L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Première maison passive d'Aquitaine : bilan conforme mais des ajustements à prévoir

Par
,
le
Il y a environ un an le constructeur IdeA et l'architecte Ferran Yusta inauguraient la première maison passive certifiée d'Aquitaine. Répond-elle bien aux attentes ? La réponse est "oui". Cependant, certains chiffres ne correspondent pas à ceux annoncés : quelques ajustements sont donc à prévoir.
Les performances énergétiques et le niveau de confort de la première maison passive certifiée d'Aquitaine - à laquelle Maison à part avait consacré un article en octobre 2012 - sont-ils conformes à ceux qui avaient été annoncés lors de sa construction ? Cette question cruciale, le constructeur IdeA l'avait anticipée en équipant la maison d'un système de monitoring. "Il se compose de trois sondes, une installée à l'extérieur et deux autres installées à l'intérieur, qui relèvent les températures toutes les dix minutes. Elles sont envoyées à un automate qui les enregistre et nous les retranscris sous forme de graphiques", explique Didier Rospide, gérant d' IdeA. "Grâce à ce dispositif, poursuit-il, nous avons pu suivre le comportement de la maison heure par heure, jour après jour".
En complément, afin de pouvoir suivre les consommations énergétiques de la maison, plusieurs compteurs avaient été installés de manière à dissocier les résultats obtenus par chaque poste : un pour l'éclairage, un pour l'électroménager, etc.
20°C à l'intérieur au plus froid de l'hiver : promesse respectée
Verdict ? "Les données de température relevées sont conformes aux attentes", indique Didier Rospide. "La température est parfaitement homogène dans toutes les pièces et ce, qu'elles soient situées au rez-de-chaussée comme au premier étage", détaille-t-il.
La maison a bel et bien respecté son ambitieuse promesse de tenir 20° au plus froid de l'hiver avec seulement 1.500 W pour chauffer 210 m2. "Cela prouve que le concept passif fonctionne, commente Didier Rospide. Nous n'étions pas vraiment inquiets car il est expérimenté depuis longtemps mais, tant qu'on ne l'a pas vu de ses propre yeux, c'est comme tout : on a du mal à y croire". C'est aussi, comme il tient à le souligner, une belle preuve de l'efficacité du logiciel, le PHPP - Passive House Planning Package -, utilisé pour concevoir la maison.
La suite de l'article en pages suivantes.
Première maison passive d'Aquitaine : bilan conforme mais des ajustements à prévoir

Petit bémol concernant le confort d'été

IdeA
IdeA © IdeA
En ce qui concerne le confort d'été en revanche, le bilan est plus mitigé. Alors que le seuil à ne pas dépasser était de plus de 10% du temps au-dessus de 25° à l'intérieur, des écarts ont été constatés, non pas en plein été, comme on aurait pu s'y attendre, mais à la mi-saison. "Au mois de septembre, les températures restent agréables mais l'on ne pense pas forcément qu'il va faire beau du coup, on ne se protège pas et la maison monte en température", analyse Didier Rospide.
Résultat, si l'on n'y prend pas garde, la maison peut atteindre 27 voire 28°. A l'usager donc d'anticiper les choses en fermant les volets avant de partir de chez lui. Une conclusion qui amène Didier Rospide à pointer du doigt le rôle actif que l'usager doit jouer dans d'une maison passive. "Pour que le concept fonctionne sans accroc, il faut vraiment que l'occupant s'implique dans la vie de la maison", insiste-t-il. "S'il n'est pas prêt à le faire, il faut prévoir les équipements en conséquence. Ainsi, poursuit-il, on leur préconisera plutôt des volets automatisés que des manuels". Un message qu'il faisait déjà passer mais sur lequel il entend désormais insister davantage.
Suite de l'article en page suivante.
Petit bémol concernant le confort d'été

La mauvaise surprise : l'éclairage

La mauvaise surprise : l'éclairage - Maison passive Pays Basque
La mauvaise surprise : l'éclairage - Maison passive Pays Basque © IdeA
Concernant les consommations énergétiques, la seule mauvaise surprise vient de l'éclairage. "Nous avons explosé les chiffres", confie en toute franchise Didier Rospide. Une situation qui était prévisible dans la mesure où les usagers ne se sont pas restreints et avouent avoir de mauvaises habitudes. "Comme nous avons des enfants en bas-âge, nous laissons la lumière allumée dans les couloirs. Nous avons que ce n'est pas bien mais, quelque part, nous achetons leur confort et, le nôtre aussi !"
Suite et fin de l'article en page suivante.
La mauvaise surprise : l'éclairage

Réajustement au niveau de la ventilation

Réajustement au niveau de la ventilation - Maison passive Pays Basque
Réajustement au niveau de la ventilation - Maison passive Pays Basque © IdeA
Un dernier mot enfin de la ventilation. Sur ce poste-là, les consommations sont inférieures à celles attendues. Une différence qui va faire changer de stratégie Didier Rospide. "Jusqu'ici, nous fonctionnions en mode automatique. La ventilation, qui est couplée à une sonde en CO2, se régulait toute seule en fonction du taux relevé. Pour lever le doute sur son efficacité, nous avons décidé de passer en mode manuel". Un petit ajustement pour s'assurer d'avoir un air sain, et aussi coller encore plus au standard passif.
Fiche technique :
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'œuvre : IdeA
Bureau thermique : Carbone 64
Surface construite : 210 m² sur deux niveaux
Prix : 450.000 € aménagement et équipement électroménager compris
Réajustement au niveau de la ventilation
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic