L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Des luminaires en plumes, entre vintage et poésie

Par
,
le
Plumavera : une touche de poésie dans la maison
Plumavera : une touche de poésie dans la maison © Plumavera
Plumes d'oie, de coq ou de bécasse, chacune d'elle exprime sa propre poésie et sa propre vérité. Plumavera en partenariat avec Girard Sudron détourne l'utilisation des plumes et crée des suspensions et abat-jours hors du commun.
"J'ai utilisé les plumes pour leur légèreté et leur translucidité ", nous raconte Béatrice Bost-Le Mouël, créatrice de l'entreprise Plumavera. Pour cette artiste, amoureuse de la nature, le but était de recréer le mouvement de l'oiseau en suspendant des plumes colorées sur une tige métallique.
Agencées autour d'une source lumineuse, ici, les ampoules d'ambiance Girard Sudron, "les plumes racontent des histoires aujourd'hui oubliées et réveillent l'imaginaire, faisant naître l'émotion et la surprise", souligne Béatrice Bost-Le Mouël. Grâce aux ampoules LEDs à filaments, l'ambiance est tamisée et les plumes nous transportent loin de la ville, au cœur de la forêt.
La plumassière crée uniquement des séries limitées ou des pièces uniques. Les modèles sont alors numérotés ou certifiés uniques. Pour que chaque suspension compte!
Découvrez plus de détails sur le travail des plumes en pages suivantes...
Des luminaires en plumes, entre vintage et poésie

Des suspensions lumineuses en plumes de volailles

Des suspensions en plumes de volailles
Des suspensions en plumes de volailles © Plumavera
"Je n'aime pas la plume d'autruche car elle est trop lourde, je préfère la plume d'oie ou de coq ", explique Béatrice Bost-Le Mouël. Les plumes de volailles plus légères, se déclinent en d'innombrables couleurs sauf peut-être les couleurs tropicales. "Je ne veux pas utiliser des plumes d'oiseaux protégés, si je souhaite créer une suspension ou un abat-jour avec des couleurs que je n'ai pas, j'opte pour colorant", souligne la jeune femme.
"Pour les abat-jours, je choisis souvent la plume de faisan ", ajoute-t-elle. Sur la photo, le bleu, le marron et le blanc s'accorde parfaitement. Avec la lumière, les couleurs changent de teinte. Rien n'est défini, tout est en mouvement.
Pour se procurer les plumes, il n'existe que quatre ou cinq grossistes en France. Il faut donc être assez prévoyant pour ne pas manquer de stocks.
Des suspensions lumineuses en plumes de volailles

Des luminaires en plumes à entretenir régulièrement

Des luminaires à entretenir régulièrement
Des luminaires à entretenir régulièrement © Plumavera
Les suspensions tout comme les abat-jours demandent tout de même un petit peu d'entretien. Les plumes sont des petits objets fragiles dont il faut prendre soin. " Il suffit de temps en temps de les épousseter avec un plumeau naturel ou une brosse à poils souples dans le sens des plumes", conseille l'artiste.
De plus, il est essentiel de choisir des ampoules à faible chaleur pour que les plumes ne soient pas brulées par la lumière, d'où le nom de sa création phare, ci dessus : Le vol d'Icare.
Des luminaires en plumes à entretenir régulièrement

Des créations pour revenir à l'essentiel

Des créations pour revenir à l'essentiel
Des créations pour revenir à l'essentiel © Plumavera
"J'avais envie d'apporter un peu de magie chez les gens, c'était très important pour moi", relate la créatrice. Les suspensions bougent et vivent, elles ne sont jamais stables. Elles tournent légèrement à chaque seconde, comme si un oiseau s'était posé là quelques instants avant de s'envoler à nouveau. "Mes créations bougent et vivent chez une personne que je ne connais pas, c'est poétique", explique-t-elle.
De plus, la plume a une histoire, un passé. Elle est mystérieuse et c'est ce qui fait son charme. "J'apprécie le fait de ne pas tout maîtriser et d'avoir une part d'elle qui ne cesse de m'échapper".
Des créations pour revenir à l'essentiel

Des suspensions en plumes pour des acheteurs professionnels

 Des suspensions en plumes pour des professionnels
Des suspensions en plumes pour des professionnels © Plumavera
Crée en 2015, Plumavera est une des premières entreprises à décliner ce métier réservé jusque-là à l'univers de la mode. Aujourd'hui son objectif est de ne travailler qu'avec des professionnels (décorateurs, magasins, ateliers...) "Mes suspensions arrivent chez des particuliers grâce à des décorateurs d'intérieurs", insiste Béatrice Bost-Le Mouël.
Avec une vingtaine de suspensions différentes, la plumassière a ouvert un atelier à Paris pour que chaque modèle ait le temps de vivre. " Je ne veux pas faire comme pour la mode et créer de nouvelles collections tous les six mois ", ajoute la jeune femme.
 
Infos pratiques :
Atelier et showroom : 158, rue de Charenton 750012 Paris
Prix public indicatif: à partir de 450 euros.
Des suspensions en plumes pour des acheteurs professionnels
Nous vous recommandons

Oubliez tout ce que vous savez sur les salles de bains ! Dix exemples à découvrir qui bouleversent tous les codes établis !

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic