L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un déménagement, plus stressant... qu'un mariage !

Par
,
le
Image prétexte
Image prétexte © Fotolia
D'après une étude réalisée par Jestock.com, emménager avec son conjoint est plus stressant que d'organiser son mariage. Les raisons, elles, n'ont rien de surprenant.
Le mariage, un tournant décisif dans la vie de couple, dont l'organisation, sans surprise, génère beaucoup de stress et de tensions. Mais savez-vous ce qui est encore plus stressant que de se passer la bague au doigt ? Emménager... en couple. Voici du moins la conclusion d'une étude réalisée par Jestock.com, service de stockage entre particuliers. "L'emménagement à deux, lui, est un facteur de stress encore plus élevé pour 66% des Français." Les causes ? L'engagement et le changement de situation principalement.
Pire, cette marche à franchir, considérée comme un palier important dans la vie de couple, générerait des tensions et des disputes. 48% des sondés déclarent avoir traversé une période de troubles et de tensions dans leur couple au moment de l'emménagement à deux, contre 52% lors de la préparation du mariage. Et d'autant plus chez les 36-45 ans, avec 66%.

La concession comme solution

Bien sûr, au moment d'emménager il faut faire certains choix. Et c'est à cet instant précis, que les désaccords peuvent surgir. Quelle décoration, quel mobilier etc. "Ils sont 28% à considérer que le choix de la décoration/du mobilier et du rangement est un sujet de discorde fréquent", rapporte l'étude. Un problème parmi tant d'autres puisque viennent s'ajouter à cela : la famille, les travaux, les mauvaises habitudes etc.
Mais alors quelles solutions après un tel constat ? Pour mettre fin aux hostilités le maître mot semble être : la concession. Sinon, l'autre issue consiste à ne pas emménager à deux, à garder son nid douillet et ses chaussettes qui traînent. C'est au choix.
Un déménagement, plus stressant... qu'un mariage !
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic