L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Comment réaliser une isolation thermique ?

L'isolation thermique permet de conserver la chaleur ou la fraîcheur de la maison selon la saison. Elle est un élément primordial de la bâtisse. Apprenez quels sont les endroits de la maison les plus importants à isoler et quelle isolation correspond le mieux à votre logement.

 

L'isolation des éléments de la maison

Dans le domaine de la construction, la perte de chaleur est surtout constatée au niveau du toit et des murs. Les éléments les plus en contact avec l'extérieur.

Plusieurs études ont démontré que 30% des pertes thermiques se font par les combles et la toiture. De ce fait, la priorité pour l'isolation thermique devrait donc se situer au niveau de la toiture. Ensuite se sont les murs qui représentent 25% du total des pertes thermiques; 10 à 15% pour les vitres et fenêtres et 7 à 10% pour les sols.

L'isolation du toit peut se faire efficacement de 3 manières. Par la pose d'un écran de sous-toiture, d'une membrane hygro-régulante, ou enfin l'isolation extérieure sous une vêture (ITE).

Les murs peuvent être isolés de l'intérieur, ou l'on peut aussi utiliser des matériaux isolant pour bâtir sa maison comme les briques monomur. Mais si vous avez une maison en briques ou parpaings l'isolation thermique extérieure (ITE) est la plus efficace, procure une atmosphère beaucoup plus agréable dans la maison et permet des économies d'énergies substantielle à moyen terme. Il est à noter que l'isolation thermique extérieure est plus onéreuse à la pose que l'isolation intérieure uniquement lorsque la maison dispose de moins de deux étages. L'isolation extérieure peut se faire par murs sous enduit ou par bardages ventilés.

Enfin, n'oubliez pas l'isolation des vitres et l'isolation des sols pour réduire une fois pour toute la facture énergétique de votre demeure.

Les différents types d'isolants thermiques

On peut trouver plusieurs sortes d'isolants thermiques regroupés en grandes familles. Les isolants minéraux, naturels, synthétiques, minces et de nouvelle génération.

A savoir les isolants minéraux comme la laine de verre, ou la laine de roche, les verres cellulaires, les perlites, les vermiculites ou encore les argiles expansées.

On peut aussi trouver les types d'isolants naturels tels que le liège, les fibres de bois, les chanvres, les fibres de lin, la laine de mouton, les plumes de canard, les fibres de coco, les panneaux de roseaux, l'ouate de cellulose, la laine de coton, la paille, les torchis ainsi que les toitures végétalisées.

Il y a également les isolants synthétiques comme les polystyrènes isolants, expansés ou extrudés, les polyuréthanes ou encore les mousses phénoliques.

Sans oublier les isolants minces ; ainsi que les isolants nouvelles générations comme les briques monomurs ou les blocs monomurs pierre ponce ou les blocs monomurs en argile expansée ou les bétons cellulaires, les coffrages isolants ainsi que les panneaux isolants sous vide (ou PIV) ou encore les aérogels et peinture isolante.

Il y a de grandes différences d'efficacité, de prix, et de longévité selon les matériaux choisis. Il convient donc de faire le bon choix en accord avec la région où l'on habite, le type de maison et ses propres critères d'isolations. faut il privilégier isolation thermique, phonique ou la régulation de l'humidité (régulation hygrometrique)?

La pose d'isolant thermique nécessite l’intervention d’un professionnel. Une erreur de pose pourrait fragiliser l’installation et n’assurerai pas une isolation maximum.

Pour obtenir rapidement plusieurs propositions pour vos travaux, vous pouvez utiliser notre service Enchantier :
EnChantier.com

Les formes d'isolations possibles

Chaque type d'isolation thermique a des avantages et spécificités propres.

Si vous prévoyez de faire construire votre maison vous pouvez opter pour la construction avec un matériau isolant comme la brique monobloc ou le béton cellulaire.

Si vous possédez une maison déjà construite, deux options s'offrent à vous. L'isolation intérieure "classique" ou l'isolation thermique extérieure plus efficace. Surtout réservés aux professionnels, l'isolation thermique extérieure se développe de plus en plus vers les particuliers. Elle est le mode d'isolation le plus efficace qui soit, l'atmosphère à l'intérieur de la maison est plus agréable car les ponts thermiques (différences de températures selon l'endroit où l'on se trouve) sont réduits au maximum. Alors que l'inertie thermique, la capacité de la maison à retenir le froid en été et le chaud en hiver est renforcé. Enfin tout étant fait à l'extérieur, vous ne perdrez pas d'espace à vivre dans la maison.

L'isolation extérieure implique un changement d'aspect extérieur de la maison, mais n'est pas nécessairement plus cher que l'isolation intérieure. En effet, si vous possédez une maison de 2 étages ou plus, vous payerez certainement moins cher une isolation extérieure comparé à l'isolation intérieure traditionnelle.

L'isolation thermique extérieure (ITE) sur les murs peut se faire de trois manières. On peut recouvrir l'isolant d'un enduit, d'un bardage (ossature en bois ou métal), ou d'un nouveau mur.

Enfin, l'isolation intérieure est financièrement intéressante pour les petites maisons. Il faut toutefois réaliser que ce choix entraine une diminution de l'espace à vivre intérieur et qu'il est moins efficace que l'ITE, ce qui à terme, se ressentira sur votre facture énergétique.

 

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic