L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Avant/après : un duplex né d'une surélévation en milieu urbain dense

Par Amélie Pierquin
,
le 26 février 2015
Pour gagner de l'espace sans avoir à déménager, la solution qui fait de plus en plus d'adeptes en ville, c'est la surélévation. Découvrez comment l'architecte Damien Malbrand a créé un duplex en Île-de-France grâce à une extension par le haut.
À l'origine, Damien Malbrand voulait créer une surélévation abritant deux étages supplémentaires, sur cet immeuble en comptant déjà deux. Malheureusement les règles d'urbanismes ont amené l'architecte à revoir son projet. C'est ainsi qu'est née cette extension par le haut abritant le nouvel étage d'un appartement existant entièrement rénové.
Création d'une terrasse, gestion des ouvrants sur une toiture à la forme bien particulière, découvrez en images comment l'architecte a réussi à intégrer cette surélévation à un immeuble mitoyen, dans un quartier aux nombreuses habitations.
Avant/après : un duplex né d'une surélévation en milieu urbain dense

Avant : volonté d'ajouter un appartement à l'immeuble

Avant : volonté d'ajouter un appartement à l'immeuble - Surélévation en milieu urbain dense
Avant : volonté d'ajouter un appartement à l'immeuble - Surélévation en milieu urbain dense © Charly Broyez
"Le syndic de copropriété de cet immeuble de Boulogne-Billancourt avait vu l'une de mes réalisations de surélévation en ville et a souhaité opérer le même changement sur cet immeuble de deux étages dans un quartier résidentiel", raconte l'architecte Damien Malbrand.
L'idée de départ était d'ajouter à cette petite bâtisse un appartement supplémentaire sur deux étages. Seulement, le projet n'a pas pu aboutir pour des raisons administratives et pratiques.
Avant : volonté d'ajouter un appartement à l'immeuble

Après : création d'un duplex

Après : création d'un duplex - Surélévation en milieu urbain dense
Après : création d'un duplex - Surélévation en milieu urbain dense © Charly Broyez
Le projet de création supplémentaire d'appartement n'étant pas envisageable, l'architecte choisit finalement de créer un duplex en ajoutant un seul étage, transformant ainsi le logement déjà existant de 35 m2 environ en un duplex.
Après : création d'un duplex

Des règles d'urbanisme locales qui contraignent la structure de la surélévation

Des règles d'urbanisme locales qui contraignent la structure de la surélévation - Surélévation en milieu urbain dense
Des règles d'urbanisme locales qui contraignent la structure de la surélévation - Surélévation en milieu urbain dense © Charly Broyez
La surélévation de Damien Malbrand est parfaitement intégrée au paysage urbain tout en bénéficiant d'un certain caractère.
La forme originale de la toiture y est pour beaucoup, mais elle n'aurait peut-être pas été celle-ci si l'architecte avait eu le choix : "nous avons été fortement contraints par les conditions établies par la ville. Il était indispensable de créer un retrait à l'arrière de la construction pour éviter les vis-à-vis directs pouvant générer une perte de luminosité. C'est l'un des aspects qui a été le plus dur à accepter pour le propriétaire des lieux qui souhaitait, tout comme nous, construire au maximum du bâti", nous confie-t-il
Des règles d'urbanisme locales qui contraignent la structure de la surélévation

Une terrasse de 12 m2

Une terrasse de 12 m2 - Surélévation en milieu urbain dense
Une terrasse de 12 m2 - Surélévation en milieu urbain dense © Charly Broyez
La forme de la toiture laissait donc assez d'espace pour créer une terrasse de 12 m2, dont une partie est accessible par une porte fenêtre à l'étage et dont l'autre partie reste inaccessible.
"Au départ, nous ne voulions pas de terrasse mais la toiture ne pouvant pas aller jusqu'au bout du bâtiment, nous avons choisi de l'aménager malgré tout", raconte l'architecte.
Une terrasse de 12 m2

Une pièce à vivre sobre et épurée

Une pièce à vivre sobre et épurée - Surélévation en milieu urbain dense
Une pièce à vivre sobre et épurée - Surélévation en milieu urbain dense © Charly Broyez
L'intérieur de l'appartement a été entièrement rénové. "Nous avons tout cassé pour reprendre de zéro", nous relate Damien Malbrand. L'étage inférieur du duplex est totalement ouvert, aucune cloison n'a été gardée.
Trois matériaux ont suffi à constituer l'âme du logement : l'acier de l'escalier qui rappelle subtilement la toiture de la surélévation, le bois du parquet et des niches et le revêtement blanc laqué des placards.
"Nous voulions une ambiance sobre et épurée afin que le propriétaire puisse investir les lieux comme il le désire", précise l'architecte.
Pour gagner un maximum d'espace dans cette pièce d'environ 35 m2, des placards de rangements et des niches ont été construits afin, notamment, de dissimuler les éléments techniques comme le chauffe-eau.
Une pièce à vivre sobre et épurée

Une cuisine compacte, tout équipée

Une cuisine compacte, tout équipée - Surélévation en milieu urbain dense
Une cuisine compacte, tout équipée - Surélévation en milieu urbain dense © Charly Broyez
Pour gagner un maximum d'espace, la cuisine se résume en un bloc compact et ingénieux.
"Nous avons créé une cuisine avec toutes les fonctions nécessaires dissimulées dans des placards intégrés", décrit l'architecte.
Comme une niche, la cuisine se fond parfaitement à l'espace épuré imaginé par Damien Malbrand. Le lave-linge, le four, le réfrigérateur sont totalement invisibles et permettent de conserver l'unité des lieux.
Une cuisine compacte, tout équipée

Un étage lumineux de 23 m2

Un étage lumineux de 23 m2 - Surélévation en milieu urbain dense
Un étage lumineux de 23 m2 - Surélévation en milieu urbain dense © Charly Broyez
L'étage supérieur bénéficie d'une surface de 23 m2 habitables et de 28 m2 au sol.
Comme l'étage inférieur, elle est totalement ouverte, sans cloison, et la lumière afflue de part et d'autre du bâti.
Un étage lumineux de 23 m2

Un grand ouvrant comme une lucarne

Un grand ouvrant comme une lucarne - Surélévation en milieu urbain dense
Un grand ouvrant comme une lucarne - Surélévation en milieu urbain dense © Charly Broyez
Les règles d'urbanisme n'autorisent à créer que 30% d'ouvertures sous forme de lucarne dans la toiture. Damien Malbrand a fait de cette contrainte un atout pour son chantier : "nous avons pris le parti de créer une grande fenêtre plutôt que plusieurs petites. Cet ouvrant de 2,20 / 1,80 m est ainsi devenu la source principale de lumière à l'étage", explique-t-il.
À l'extérieur, cette ouverture apporte tout son cachet au travail de surélévation effectué. Entourée d'un cadre de bois clair, elle contraste la toiture foncée de l'immeuble et attire le regard.
Un grand ouvrant comme une lucarne

Des fenêtres dans l'alignement de la toiture

Des fenêtres dans l'alignement de la toiture - Surélévation en milieu urbain dense
Des fenêtres dans l'alignement de la toiture - Surélévation en milieu urbain dense © Charly Broyez
Les 70% d'ouvertures restantes doivent être dans l'alignement de la toiture. L'architecte en a créé quelques une dans les coins de la grande pièce et du côté de la salle de bains.
Des fenêtres dans l'alignement de la toiture

Une salle de bains ouverte sous combles

Une salle de bains ouverte sous combles  - Surélévation en milieu urbain dense
Une salle de bains ouverte sous combles - Surélévation en milieu urbain dense © Charly Broyez
La salle de bains, à l'étage est dissimulée derrière un panneau, mais reste ouverte.
Les dalles en grès cérame gris foncé sont identiques à celles de la cuisine et contrastent avec le parquet clair de la pièce. Cette différence de sol et de couleurs permet de délimiter les espaces, sans cloison.
Une salle de bains ouverte sous combles

Fiche technique du chantier

Fiche technique du chantier - Surélévation en milieu urbain dense
Fiche technique du chantier - Surélévation en milieu urbain dense © Charly Broyez
Programme : Surélévation d'un petit immeuble
Maitre d'œuvre : Malbrand architectures
Maître d'ouvrage : Privé
Localité : Boulogne-Billancourt
Surface : 58 m2
Durée totale des travaux : 3 mois et demi
Date de livraison de la surélévation : novembre 2014
Budget total de la réalisation : 179.000 € TTC
www.malbrand-architectures.com
Fiche technique du chantier
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic