L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Deux appartements et des combles réunis en un duplex lumineux

Par
,
le
Pour créer une unité entre deux appartements réunis, l'architecte Mikaël Seban opte pour des détails subtils et une gamme de couleurs claires. Le duplex familial qui en résulte est lumineux, chaleureux, cohérent et intemporel. Visite.
Lors d'une rénovation, certains choix, qui semblent parfaits sur le moment, peuvent à terme s'avérer malencontreux. C'était le cas pour cet appartement parisien, situé au dernier étage d'un immeuble, et qui avait été relié aux combles aménagés par un escalier très mal positionné. "Malgré les travaux réalisés, beaucoup restait à faire pour donner une cohérence à l'ensemble", se souvient Mikaël Seban. L'architecte est sollicité par le propriétaire pour réunir ce duplex aux espaces très étroits, à un petit deux-pièces contigu, et créer ainsi un grand appartement familial.
Mikaël Seban entreprend de créer une continuité évidente entre les deux logements à unir. Pour ce faire, il utilise un jeu de lignes, aussi bien au plafond qu'au sol et aux murs, ainsi qu'une déclinaison de teintes claires, à la fois apaisantes et lumineuses. Il parvient ainsi à remettre en valeur le charme d'origine des deux lots, situés en étage élevé et entourés de balcon.
Dépose de certains murs, des faux plafonds, d'une cuisine et de W.C, réaménagement de la seconde cuisine, création d'une suite parentale, ajout de nombreux rangements, mais aussi recréation de corniches arrondies précédemment supprimées, sont autant d'étapes au programme de ce chantier complet et complexe.
Découvrez le résultat en images en pages suivantes.
Deux appartements et des combles réunis en un duplex lumineux

Du blanc pour unifier les deux appartements

Du blanc pour unifier les deux appartements
Du blanc pour unifier les deux appartements © Mikaël Seban
Le propriétaire de ces deux appartements parisiens contigus, auparavant mis en location, fait appel à Mikaël Seban pour les réunir en un logement familial dans lequel il souhaite s'installer. Une transformation qui ne consiste pas simplement à ouvrir le mur entre les deux lots, mais bien à créer une cohérence dans le nouveau bien ainsi créé.
Pour cela, l'architecte opte pour des teintes claires (blanc, gris perle, beige), qui amènent un maximum de lumière dans les lieux, et qui donnent une atmosphère de bien-être assez intemporelle.
Ici, l'on découvre la porte d'entrée du duplex, qui devient celle du nouvel appartement familial. A l'extrême droite, une porte coulissante a été percée dans la cloison séparant anciennement les deux lots - elle dévoile à présent une suite parentale spacieuse.
Du blanc pour unifier les deux appartements

Une niche décorative dans l'entrée du duplex

Une niche décorative dans l'entrée du duplex
Une niche décorative dans l'entrée du duplex © Mikaël Seban
"Je tiens à l'entrée, qui joue le rôle de sas entre l'extérieur et l'intimité du logement", nous précise Mikaël Seban. Toutefois, compte tenu de l'aménagement de l'appartement, impossible d'y créer cet espace cloisonné. Pour symboliser l'entrée, l'architecte a imaginé une niche équipée d'un miroir, ainsi qu'un rangement pour bouteilles, à la fois esthétique et pratique.
Une niche décorative dans l'entrée du duplex

Une cuisine ouverte intemporelle grâce aux couleurs claires

Une cuisine ouverte intemporelle grâce aux couleurs claires
Une cuisine ouverte intemporelle grâce aux couleurs claires © Mikaël Seban
L'entrée (ici, au fond) donne sur une cuisine ouverte qui a été retouchée, notamment par la suppression des W.C qui la jouxtaient. Mikaël Seban l'habille de blanc et de gris perle, "pour apporter une certaine sérénité". Les deux poteaux ont été peints en noir pour créer un contraste, "souvenir du passé de l'appartement".
La cuisine a surtout été légèrement décalée de manière à dégager plus d'espace pour l'escalier hélicoïdal (ici, à gauche).
Une cuisine ouverte intemporelle grâce aux couleurs claires

Avant : un escalier massif qui bloquait la lumière de la fenêtre

Avant : un escalier massif qui bloquait la lumière de la fenêtre
Avant : un escalier massif qui bloquait la lumière de la fenêtre © Mikaël Seban
En effet, l'escalier qui avait été installé pour relier l'appartement aux combles, lors de leur aménagement, était très massif. "Une chambre avait été condamnée afin d'installer cet escalier pour accéder à l'étage", précise Mikaël Seban. L'architecte regrette cet aménagement placé exactement devant la fenêtre, et bloquant ainsi toute lumière.
Avant : un escalier massif qui bloquait la lumière de la fenêtre

Un escalier hélicoïdal blanc pour remplacer un escalier massif en bois

Un escalier hélicoïdal blanc pour remplacer un escalier massif en bois
Un escalier hélicoïdal blanc pour remplacer un escalier massif en bois © Mikaël Seban
Mikaël Seban remplace l'escalier existant par un modèle hélicoïdal blanc et ajouré. Le nouvel aménagement donne immédiatement une impression de légèreté, car il est totalement fondu dans le décor.
Les mètres carrés de l'ancienne chambre sont ainsi optimisés, puisqu'ils accueillent aujourd'hui non seulement l'escalier mais aussi une bibliothèque et des rangements.
Dans les combles déjà aménagées, l'architecte se contente d'unifier l'étage, en changeant les revêtements de sol, en refaisant les peintures et en créant des rangements.
Un escalier hélicoïdal blanc pour remplacer un escalier massif en bois

Recréer des corniches arrondies pour redonner son charme à la pièce

Recréer des corniches arrondies pour redonner son charme à la pièce
Recréer des corniches arrondies pour redonner son charme à la pièce © Mikaël Seban
Dans la seconde chambre du rez-de-chaussée du duplex, devenue aujourd'hui un petit salon fumoir, Mikaël Seban recrée les corniches arrondies au plafond, qui avaient été remplacées par un faux plafond équipé d'une aération.
Recréer des corniches arrondies pour redonner son charme à la pièce

Des lignes discrètes au plafond comme une continuité entre les pièces

Des lignes discrètes au plafond comme une continuité entre les pièces
Des lignes discrètes au plafond comme une continuité entre les pièces © Mikaël Seban
Pour créer une imperceptible sensation de continuité entre les pièces, mais aussi entre les deux anciens lots aujourd'hui réunis, Mikaël Seban joue sur les lignes. Au plafond, où il a supprimé les faux plafonds qui présentaient parfois de grandes différences de niveau, il laisse apparaître un joint creux (ici, en noir).
Des lignes discrètes au plafond comme une continuité entre les pièces

Une bibliothèque, élément central du salon

Une bibliothèque, élément central du salon
Une bibliothèque, élément central du salon © Mikaël Seban
Cette homogénéité se ressent également dans les lignes de la bibliothèque qui équipe le salon et crée une transition entre l'espace de vie (ici, à gauche et au centre) et la suite parentale (hors champ, à droite), installée dans l'ancien deux-pièces.
Une bibliothèque, élément central du salon

Une porte coulissante pour séparer le salon de la suite parentale

Une porte coulissante pour séparer le salon de la suite parentale
Une porte coulissante pour séparer le salon de la suite parentale © Mikaël Seban
Une porte - coulissante - a été percée dans le mur qui séparait les deux appartements. Derrière elle, se trouve une suite parentale, composée d'une salle de douche, d'un dressing (dont on aperçoit ici les portes bicolores), d'un espace bureau et d'un espace nuit.
Une porte coulissante pour séparer le salon de la suite parentale

Une salle de douche aux accents minéraux, à la place de l'ancienne cuisine

Une salle de douche aux accents minéraux, à la place de l'ancienne cuisine
Une salle de douche aux accents minéraux, à la place de l'ancienne cuisine © Mikaël Seban
La cuisine, la salle de bains et les W.C de l'ancien deux-pièces, ont été fusionnés pour créer une grande salle de bains, au style contemporain et aux accents minéraux.
On devine, par ailleurs, un poteau dans la bibliothèque (ici, à gauche). Il correspond à un ancien pan de mur séparant les deux appartements.
Une salle de douche aux accents minéraux, à la place de l'ancienne cuisine

Un dressing pour dissimuler l'espace nuit

Un dressing pour dissimuler l'espace nuit
Un dressing pour dissimuler l'espace nuit © Mikaël Seban
Dans la salle de bains, une haute armoire (ici, au centre) est placée dans la continuité du dressing. "Les placards ne se prolongent pas jusqu'au plafond, pour laisser filer un rayon de lumière et symboliser la séparation entre ce sas d'entrée à la suite parentale, et la chambre, qui est dissimulée derrière", détaille Mikaël Seban.
Un dressing pour dissimuler l'espace nuit

Un dressing avec des placards des deux côtés

Un dressing avec des placards des deux côtés
Un dressing avec des placards des deux côtés © Mikaël Seban
De l'autre côté du dressing, d'autres rangements ont été créés. "La première partie de la pièce est destinée à devenir un bureau", précise l'architecte. Le dosseret sombre accueille aujourd'hui un grand lit double, dans l'espace nuit (ici, à droite).
Un dressing avec des placards des deux côtés

Un duplex familial composé de deux appartements et de combles aménagés

Un duplex familial composé de deux appartements et de combles aménagés
Un duplex familial composé de deux appartements et de combles aménagés © Mikaël Seban
Fiche technique :
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'œuvre : Mikaël Seban Architecte
Lieu : Paris
Surface : environ 120 m2
Durée des travaux : 4 mois
Budget : non communiqué
Un duplex familial composé de deux appartements et de combles aménagés
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic