L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Comment sécuriser sa piscine ?

Avoir une piscine demande une vigilance de tous les instants pour limiter les risques de noyade. Mais la surveillance ne suffit pas. Découvrez les différents types de dispositifs existants pour sécuriser sa piscine. 

Depuis le 3 janvier 2003, la loi oblige les propriétaires de piscines privées familiales enterrées à se munir d’un système de protection visant à prévenir le risque de noyade. Pour son application, le décret du 7 juin 2004 laisse aux propriétaires le choix entre quatre matériels : les alarmes (NF P 90 307, celles par immersion doivent respecter les prescriptions du décret du 16 août 2009); les barrières de protection (NF P 90 306) ; les couvertures de sécurité (NF P 90 308) ; et/ou les abris de piscine (NF P 90 309).

Les alarmes de piscine

Il existe plusieurs types d'alarme. 

- L'alarme périmétrique : Son rôle est d'établir un périmètre de protection. Lorsque celui-ci est franchi par quelqu'un, l'alarme sonne et prévient ainsi le propriétaire.

- L'alarme piscine sonar : L'alarme de type sonar détecte les chutes à l'intérieur du bassin : elle se déclenche dès qu'un corps étranger est repéré en dehors des temps de baignades. Attention, le sonar ne convient pas aux piscines autoportantes et miroir.

- L'alarme à immersion : le principe de cette catégorie d'alarme est qu'une partie ou la totalité du dispositif est immergée à l'intérieur du bassin. Ainsi, le propriétaire est averti dès qu'un changement est détecté par l'appareil à la surface de l'eau. 

La bâche de piscine

Son point fort ? Son prix. Moins esthétique qu'une barrière et moins sophistiquée qu'une alarme, elle remplit néanmoins son rôle de protection en couvrant entièrement la piscine. La bâche permet également de protéger la piscine des saletés et de conserver la chaleur de l'eau l'été. Les bâches existent en modèle standard ou sur-mesure.

Pour obtenir rapidement plusieurs propositions pour vos travaux, vous pouvez utiliser notre service Enchantier :
EnChantier.com

Les barrières

Pour limiter les risques de noyade, les barrières pour piscine apportent une sécurité certaine, notamment en présence de jeunes enfants, en dehors des temps de baignade surveillée. En clôturant la piscine, elles délimitent ainsi le territoire dangereux. Deux types de barrières existent : la barrière à filet et celle à portillon.

La première se reconnaît par son esthétique et sa sécurité. Elle est souvent modulable et facilement démontable, tout en garantissant une sécurité suffisante en présence d'enfants en bas âge.

 

La barrière à portillon apporte un degré de sécurité supplémentaire, avec l'installation d'une serrure. Le portillon doit être haut de plus d'un mètre et son ouverture vers l'extérieur.

 

Nous vous recommandons

Nichée au cœur d'une forêt allemande, entre verdure et cours d'eau, une maison transparente de 90 m2 s'accorde au paysage.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic