L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une extension moderne en béton pour agrandir une maison bourgeoise

Par
,
le
Pour cette maison bourgeoise des années 1930, les propriétaires ont créé une extension contemporaine. Une extension comme un origami aux lignes design et élancées. Au final : terrasse panoramique, garage sous-terrain et cuisine ultra-lumineuse rendent le lieu chaleureux et propice au bien-être des habitants. Zoom.
Pour redonner du cachet à leur maison bourgeoise des années 1930, les propriétaires ont fait appel à l'architecte Francesca De Marchi de l'agence Nim ARCHITECTURE . A la clé : une extension contemporaine de 25 m2.
"La problématique était claire : il fallait revaloriser le garage existant et recréer une zone cuisine lumineuse. Aussi, l'idée était de relier la maison au jardin, car aucun passage n'existait auparavant. Une terrasse devait aussi éclore du projet", explique l'architecte en charge du projet. En somme, le chantier portait sur deux axes majeurs : la revalorisation du garage et la création d'une extension contemporaine pour profiter du jardin.
Les habitants, conquis par les précédentes réalisations de Francesca De Marchi, se sont naturellement laissé guider par la professionnelle. Son goût prononcé pour les architectures contemporaines et insolites les a convaincus.
Aujourd'hui, ils bénéficient d'un espace jardin magnifié par la présence d'une extension design et originale. Une terrasse en bois, dans la continuité de la structure, offre également une vue sur la nature environnante.
Pour découvrir le reportage, cliquez en pages suivantes...
Une extension moderne en béton pour agrandir une maison bourgeoise

Avant : un garage vieilli aux portes usées par les années

Un garage vieilli aux portes usées
Un garage vieilli aux portes usées © Francesca De Marchi
Lorsque l'architecte Francesca De Marchi fait l'état des lieux, le constat est clair : la zone garage n'est plus exploitée et dévalorise le patrimoine ancien. Autre inconvénient de taille : les habitants ne peuvent pas accéder à leur jardin de ce côté-ci de la maison.
Avant : un garage vieilli aux portes usées par les années

Avant : une façade monochrome dans les teintes beiges

Une façade monochrome dans les teintes blanches
Une façade monochrome dans les teintes blanches © Francesca De Marchi
La façade de la maison existante était terne et manquait d'éclat. Le bâtiment voisin, avec ses briques rouges, vient renforcer cette idée. Un ravalement de façade devenait indispensable pour redonner du cachet au lieu.
Seuls des linteaux orangés - surmontant chacune des ouvertures - apportaient une touche de couleur à la maison.
Avant : une façade monochrome dans les teintes beiges

Après : Des moules préfabriqués pour l'extension contemporaine

Des moules préfabriqués pour l'extension
Des moules préfabriqués pour l'extension © Francesca De Marchi
Différentes étapes ont été nécessaires pour la construction de l'extension contemporaine. Chaque pan de la structure a, par exemple, été préalablement moulé dans différents coffres. "La forme de chaque coffre a été pensé en amont pour que les pièces s'assemblent finalement entre elles. Nous avons coulé à plat les pans de l'extension pour que le rendu soit le plus lisse et parfait possible. Une fois l'ensemble séché, le toucher velours magnifie la matière", précise l'architecte Francesca De Marchi.
Après : Des moules préfabriqués pour l'extension contemporaine

Une extension montée dans les règles de l'art

Une extension montée dans les règles de l'art
Une extension montée dans les règles de l'art © Francesca De Marchi
Les blocs de béton constituant la façade de l'extension ont ensuite été acheminés - du jardin vers la zone à construire - à l'aide d'une petite grue. Des étais ont soutenu, le temps de la mise en forme de l'extension, chaque bloc de béton (comme on peut le voir sur la photo ci-dessus). Ces derniers s'assemblent comme un jeu de construction.
A noter : La façade existante a changé de look ! Les briques beiges ont été peintes dans des coloris plus chaleureux et des motifs fleuris parcourent les murs de la maison. Aussi, l'encadrement des fenêtres et les angles de la maison recouvrent leur blanc éclatant initial.
Une extension montée dans les règles de l'art

Un travail de déblaiement nécessaire pour accueillir le nouveau garage

Un travail de déblaiement nécessaire
Un travail de déblaiement nécessaire © Francesca De Marchi
Pour rappel, l'ancien garage était de plain-pied et donnait directement sur le jardin. Le rez-de-chaussée de la maison, par contre, était (et est toujours) surélevé.
Si l'extension - pour accueillir la nouvelle cuisine - constitue une partie importante du gros œuvre, une autre problématique de taille s'est posée : la place du nouveau garage. La solution ... un parking en sous-sol, sous l'extension ! Gain de place et optimisation de la surface au sol. Un important travail de déblaiement est donc venu complexifier le chantier.
Un travail de déblaiement nécessaire pour accueillir le nouveau garage

Une extension graphique qui ressemble à un origami

Une extension graphique qui ressemble à un origami
Une extension graphique qui ressemble à un origami © Francesca De Marchi
L'extension est graphique et chic. Prête à s'envoler comme une feuille de papier. Sa forme atypique apporte du dynamisme à la façade de la maison des années 1930. "Lorsque j'imagine une extension, quelle que soit sa surface, je la pense comme un petit bijou. Quelque chose qui vient donner du cachet et valoriser l'existant", explique l'architecte.
Une extension graphique qui ressemble à un origami

Une terrasse légère entre bois et béton

Une terrasse légère entre bois et béton
Une terrasse légère entre bois et béton © Francesca De Marchi
Le résultat est spectaculaire. La nouvelle structure - qui accueille aujourd'hui la cuisine (voir page suivante) - est aérienne et très linéaire. Le bois de la terrasse (en Ipé) souligne l'extension et apporte une note chaleureuse à l'ensemble. Le garage, quant à lui, s'efface dans le décor. Il est pratique et discret.
A noter : l'acier (pour le garde-corps), le béton (pour l'extension) et le bois (pour la terrasse) créent un trio de matières, de couleurs et de textures. Un trio qui rayonne et capte le regard !
Une terrasse légère entre bois et béton

Une extension contemporaine pour une maison des années 1930

Une extension contemporaine pour une maison des années 1930 - Une extension comme un origami
Une extension contemporaine pour une maison des années 1930 - Une extension comme un origami © Francesca De Marchi
L'espace jardin est aujourd'hui sublimé. Il dévoile ses plus beaux atouts. Pas japonais, écrin de verdure, couleurs acidulés et extension tout en légèreté forment un joli tableau graphique. Une bulle de bien-être et de douceur pour le bonheur de la famille.
Une extension contemporaine pour une maison des années 1930

Des escaliers graphiques en harmonie avec l'extension triangulaire

Des escaliers graphiques comme l'extension
Des escaliers graphiques comme l'extension © Francesca De Marchi
"Pour rester en adéquation avec l'architecture triangulaire et élancée de l'extension, j'ai imaginé un escalier qui reprend les mêmes codes graphiques. A savoir : il n'empiète pas trop sur le jardin et garde cette allure pyramidale", précise Francesca De Marchi.
La nuit, chacune des marches est rétroéclairée. De quoi valoriser une nouvelle fois l'élégante extension contemporaine et son jardin qui lui fait face.
Des escaliers graphiques en harmonie avec l'extension triangulaire

La terrasse suit le mouvement de la façade

La terrasse suit le mouvement de la façade
La terrasse suit le mouvement de la façade © Francesca De Marchi
Les habitants profitent aujourd'hui de leur terrasse... à l'abri des regards.
La terrasse suit le mouvement de la façade

La frontière entre l'intérieur et l'extérieur s'efface naturellement

Menuiseries XXL pour une cuisine lumineuse
Menuiseries XXL pour une cuisine lumineuse © Francesca De Marchi
Pour baigner l'espace de vie de lumière, on joue ici sur des ouvertures XXL : la menuiserie pliante-coulissante, en profilé aluminium, parfait le lieu. La frontière entre l'intérieur et l'extérieur s'efface. Le cadre de la fenêtre, en blanc, rappelle la couleur de l'extension.
A noter : les puits de lumière, placés juste au-dessus de la cuisine, améliorent eux-aussi le confort des habitants. La pièce est lumineuse. "L'ancienne cuisine était très sombre et étriquée." (voir page suivante)
La frontière entre l'intérieur et l'extérieur s'efface naturellement

Une nouvelle cuisine lumineuse et spacieuse

Une nouvelle cuisine lumineuse et spacieuse
Une nouvelle cuisine lumineuse et spacieuse © Francesca De Marchi
La nouvelle cuisine est lumineuse. Son mobilier design, aux lignes épurées, structure l'espace de vie.
A noter : de ce point de vue, les puits de lumière magnifient le lieu et lui donnent tout son cachet.
Une nouvelle cuisine lumineuse et spacieuse

Un couloir où l'électroménager se faufile en toute discrétion

Un couloir réservé à l'électroménager
Un couloir réservé à l'électroménager © Francesca De Marchi
La cuisine est au bout du couloir. De ce côté-ci, tout l'électroménager de la petite famille a été dissimulé. L'espace est plus sombre, mais surfe sur les mêmes codes déco que la cuisine. Mobilier laqué, spots encastrés ou encore parquet en bois clair sont réunis dans une même pièce de vie.
Un couloir où l'électroménager se faufile en toute discrétion

Une cuisine ouverte sur le salon

Une cuisine ouverte sur le salon
Une cuisine ouverte sur le salon © Francesca De Marchi
Retour dans la cuisine. Une cuisine ouverte qui donne directement accès au salon contemporain.
Bon à savoir : au fond de la pièce, à gauche, une cheminée design a été installée. Elle a été dessinée par l'architecte Francesca De Marchi.
Programme : une extension origami jouxte une maison bourgeoise
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'œuvre : Architecte Francesca De Marchi de l'agence VIM architecture WWW.NIM.ARCHI
Durée du chantier : 7 mois
Lieu : Colombes - région parisienne
Coût : non-communiqué
Surface maison avant-travaux : 149 m2
Surface extension : 25 m2
Surface garage : 25 m2
Une cuisine ouverte sur le salon
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic