L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Par Céline Chahi
,
le 16 février 2009
Le Lit National, célèbre fabricant de literie, fête cette année son centenaire. Aujourd'hui encore, les matelas et sommiers qui sortent de ses ateliers sont confectionnés de manière traditionnelle par des artisans. Visite dans son usine historique du Pré Saint Gervais, aux portes de Paris.
Depuis sa création en 1909, le Lit National n'a jamais changé d'adresse : une petite rue calme du Pré Saint Gervais. Le même immeuble abrite depuis un siècle le siège et les ateliers de l'entreprise dans lesquels sont fabriqués, à la main, des matelas et des sommiers. A l'intérieur, François Péjaudier, son fondateur, n'aurait probablement pas de mal à se repérer. Depuis son passage, rien n'a changé : ni les outils, ni les matières premières, ni les gestes des artisans. Aujourd'hui, c'est sa petite-fille Christine qui dirige la société et qui, grâce au savoir-faire d'une vingtaine d'artisans spécialisés, perpétue la tradition. A ses côtés, une équipe de matelassières qui confectionnent et habillent les matelas et de litiers qui garnissent avec des ressorts ou des lattes les sommiers fabriqués par les menuisiers.
Lit National
Lit National © C. Chahi
  Matelassières et litiers
Christine, qui fréquente les locaux depuis son plus jeune âge, commence la visite par l'atelier matelas. Deux matelassières sont en train d'y manipuler de la laine et du crin de bœuf. Les gestes du duo sont nets et précis : une première couche de laine est répartie sur la toile puis vient une couche de crin et une seconde couche de laine. Une fois garnie, la toile est rabattue et cousue manuellement à l'aide de gigantesques aiguilles. "Il faut une journée entière à deux personnes pour fabriquer un grand matelas de laine" informe Christine, admirative du travail accompli par ses deux salariées. Car, avant de fabriquer les matelas, les matelassières doivent préparer les matières premières. A charge pour elles de les peser - 25 kilos de laine et 13 kilos de crin de bœuf - puis de les "carder" c'est-à-dire de les peigner afin d'obtenir "des matériaux gonflants, aériens et résilients".
L'étage inférieur est celui des couturières qui coupent les pièces de tissus destinées à habiller les matelas, les lits et les oreillers. "Le Lit National est partenaire de grands éditeurs, de Lelièvre à Pierre Frey en passant par Rubelli ou Designers Guild", commente Christine. Une fois taillées aux bonnes dimensions, les pièces sont ensuite transmises aux litiers qui ont pour mission de les fixer sur les sommiers. Installés au même niveau que les couturières, les litiers possèdent, comme les matelassières, un savoir-faire unique. Leur travail consiste à garnir de ressorts ou de lattes les caisses de sommiers ou les dosserets fabriqués par les menuisiers. "Le guindage est réalisé à l'ancienne avec de la ficelle de chanvre dont la tension donnera le confort souhaité", précise Christine. Une fois passées entre leurs mains expertes, les pièces sont emballées et emmenées dans la zone d'expédition située au rez-de-chaussée du bâtiment.
"Des lits verts"
Respecter la tradition n'empêche pas Christine d'innover. Ainsi, en 2008, le Lit National a lancé une ligne de lits bio. La structure des modèles est en bois de peuplier non traité tandis que les matelas sont à base de laine issue de moutons du centre de la France. Un produit dont Christine est particulièrement fière : "la laine est traitée avec une base d'essence de chrysanthème, reconnue pour son pouvoir anallergique et anti-acariens. Elle est donc 100% naturelle et vierge de tous pesticides".
Lit National
Lit National © C. Chahi
 
Parallèlement, un certain nombre d'améliorations ont été apportées au processus de fabrication. Les produits nocifs pour la santé (colle, vernis, solvants...) ont, par exemple, progressivement cessé d'être utilisés dans les ateliers. Une conversion difficile à opérer : "Cinq ans de recherches ont été nécessaires pour trouver des produits de substitution sains", raconte Christine. Ses efforts ont payé : Le Lit National a reçu le soutien du WWF, organisation mondiale de protection de la nature. Ensemble, les deux institutions ont lancé la commercialisation d'un lit "vert" constitué d'un sommier en hêtre certifié FFSC et d'un matelas à base de mousse naturelle.
En marge de ces nouveautés, les modèles plus traditionnels continuent à susciter un réel engouement, à commencer par le modèle Duo-Rêve. Lancé pour la première fois en 1958, son sommier présente la particularité d'être scindé en deux parties, l'idée étant de "dormir ensemble mais chacun dans son lit". Un rêve pour de nombreux couples !
Pour pénétrer dans les coulisses du Lit National, cliquez sur suivant.
Le Lit National : un siècle de literie haute couture

1923 - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

1923 - Lit National
1923 - Lit National © Lit National
C'est après une expérience de vendeur au rayon literie des grands magasins Pygmalion que François Péjaudier décide de fonder son entreprise de literie. L'idée est de fabriquer matelas et sommiers de manière traditionnelle. Baptisée au départ "Les Usines Nationales de Literie", elle deviendra en 1920 "Le Lit National".
Ici la reproduction d'une affiche publicitaire publiée en 1923. Il s'agit de l'usine telle que l'imaginait François Péjaudier.
1923 - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

1958 - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

1958 - Lit National
1958 - Lit National © Lit National
En 1945, le fils de François Péjaudier qui s'installe à la tête de l'entreprise. Il va relancer en lançant l'idée d'une literie "haute couture".
Ici la reproduction d'une annonce parue dans la presse en 1958.
1958 - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

1974 - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

1974 - Lit National
1974 - Lit National © Lit National
Christine Péjaudier, qui dirige actuellement l'entreprise, a été mise à contribution à l'âge de dix ans dans une publicité destinée à promouvoir les matelas de laine.
1974 - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

2009 - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

2009 - Lit National
2009 - Lit National © C. Chahi
Depuis sa création en 1909, Le lit National n'a pas changé d'adresse : une petite rue calme du Pré Saint Gervais. L'immeuble abrite le siège et les ateliers de fabrication.
2009 - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Laine - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Laine - Lit National
Laine - Lit National © C. Chahi
La laine utilisée pour la fabrication des matelas est originaire du centre de la France. Avant d'être utilisée, elle doit d'abord être pesée puis cardée c'est à dire peignée.
Laine - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Crin - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Crin - Lit National
Crin - Lit National © C. Chahi
Le crin de boeuf, également originaire du centre de la France, est livré en tresses. Comme la laine, il est pesé et peigné.
Crin - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Atelier matelas - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Atelier matelas - Lit National
Atelier matelas - Lit National © C. Chahi
La fabrication des matelas est confiée aux matelassières. Une première couche de laine est répartie sur la toile puis vient une couche de crin et une seconde couche de laine.
Atelier matelas - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Piqûres - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Piqûres - Lit National
Piqûres - Lit National © C. Chahi
Une fois garnie, la toile est rabattue et cousue manuellement à l'aide de gigantesques aiguilles.
Piqûres - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Laine / crin - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Laine / crin - Lit National
Laine / crin - Lit National © C. Chahi
En général, il faut une journée entière à deux personnes pour fabriquer un grand matelas de laine.
Laine / crin - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Atelier couture - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Atelier couture - Lit National
Atelier couture - Lit National © C. Chahi
Au Lit National, les lits et matelas peuvent être recouverts de tissu : de Lelièvre à Pierre Frey en passant par Rubelli ou Designers Guild.
Atelier couture - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Atelier menuiserie - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Atelier menuiserie - Lit National
Atelier menuiserie - Lit National © C.Chahi
Une équipe de menuisiers se chargent de fabriquer sur-mesure les caisses des sommiers et les structures des dosserets. Tous les éléments sont réalisés en bois de peuplier.
Atelier menuiserie - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Atelier des litiers

Atelier des litiers - Lit National
Atelier des litiers - Lit National © C. Chahi
Le travail des litiers consiste à garnir la caisse du sommier avec des ressorts ou des lattes.
Atelier des litiers

Finitions - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Finitions - Lit National
Finitions - Lit National © C.Chahi
Dernière touche finale : le tissu de décoration sélectionné en amont par le client.
Finitions - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Détail finitions - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Détail finitions - Lit National
Détail finitions - Lit National © C.Chahi
Tout est façonné à la main. Ici, une couturière ajuste le tissu sur le dosseret.
Détail finitions - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Fiche - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Fiche - Lit National
Fiche - Lit National © C.Chahi
Les informations concernant chaque lit sont récapitulées sur des fiches apposées à l'arrière du sommier. Dans le cas d'une réfection, il peut être très utile de les consulter.
Fiche - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Zone d'expédition

Zone d'expédition - Lit National
Zone d'expédition - Lit National © C.Chahi
En général, il faut compter trois semaines de travail pour fabriquer un lit. Une fois emballés, les produits sont emmenés dans la zone d'expédition.
Zone d'expédition

Duo-rêve - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Le Lit National
Le Lit National © Le Lit National
Le modèle Duo-rêve a été lancé en 1958. Son principe ? "Dormir ensemble mais chacun dans son lit". Le lit se compose d'un sommier en deux parties et de deux matelas reliés entre eux.
Prix public indicatif tel que présenté : 7.182 €
Duo-rêve - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Lit bio - Le Lit National : un siècle de literie haute couture

Lit bio - Le Lit National
Lit bio - Le Lit National © Le Lit National
La gamme bio a été commercialisée pour la première fois en 2008. Les lits et les divans proposés sont constitués d'un matelas en laine bi et d'une structure en bois de peuplier non traité.
Prix public indicatif : 5.178 €
Lit bio - Le Lit National : un siècle de literie haute couture
Nous vous recommandons

Avec le froid qui s'installe, la tentation de rallumer son chauffage se fait sentir. Les gestes indispensables pour chaque type d'équipements.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic