L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une maison noire déstructurée

Par
,
le
Avec son enveloppe noire et ses différents volumes imbriqués les uns dans les autres, la maison conçue par l'architecte Sophie Nicolas attire inévitablement les regards. Malgré cette apparence résolument contemporaine, elle parvient cependant à se fondre parfaitement dans son environnement. Une intégration réussie grâce à une combinaison de détails. Visite.
Tous les architectes sont unanimes : plus il y a de contraintes dans un projet, et plus ce dernier est intéressant. L'architecte Sophie Nicolas en a encore récemment eu la preuve avec sa dernière réalisation : une maison de 200 m2 venue prendre place dans le tissu urbain dense de la région parisienne. "La volumétrie si originale de la maison nous a été dictée par la forme du terrain, par les règles locales d'urbanisme, et par l'environnement existant. Il a fallu prendre en compte tous ces paramètres et faire marcher nos méninges pour trouver des solutions afin de parvenir à combler les attentes des propriétaires", explique-t-elle. Surtout qu'ils en avaient de nombreuses. "Ils voulaient de l'espace, beaucoup d'espace, des respirations entre les pièces, de la lumière et de la hauteur sous plafond", indique Sophie Nicolas. Des exigences difficiles à satisfaire dans la mesure où le terrain ne mesure que huit mètres de large et est, en prime, soumis à un fort vis-à-vis.
Une volumétrie atypique
Malgré la proximité du voisinage, Sophie Nicolas a fait le choix d'exploiter le moindre m2 disponible en donnant à la maison la même largeur que celle de la propriété. Résultat : l'habitation est mitoyenne des deux côtés. Pour rester en harmonie avec les maisons voisines, l'architecte a pris soin de ne pas faire monter la structure trop en hauteur latéralement. Cependant, afin d'obtenir de belles hauteurs sous plafond, elle s'élève tout de même plus haut en partie centrale.
L'implantation de la maison sur le terrain, quant à elle, découle directement des règles imposées par le plan local d'urbanisme (PLU) : un retrait de cinq mètres par rapport à la rue devait en effet être respecté. Par ailleurs, sa longueur ne pouvait pas excéder 15 mètres. "Il en résulte une volumétrie atypique, commente l'architecte. "L'habitation est constituée de plusieurs blocs qui s'imbriquent les uns dans les autres et sont agrémentés de nombreuses ouvertures aux formes non conventionnelles".
Pour lire la suite de l'article, rendez-vous en page suivante.
Une maison noire déstructurée

Une maison traversante

Une maison traversante  - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Une maison traversante - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
Afin de rendre la maison la plus lumineuse possible en dépit de sa position relativement enclavée, Sophie Nicolas a intégré de nombreuses fenêtres aux généreuses proportions, des pavés de verre en partie haute des murs dans la cuisine et créé deux ouvertures dans le toit. "Toutes les sources naturelles se trouvent ainsi valorisées", se félicite notre interlocutrice. "Elles inondent littéralement de lumière toute la cage d'escalier et, comme elle est située en position centrale dans le logement, c'est tout le cœur de la maison qui en bénéficie".
Si la maison - dont la structure est en béton - est atypique par sa volumétrie, elle l'est aussi par l'apparence de son enveloppe. Au lieu d'opter pour un revêtement classique de type crépis, les propriétaires ont choisi des panneaux à base de résines... de couleur noire ! Un choix osé qui a nécessité de prendre quelques précautions. "Pour éviter la sensation de tassement, ils ne recouvrent qu'une partie de la surface disponible et n'ont été mis en œuvre qu'en partie haute, précise Sophie Nicolas. Et pour rendre la façade moins austère, poursuit-telle, nous l'avons associé à des panneaux de couleur plus claire et à du bois". La porte d'entrée, les terrasses situées à l'avant et à l'arrière... Autant d'éléments qui apportent de la chaleur et que l'on retrouve d'ailleurs à l'intérieur de la maison.
Une maison chaleureuse et conviviale
L'architecte s'est en effet servi du bois - un placage de bois de zebrano - pour créer un lien entre l'extérieur et l'intérieur de la maison. Le matériau intervient par petites touches dans différentes pièces et, là encore, il apporte de la chaleur. "Etant donné que tout le sol du rez-de-chaussée est en béton ciré et que le mobilier est réduit à son strict minimum, nous avions peur que les lieux paraissent froids, confie l'architecte. Or, l'idée était de faire une maison avant tout chaleureuse et conviviale".
Pour que la convivialité règne à l'intérieur, l'architecte a imaginé un rez-de-chaussée entièrement décloisonné, privilégiant ainsi du même coup les jeux de perspective. L'on peut ainsi voir sans problème d'un bout à l'autre de la maison. D'ailleurs le mobilier, conçu sur-mesure par l'architecte d'intérieur Lotte Suardi, fait corps avec les murs de manière à maximiser les vues. Et quelles vues ! La maison s'ouvre à l'arrière sur une terrasse en bois prolongée par une magnifique piscine décorée de mosaïques en camaïeu de gris.
Retrouvez plus de photos de cette réalisation atypique en pages suivantes.
Fiche technique :
Localisation : Val de Marne
Surface du terrain : 406 m2
Surface de la maison : 205 m2
Durée du chantier : un an
Budget : 550.000 €
Matériaux : bardage : Trespa météon noir ; pavés de verre : fred&fred ; puits de lumière en toiture terrasse Velux ; béton ciré Matières de Marius Aurenti ; placage bois de Marotte ; placage alu de Polyrey .
Intervenants :
Entreprise générale : JR BAT ; entreprise menuiseries aluminium : SAVE ; menuisier intérieur Bois : JJEP ; bardage extérieur : Sarl CRP ; sol béton ciré : Armonie ; Bet Structure : BEST ingénierie ; Bet Sondage de sol : GEOTEC.
Collaborations : Lotte Suardi Architecte d'intérieur ; Sophie Bourbonnais, descripteur, et aussi Emmanuelle Giffard, Clara Grison, Benjamin Jegu.
Une maison traversante

Terrain difficile à exploiter

Terrain difficile à exploiter - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Terrain difficile à exploiter - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Sophie Nicolas Architecte
L'architecte Sophie Nicolas s'est vue confier la réalisation d'une maison sur une parcelle particulièrement difficle à exploiter. En plsu d'être soumis à un très fort vis-à-vis, le terrain ne faisait que 8 mètres de large.
Terrain difficile à exploiter

Façade côté rue

Façade côté rue - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Façade côté rue - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
Afin d'exploiter toute la place disponible, l'architecte a fait le choix de prendre comme limites pour la maisons celles du terrain. La maison se retrouve ainsi mitoyenne des deux côtés.
Façade côté rue

Façade côté jardin

Façade côté jardin - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Façade côté jardin - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
A l'arrière la maison, qui se prolonge par une terrasse, est agrémentée d'une piscine et d'une annexe.
Façade côté jardin

Espaces ouverts - Une maison noire déstructurée

Espaces ouverts - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Espaces ouverts - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
La porte d'entrée s'ouvre sur un couloir menant directement au salon sans cloison. Grâce à ces ouvertures directes, la visibilité est parfaite jusqu'au jardin.
Espaces ouverts - Une maison noire déstructurée

Coeur lumineux - Une maison noire déstructurée

Coeur lumineux - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Coeur lumineux - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
Un escalier imposant a également été aménagé. Il bénéficie d'une belle luminosité en raison de la présence de fenêtres de toit juste au-dessus.
Coeur lumineux - Une maison noire déstructurée

Bureau - Une maison noire déstructurée

Bureau - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Bureau - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
Situé à droite derrière la porte d'entrée, le bureau bénéficie d'une ouverture aux généreuses proportions ce qui lui permet de rester lumineux à toutes les heures de la journée.
Bureau - Une maison noire déstructurée

Coin repas - Une maison noire déstructurée

Coin repas - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Coin repas - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
Un coin repas a été aménagé à gauche derrière la porte d'entrée. Il forme comme une alcôve et s'ouvre sur l'extérieur puisqu'une terrasse vient prendre place à l'avant de la maison.
Coin repas - Une maison noire déstructurée

Une cloison "box"

Une cloison "box" - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Une cloison "box" - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
Une cloison "box" a été aménagée entre le bureau, situé côté rue, et le salon/salle-à-manger situé côté jardin. L'architecte parle d'elle comme d'un objet sculpture qui sert à structurer l'espace tout en offrant aux propriétaires une grande capacité de rangement.
Une cloison "box"

Niches décoratives - Une maison noire déstructurée

Niches décoratives - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Niches décoratives - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
En plus des étagères, tiroirs et placards, la cloison abrite des niches décoratives rétro-éclairées. Le soir venu, elles ajoutent une touche de pep's au décor.
Niches décoratives - Une maison noire déstructurée

Cuisine sur-mesure

Cuisine sur-mesure - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Cuisine sur-mesure - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
Tous les meubles fixes - ceux de la cuisine, du coin repas, le meuble T.V - ont été conçus sur-mesure par une architecte d'intérieur.
Cuisine sur-mesure

Mobilier discret - Une maison noire déstructurée

Mobilier discret - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Mobilier discret - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
Afin de ne pas perturber la vue sur le jardin, les meubles de la cuisine se font tous extrêmement discrets : ils font corps avec les murs.
Mobilier discret - Une maison noire déstructurée

Décloisonnement total - Une maison noire déstructurée

Décloisonnement total - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Décloisonnement total - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
Le fait que tout le rez-de-chaussée soit décloisonné favorise la convivialité. Les occupants peuvent en effet communiquer sans se voir !
Décloisonnement total - Une maison noire déstructurée

Salle à manger design

Salle à manger design - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Salle à manger design - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
Une partie de l'espace est réservée à la salle à manger. Pour la meubler, les propriétaires ont fait le choix de pièces de mobilier et de luminaires design.
Salle à manger design

Coin salon - Une maison noire déstructurée

Coin salon - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Coin salon - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
Côté salon, le meuble T.V se fait lui-aussi extrêmement discret. Il se fond presque avec le sol pour faire oublier sa présence.
Coin salon - Une maison noire déstructurée

Chambre parentale ouverte

Chambre parentale ouverte - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Chambre parentale ouverte - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
La chambre parentale est située à l'étage, côté jardin. Elle bénéficie donc à la fois d'une ambiance calme et d'une belle vue sur le jardin. Pour couronner le tout, elle est agrémentée d'une terrasse entièrement en bois et d'une grande salle de bains.
Chambre parentale ouverte

Salle de bains

Salle de bains - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte
Salle de bains - Reportage maison Sophie Nicolas Architecte © Nathalie Baetens
La mosaïque dans la salle de bains n'est pas sans rappeler celle dans la piscine. Les matériaux forment ainsi le fil conducteur et servent à faire le lien entre l'intérieur et l'extérieur.
Salle de bains
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic