suspension qui permet de brancher des appareils électriques en sont une preuve.
Une cuisine au style industriel

L'escalier menant à l'étage

L'escalier menant à l'étage - Maison containers
L'escalier menant à l'étage - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
L'escalier a été installé par les occupants. Il donne sur un palier ouvert, façon loft.
L'escalier menant à l'étage

Le palier de l'étage

Le palier de l'étage - Maison containers
Le palier de l'étage - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
A l'étage, on se croit dans une usine ! Aux murs, les compteurs électriques sont volontairement laissés apparents, tout comme certains câbles.
Le palier de l'étage

Le coin de jeux et ses tôles ondulées

Le coin de jeux et ses tôles ondulées - Maison containers
Le coin de jeux et ses tôles ondulées - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
Au bout du palier, quelques malles cachent les jeux des enfants. Au mur, un morceau de tôle de conteneur a été détourné, comme dans plusieurs autres endroits de la maison.
Le coin de jeux et ses tôles ondulées

La chambre des parents

La chambre des parents - Maison containers
La chambre des parents - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
La tôle a ici été utilisée pour fabriquer le lit des parents.
La chambre des parents

Une chambre de fille tout en longueur

Une chambre de fille tout en longueur - Maison containers
Une chambre de fille tout en longueur - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
Le conteneur s'avère bien assez large pour une chambre d'enfant.
Une chambre de fille tout en longueur

Une salle de douche et son lavabo rouge

Une salle de douche et son lavabo rouge - Maison containers
Une salle de douche et son lavabo rouge - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
Dans la salle de douche, le lavabo a été également réalisé à partir de chute de tôle de conteneur.
Une salle de douche et son lavabo rouge

La salle de bains et sa baie en PVC

La salle de bains et sa baie en PVC - Maison containers
La salle de bains et sa baie en PVC - Maison containers © Manuel Djamdjian - Photographe (manudjam@wanadoo.fr)
La fenêtre de la salle de bains, en PVC, devait être provisoire. Mais son style se marie bien avec le côté industriel de la pièce - en particulier, grâce au hublot de bateau qui y est installé !
Sur le bas de l'ouverture, une peinture noire apporte un jeux de lumière lorsque le soleil y tape.
La salle de bains et sa baie en PVC
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic