L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Extension bois sur terrain enclavé

Par
,
le
Extension bois sur terrain enclavé
1/11
Une extension volumineuse et aérienne
Une extension volumineuse et aérienne © Anthony Costa
Une extension en bois de 50m2 magnifie cette maison rochelaise des années 1950. L'acier, le verre et le bois définissent le projet architectural. L'autre prouesse technique réside dans sa construction : la nouveau bâtiment s'est glissé sur un terrain de ville enclavé... Visite.
Au cœur de la Rochelle, une maison des années 1950 est restée dans son jus. Au fil des années, des extensions se sont ajoutées à l'existant, donnant l'image d'une habitation sans réelle cohérence architecturale. Pour pallier ce manque d'harmonie et offrir de nouveaux espaces de vie à ses propriétaires, l'architecte Anthony Costa repense le lieu dans son ensemble.
Sa volonté est de déconstruire les extensions pour en reconstruire une, plus contemporaine et plus fonctionnelle. Le bois, l'acier et le verre sont les principaux matériaux qui définissent le nouveau projet.
Aujourd'hui, les habitants jouissent d'un nouveau lieu de vie. La circulation est plus fluide, les espaces communiquent largement entre eux et la maison - via d'immenses menuiseries en façade - bénéficie d'une douce et chaleureuse lumière tout au long de l'année.
Découvrez cette extension contemporaine en bois ...
Extension bois sur terrain enclavé
  • Extension bois sur terrain enclavé
  • Avant : Une maison non-adaptée à une famille nombreuse
  • Avant : Les extensions vues du ciel
  • Après : Une extension volumineuse et aérienne
  • Une façade en mouvement
  • Des menuiseries XXL pour laisser passer la lumière naturelle
  • Une pièce de vie spacieuse avec vue sur le jardin
  • Un escalier dissimulé derrière une paroi percée
  • Une pièce de vie ouverte
  • Une coursive pour lier les espaces de la maison
  • Une maison chaleureuse tout au long de la journée
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic