L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Pompe à chaleur hybride : fonctionnement, prix, avantages

Rédactionnel native - publié le 04/09/2019
© aroTherm ambiance ©Vaillant
Vous souhaitez remplacer votre vieille chaudière, ou la combiner avec une énergie renouvelable ? C'est peut-être l'occasion d'installer une pompe à chaleur hybride. Combinant chaudière à condensation et PAC, ce système permet de chauffer les maisons les plus grandes et de produire l'eau chaude sanitaire à moindre coût. Explications.
Votre chaudière, qu'elle soit électrique, au fioul ou au gaz, a plus de 10 ans et vous songez très sérieusement à la remplacer. Et si vous passiez à la pompe à chaleur hybride, qui combine chaudière à condensation et pompe à chaleur air/eau ? Les différentes aides financières de l'Etat, qu'il s'agisse du crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), du "coup de pouce chauffage", du chèque énergie ou de l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), peuvent vous aider à financer ces travaux en grande partie.

Le fonctionnement d'une pompe à chaleur (PAC) est plutôt complexe, mais se base sur un concept étonnamment simple : les calories naturellement présentes dans l'air sont une énergie inépuisable, gratuite et disponible pour réchauffer la maison, et produire de l'eau chaude sanitaire dans certains cas.

Genia Hybrid ©Saunier Duval

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur hybride ?


La pompe à chaleur hybride associe une PAC air/eau et une chaudière à condensation. Le système est composé de deux générateurs (un pour chaque énergie) et d'un régulateur.

Concrètement, la pompe à chaleur capte les calories de l'air extérieur, et transmet cette "chaleur" à un fluide caloporteur (qui transporte les calories). Ce fluide monte en température et alimente le circuit de chauffage de l'habitation.

Quant à la chaudière à condensation, elle utilise une énergie (gaz ou fioul) pour chauffer le fluide caloporteur du système de chauffage, avec un rendement beaucoup plus intéressant que les chaudières classiques.

Grâce au régulateur, les deux équipements fonctionnent de manière complémentaire afin d'assurer un chauffage idéal et économique de la maison, et une eau chaude à la température souhaitée à tout moment de la journée et de l'année.

Gamme PAC + chaudière ©Vaillant

Comment fonctionne une pompe à chaleur hybride ?


Une pompe à chaleur capte les calories de l'air extérieur. Plus il fait froid dehors, plus il est difficile de capter des calories pour chauffer l'intérieur de la maison. C'est pourquoi, dans l'absolu, il convient de choisir une PAC présentant une bonne efficacité saisonnière et un coefficient de performance (COP) intéressant.

"Si votre système de chauffage et d'eau chaude sanitaire a besoin d'une eau à 70 ou 80°C, par une température de -10°C dehors, la PAC ne pourra pas y arriver seule", explique Eric Seguinot, référent technique pour les marques Saunier Duval et Vaillant. C'est là l'intérêt majeur de la pompe à chaleur hybride : la chaudière à condensation prend le relais de la PAC si nécessaire, en fonction de la température extérieure. Par exemple, à titre indicatif, vous pourriez avoir :


Lorsque les deux générateurs fonctionnent ensemble, la pompe à chaleur a la priorité pour réchauffer le fluide caloporteur. "La pompe à chaleur est placée sur le retour du réseau de chauffage, là où la température de l'eau est la plus favorable pour ses performances", précise Davy Merlet, chef de produit pompe à chaleur pour les marques Saunier Duval et Vaillant. La chaudière à condensation vient en complément pour monter le fluide à la température souhaitée.

Quant à l'eau chaude sanitaire, elle est prioritairement produite par la chaudière à condensation.

Gamme chaudières ©Vaillant

Quels sont les avantages d'une pompe à chaleur hybride ?


La pompe à chaleur hybride a les avantages des deux générateurs qui la composent : la PAC et son énergie gratuite, et la chaudière à condensation et sa capacité à produire de l'eau à haute température avec un bon niveau de performance.

"Dans les faits, précise Davy Merlet, le système hybride bascule de l'un à l'autre des générateurs en fonction de plusieurs critères". Parmi lesquels :

- le coût énergétique : le régulateur détermine lequel des deux générateurs a le fonctionnement le plus économique. "Lorsque les performances de la PAC baissent, la chaudière devient plus économique", ajoute Davy Merlet ;
- la consommation en énergie primaire ;
- les émissions de CO2 du système de chauffage.

En rénovation, on privilégiera la régulation basée sur le coût énergétique. Dans ce système hybride, le rôle du régulateur est de définir si la pompe à chaleur est capable de fonctionner (compte tenu de la température extérieure) et s'il est plus économique qu'elle fonctionne seule ou plutôt en duo avec la chaudière à condensation. "Si la réponse est oui à ces deux questions, la PAC fonctionnera seule ; s'il fait trop froid, c'est la chaudière qui fonctionnera seule et la PAC s'éteindra", précise Davy Merlet. Donc, concrètement, le fonctionnement choisi est toujours le plus pertinent et le moins coûteux !

MiPro ©Saunier Duval

Une pompe à chaleur hybride, pour quelle maison ?


La pompe à chaleur hybride est une solution intéressante pour :

- les grandes maisons, en particulier s'il y a plusieurs salles de bains susceptibles d'être utilisées en même temps, car la chaudière à condensation assure alors que chacun aura de l'eau chaude pour se doucher ;
- les systèmes de chauffage avec des émetteurs nécessitant une température élevée (radiateurs acier, etc.) : là aussi, la chaudière complémente la PAC de manière à assurer un chauffage homogène des pièces sans surcoût, quelle que soit la température extérieure ;
- les zones géographiques froides, où la température atteint régulièrement des valeurs négatives ;
- les rénovations : vous pouvez conserver la chaudière existante et lui associer une pompe à chaleur.

aroTHERM Split ambiance ©Vaillant

Une pompe à chaleur hybride, combien ça coûte ?


Le prix d'une pompe à chaleur s'élève en moyenne de 12.000 à 15.000 euros pose comprise, prix public indicatif. Par ailleurs, la main d'œuvre constitue une part importante du prix, l'installation nécessitant en général 40 heures de travail, en rénovation, selon le type de matériel à remplacer.

Le prix d'une pompe à chaleur hybride est légèrement supérieur à celui d'une pompe à chaleur simple, puisqu'il faut compter le prix de la chaudière à condensation, sauf dans le cas où la chaudière à condensation existante est conservée.

Toutefois, il s'agit là d'un investissement sur le long terme, qui peut être financé dans sa quasi-totalité par les aides de l'Etat : crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), chèque énergie, certificat d'économies d'énergie (CEE), aides de l'Anah, TVA à taux réduit, etc.

Gamme chaudières ©Saunier Duval
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic