L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Pierre Paulin, le design (au) service (du) public

Par
,
le
Pierre Paulin une
Pierre Paulin une © Photomontage - d'après Mobilier national, Artifort, G. Pompidou, Archives Paulin, Ligne Roset
Le designer Pierre Paulin, célèbre pour avoir meublé les appartements de l'Elysée pour Georges Pompidou et François Mitterrand, s'est éteint le 13 juin à l'âge de 81 ans. Conçues à partir des notions de confort, de fonctionnalité et de modernité, ses pièces resteront gravées dans l'histoire du design. Rétrospective.
"Moderne, classique, individualiste, puritain, sensuel, romantique, étonnant, énigmatique, libre, intransigeant : les adjectifs employés sous la plume des différents auteurs ne manquent pas pour qualifier un créateur dont le génie se laisse malaisément ranger sous une étiquette", Bernard Schotter, administrateur général du Mobilier National. Que dire de plus après cela ? C'est difficile, convenez-en. Qualifier l'œuvre de Pierre Paulin ne sera donc pas l'objet de cet article. D'abord conter son histoire (non exhaustivement bien entendu !), riche d'événements qu'il a continué d'écrire jusqu'en juin 2009. Ensuite, montrer ses œuvres passées et récentes car, mieux que des mots, elles démontrent s'il y avait à le faire, toute l'étendue de son talent. Comme vous le percevez, il y a fort à dire sur cet illustre designer français qui a œuvré pendant plus de cinquante ans au service de la création, dont quarante au Mobilier National. Meublant des présidents au grand public sans distinction aucune, il a marqué de sa modernité et de son souci de service l'ensemble de son œuvre, en faisant marcher la "magie du fonctionnalisme."
Un designer sculpteur
Pierre Paulin © Pierre Paulin en 2007 - Mobilier National (O. Amsellem)
 Né en 1927 à Paris, ce n'est pas vers le design que s'orientent ses premières amours. Après avoir été apprenti à Vallauris dans un atelier de céramique, il apprend la taille directe à Beaune. Pierre Paulin veut être sculpteur. Mais un accident paralysant sa main droite en 1949 l'oblige à renoncer. Une vocation première que l'on imagine transparaître dans toute son œuvre, tant ses créations faites de courbes sensuelles semblent sculptées dans la matière.
Il se formera à l'Ecole Camondo, n'hésitera pas à autoéditer en 1953 avec l'aide de son père son premier ensemble en bois (banquette, table, meuble bar, secrétaire mural, fauteuil, lampadaire de lecture). Il voyagera et découvrira le design scandinave, américain, allemand... Comme il l'explique dans une interview pour la chaîne Arte c'est grâce à toutes ces figures, tels Aalto, Knoll ou les Eames, qu'il découvre ce qu'est le design et comment il entend l'exercer. L'idée de faire des objets fonctionnels, élégants, de qualité et à la portée de tous. Il connaît ainsi son premier succès, au Salon des Arts ménagers et fait la couverture du magazine Maison Française !
Des assises mythiques
citation Pierre Paulin
 Sa carrière le conduit entres autres chez Thonet puis Artifort, éditeur pour lequel il collabore de nombreuses années. Des assises aujourd'hui mythiques naissent sous sa plume : le Mushroom (le Champignon-1960), Cygne (1960), The Tongue (la Langue - 1963, éditée en 1967), la Ribbon Chair (1966), etc. Côté service public, il commence sa collaboration avec le Mobilier National en 1968-1969 et reçoit notamment une commande pour le Louvre. Et c'est à la demande expresse du Président Pompidou qu'il aménage les appartements privés de l'Elysée. Pierre Paulin aura toujours été, on vous l'a dit, un designer au service de tous : en 1984, il signera également le bureau du Président Mitterrand ! Comme il n'oublie pas non plus le design purement industriel : il œuvre ainsi comme directeur artistique de Calor-Tefal de 1984 à 1990, où même le plus petit accessoire ménager y est sublimé...
Pour finir, rien de mieux que de laisser la parole à Pierre Paulin, lui qui aimait à répéter : "Je suis au service du public, je n'ai jamais rien fait pour choquer. J'aime les choses bien faites et, il faut qu'elles me plaisent."
Pour découvrir l'oeuvre de Pierre Paulin en images, cliquez sur suivant.
Pierre Paulin couverture archibooks © Pierre Paulin designer - Archibooks
 
2008, année Pierre Paulin
Nombreux sont ceux qui lui ont rendu hommage à l'occasion de ses quatre-vingt ans l'an dernier. 2008 aura donc été sans conteste l'année Pierre Paulin : il fut d'abord élu créateur de l'année au salon Meuble Paris et également au centre de deux expositions, l'une en France et l'autre en Belgique. Toutes deux avaient proposé au public de découvrir l'ensemble de son œuvre.
Le livre Pierre Paulin, designer , fut également publié la même année. Il propose une rétrospective "historique, analytique et raisonnée" de son œuvre aux éditions Archibooks.
Côté sorties, Pierre Paulin avait également eu une actualité chargée avec une nouvelle création pour le Mobilier National : Toune, un canapé trois places et l'édition de quelques extraits de son mobilier présidentiel chez Ligne Roset...
Pierre Paulin, le design (au) service (du) public

Pierre Paulin dans les années 60

Pierre Paulin 60's
Pierre Paulin 60's © Archives Paulin
Dans les années 60, Pierre Paulin connaît ses premiers grands succès...
(photo tirée de l'ouvrage Pierre paulin, designer, Archibooks)
Pierre Paulin dans les années 60

Le CM 194, les débuts du tissu extensible, 1955

Pierre Paulin CM 194
Pierre Paulin CM 194 © Archives Paulin
Ce fauteuil est l'un des premiers exemplaires avec un tissu stretch. Pierre Paulin voulait un tissu extensible. Il commença à travailler avec celui des maillots de bain ! Le CM 194 a été édité en 1955 chez Thonet (piétement métallique, mousse densité, revêtement extensible Seralatex - visuel tiré du livre Pierre Paulin, designer, Archibooks)
Le CM 194, les débuts du tissu extensible, 1955

Le Mushroom, 1959-1960

Pierre Paulin Mushroom 1959
Pierre Paulin Mushroom 1959 © P.Paulin - Ed. Artifort, 1960 - Centre G. Pompidou
Il crée le modèle F 560, dit le Mushroom - le Champignon - pour Artifort, dont Habitat réédite une version en 1999.
Le Mushroom, 1959-1960

The Tongue, en 1963

Pierre Paulin F577 la langue
Pierre Paulin F577 la langue © Archives Paulin
Le F577, dit The Tongue - La langue - est une des assises les plus célèbres du designer. Il la développe dès 1963, mais elle ne sera éditée que quatre ans plus tard, "après que le fils de H. Wagemans (propriétaire d'Artifort) aura convaincu son père de l'intérêt du siège pour une clientèle "jeune" appréciant les nouveaux modes de vie." (citation du Mobilier National, dessin issu du livre Pierre Paulin, designer, Archibooks).
The Tongue, en 1963

The Tongue, en 1968

Pierre Paulin The tongue 1963
Pierre Paulin The tongue 1963 © P.Paulin - Ed. Artifort, 1967 - Centre G. Pompidou, FNAC
The Tongue, en 1968

Etude d'une berline pour Renault, 1965

Pierre Paulin Berline
Pierre Paulin Berline © Etude P. Paulin - Archives Paulin
Pierre Paulin s'intéresse également au design automobile.
Pierre Paulin, designer - Archibooks
Etude d'une berline pour Renault, 1965

La Ribbon Chair

la ribbon chair pierre Paulin
la ribbon chair pierre Paulin © Archives Paulin
La F582, dit Ribbon Chair, naît en 1966, éditée par Artifort. Pierre Paulin obtiendra le Design Award of Interior Designers, de Chicago pour cette assise, en 1969.
La Ribbon Chair

Mobilier National

Pierre Paulin banquette collectivité 1966
Pierre Paulin banquette collectivité 1966 © Banquette P. Paulin - Mobilier National (O. Amsellem)
Il commence sa collaboration avec le mobilier national à la toute fin des années 60, notamment pour la Maison de la Culture de Rennes (Dos à Dos et Face à Face) et le Louvre (jusqu'en 1972 avec André Monpoix)... Ici, la banquette de collectivité Dos à dos, en structure tubulaire, mousse et tissu stretch de 1966.
Mobilier National

Face à Face

Pierre Paulin banquette 1968
Pierre Paulin banquette 1968 © Banquette P. Paulin - Mobilier National (O. Amsellem)
Là, la banquette Face à Face, de 1968 avec son piétement en bois laqué, sa structure interne en tubes, garnie de mousse, revêtue de jersey.
Face à Face

Pierre Paulin et la couleur

Pierre Paulin blubblub
Pierre Paulin blubblub © Ed Artifort - Archives Paulin
On a associé Pierre Paulin, à tort selon lui, à la génération "pop". Pour lui, la couleur n'est qu'un effet de mode. Il explique dans son interview à Arte que ce n'est pas elle qui l'intéresse. Ami de Verner Panton, qui aimait les couleurs vives, il s'en inspira pour ses propres créations. Ici, le F270 et C275, série dit Blubblub (visuel issu de Pierre Paulin, designer, Archibooks).
Pierre Paulin et la couleur

Pierre Paulin dans les années 70

Pierre Paulin 70's
Pierre Paulin 70's © Archives Paulin
En 1975, Pierre Paulin fonde l'agence de design industrielle ADSA, rejoint par Roger Tallon et Michel Schreiber en 1984. Cette photo est prise au siège de l'ADSA (Pierre Paulin, designer, Archibooks).
Pierre Paulin dans les années 70

Au service du pouvoir

Pierre Paulin elysée fumoir
Pierre Paulin elysée fumoir © Elysée, 1971, P. Paulin - DR
De 1969 à 1973, il réamménage complètement les appartements privés de l'Elysée, sous la présidence de Georges Pompidou (il aménagera également le bureau de la Première dame à la fondation Claude Pompidou en 1974-1975). Il aménage ainsi la salle à manger, le fumoir, le salon des tableaux, dressing room et bibliothèque.
Au service du pouvoir

Contrainte

Pierre Paulin elysee 1
Pierre Paulin elysee 1 © Elysée, 1971, P. Paulin - DR
La particularité de cet aménagement est qu'il devait respecter une contrainte majeure : la réversibilité, la possibilité de tout remettre comme avant. Le designer double ainsi l'espace intérieur d'une structure autonome. "J'ai donc rechemisé(...) j'ai fait des pièce par pièce"(extrait de l'exposition Mobilier National). Le Président Pompidou donne son accord après avoir vu une maquette. Vue de la salle à manger, avec son étonnant plafond en polyester moulé, tiges et billes en verre, aluminium anodisé rose tyrien. La salle à manger est la seule des quatre pièces encore en place au Palais de l'Elysée.
Contrainte

Salon aux tableaux de l'Elysée en 1971

Pierre Paulin Elysée salon aux tableaux
Pierre Paulin Elysée salon aux tableaux © Elysée, 1971, P. Paulin - DR
Pierre Paulin raconte "Le mobilier du pouvoir représente un effort considérable. Tout ce que j'ai dessiné pour le grand public, ce sont des choses que j'ai aimé faire pour moi (...) Le pouvoir, c'est complètement autre chose. Pour le pouvoir, je me suis appliqué à répondre dans un style qui m'était propre aux besoins du commanditaire. Georges Pompidou voulait la modernité (...) que l'image de cette modernité qu'il introduit à l'Elysée produise un choc."
Entretien avec Arnauld Brejon de Lavergnée, directeur des collections du Mobilier national, commissaire associé de l'exposition Pierre Paulin, le design au pouvoir.
A noter que les assises sont rééditées cette année par Ligne Roset, voir diapositives suivantes.
Salon aux tableaux de l'Elysée en 1971

Bibliothèque de l'Elysée, 1971

Pierre Paulin bibliothèque 1971
Pierre Paulin bibliothèque 1971 © Bibliothèque P. Paulin - Mobilier National (O. Amsellem)
Bibliothèque de l'Elysée, 1971

Table "Cathédrale" - 1980

Pierre Paulin table 1980
Pierre Paulin table 1980 © Table P. Paulin - Mobilier National (F. Baussan)
Aluminium anodisé et dalle de verre
75 x 140 x 140 cm.
Atelier de recherche et de création du Mobilier national de Paris
Mobilier National.
Table "Cathédrale" - 1980

Chaise de prestige - 1980

Pierre Paulin chaise 1980
Pierre Paulin chaise 1980 © Chaise P. Paulin - Mobilier National (O. Amsellem)
Version claire
Hêtre teinté, traverse verticale de dossier en marqueterie d'acajou, cannage.
123 x 56 x 43 cm.
Mobilier National.
Chaise de prestige - 1980

Bureau d'homme - 1982

Pierre Paulin bureau 1982
Pierre Paulin bureau 1982 © Bureau P.Paulin - Mobilier National (O. Amsellem)
Hêtre plaqué bleu, amarante, cuir.
100 x 113,5 x 51 cm.
Mobilier National.
Bureau d'homme - 1982

Siège "Curule" - 1982

siège Pierre Paulin 1982
siège Pierre Paulin 1982 © Siège P. Paulin - Collection Pierre et Maïa Paulin
Sycomore, dossier amarante et cuir
Saint Roman, Collection Pierre et Maïa Paulin.
Siège "Curule" - 1982

Fauteuil - 1987

Pierre Paulin fauteuil 1987
Pierre Paulin fauteuil 1987 © Fauteuil P.Paulin - Mobilier National (O. Amsellem)
Fauteuil conçu pour la salle hypostyle du Conseil économique et Social en 1987.
Tissus Placide-joliet
Piètement sycomore
102 x 80 x 48 cm.
Fauteuil - 1987

Rasoirs Globe-Trotter pour Calor -1986

Pierre Paulin rasoir calor
Pierre Paulin rasoir calor © Archives Paulin
Ces rasoirs sont rechargeables et à pile.
(photo tirée de l'ouvrage Pierre Paulin, designer, Archibooks)
Rasoirs Globe-Trotter pour Calor -1986

Réédition - Pumpkin, 2008

Pierre Paulin Ligne Roset pumpkin
Pierre Paulin Ligne Roset pumpkin © Pumpkin, P. Paulin - Ligne Roset
Ligne Roset édite pour la première fois les canapés, fauteuils et pouf directement inspirés de ceux qui ont meublé le salon aux tableaux du Palais de l'Elysée de 1971 à 1974.
Série Pumpkin - Ligne Roset
Grand canapé - L260 P90 HD71 HA37 : à partir de 2468 €.
Petit canapé - L184 P86 HD71 HA37 : à partir de 1837 €.
Fauteuil - L105 P82 HD 71 HA 37 : à partir de 1111 €.
Fauteuil haut dossier - L105 P82 HD86 HA37 : à partir de 1185 €.
Pouf - L82 P892 HA35 : à partir de 594 €.
www.ligneroset.fr
Réédition - Pumpkin, 2008

Bureau Tanis - 2008

Pierre Paulin Ligne Roset bureau tanis
Pierre Paulin Ligne Roset bureau tanis © Tanis, P. Paulin - Ligne Roset
Conçu à l'époque où Pierre Paulin collabore avec Thonet dans les années 50, ce bureau CM 141 - avec piétement acier laqué noir, plateau mélaminé noir et bloc 2 tiroirs en placage de frêne - est réédité aujourd'hui par Ligne Roset sous le nom de Tanis.
Tanis - Ligne Roset
L130 P60 H74
A partir de 1527 €.
www.ligneroset.fr
Bureau Tanis - 2008
Nous vous recommandons

Les travaux de rénovation énergétique permettent d'améliorer l'isolation et le confort thermique de son logement, mais surtout de faire des économies.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic