L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La maison à énergie positive : un pari en passe d'être réussi !

Communiqué - publié le 18/02/2019
Pour anticiper la réglementation « Bâtiment Responsable 2020 » (RBR20), qui remplacera prochainement la RT2012, l'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) a lancé, en 2013, le programme COMEPOS dont l'objectif était de construire 25 maisons à énergie positive sur l'ensemble du territoire, afin d'en mesurer scientifiquement les performances.
Avec 12 réalisations inaugurées à ce jour et 3 en construction, un premier bilan s'impose.

Rappelons la définition d'une maison à énergie positive : il s'agit d'une maison qui produit plus qu'elle ne consomme.
En plus de devenir passive, c'est-à-dire de présenter de faibles besoins en matière de chauffage, la maison à énergie positive doit également être productrice nette d'énergie (production supérieure à la consommation).
Concrètement, cela signifie qu'elle arrive à produire sa propre énergie et à couvrir plus que ses propres besoins en énergie primaire (chauffage, eau chaude, ventilation, éclairage,...) et en consommation énergétique engendrée par les usages ménagers.
A lire en complément maison à part - octobre 2017

Au-delà d'être un engagement citoyen, la maison à énergie positive apporte le confort au quotidien à ses occupants, « ni trop chaud – ni trop froid », leur permet de mieux maîtriser les hausses du prix de l'énergie et enfin donne un atout supplémentaire au propriétaire, si celui-ci décide de vendre sa maison.

Notre enquête nous a permis de découvrir deux maisons individuelles, situées à Ozoir-la-Ferrière et à Aulnay-sous-Bois, réalisées par Maisons Pierre. Ce constructeur qui, depuis 35 ans, développe des solutions innovantes et durables en matière d'économie d'énergie et de confort, est pionnier dans la construction de maisons à énergie positive. Maisons Pierre propose des maisons pour lesquelles la facture de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire est divisée par 3.
La maison d'Aulnay-sous-Bois, conçue sur la base du modèle « Orléans » du constructeur, présente une surface de 83 m² pour 3 chambres, 1 salle de bains et 1 cuisine ouverte sur un vaste salon-séjour. Elle est destinée à servir de maison-témoin pour présenter les dernières innovations de Maisons Pierre.
Celle d'Ozoir-la-Ferrière, réalisée selon la référence « Chartres » de la marque, d'une surface de 100 m², est habitée par une famille de 4 personnes, qui a accepté que ses données de consommation soient étudiées, dans le cadre du projet COMEPOS.
Ces deux maisons font apparaître des choix constructifs audacieux et pertinents, en termes de respect de l'environnement et d'économie d'énergie, dont certains sont portés par le constructeur depuis longtemps :
- un traitement de l'enveloppe du bâtiment à partir de mousse polyuréthane associée à de la laine minérale ;
- une ventilation (VMC double flux) qui récupère l'air intérieur, le dépollue et le restitue à la température souhaitée, soit 25°C en moyenne l'été et une douce chaleur l'hiver, tout en réduisant la consommation d'énergie;
- un chauffe-eau thermodynamique, intégrant une pompe à chaleur qui permet de réduire considérablement la consommation énergétique et assure une chauffe rapide et constante de l'eau, grâce un fluide réfrigérant naturel présent dans l'air, le CO2 ;
- 25 m² de panneaux photovoltaïques intégrés sur le toit, qui assurent l'indépendance énergétique de la maison. L'énergie ainsi générée alimente la maison pour ses besoins quotidiens, tandis que le surplus de production en journée est stocké dans des batteries lithium, avant d'être redistribué dans le réseau domestique, pour le chauffage ou encore l'éclairage. Ce dispositif permet de rendre la maison autonome jusqu'à 70 % l'hiver et 100 % l'été ;
- des capteurs d'ensoleillement, installés sur les baies vitrées, qui actionnent automatiquement les volets roulants en cas de forte chaleur, pour maintenir une température idéale en été ;
- un triple vitrage en façade nord qui limite l'entrée de l'air froid en hiver.
Outre le fait d'être connectées et donc pilotables à distance pour les volets roulants, le chauffage, l'éclairage, les 2 maisons sont également équipées de capteurs qui mesurent de façon combinée la qualité de l'air (COV - Composés Organiques Volatils) et le taux de CO², ce qui permet de réguler la ventilation et d'améliorer la qualité de l'air intérieur.

Une maison à énergie positive pour tous : au-delà des avantages qu'offrent ces 2 maisons, en termes d'architecture, de construction, de confort, de qualité environnementale, leur prix d'achat se situe entre 115 000 et 140 000 euros, selon le modèle, pour une surface comprise entre 85 et 100 m², soit une véritable performance !
Le constructeur Maisons Pierre, précurseur en termes d'écologie et respectueux de l'environnement, permet ainsi à chacun de réaliser son rêve de maison individuelle.

C.V.
Sources
Maisons Pierre
Projet Comepos coordonné par le CEA, soutenu par l'ADEME
Communiqué
Nous vous recommandons

Malgré une surface confortable, ce grand studio manquait de fonctionnalité. L'intérieur avait aussi besoin d'être modernisé et la déco rafraîchie. Transformé en deux pièces confortable, l'appartement a changé de visage. Reportage...

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic