L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Pierre Paulin, le design (au) service (du) public

Par
,
le
Pierre Paulin, le design (au) service (du) public
1/24
Pierre Paulin une
Pierre Paulin une © Photomontage - d'après Mobilier national, Artifort, G. Pompidou, Archives Paulin, Ligne Roset

Le designer Pierre Paulin, célèbre pour avoir meublé les appartements de l'Elysée pour Georges Pompidou et François Mitterrand, s'est éteint le 13 juin à l'âge de 81 ans. Conçues à partir des notions de confort, de fonctionnalité et de modernité, ses pièces resteront gravées dans l'histoire du design. Rétrospective.

"Moderne, classique, individualiste, puritain, sensuel, romantique, étonnant, énigmatique, libre, intransigeant : les adjectifs employés sous la plume des différents auteurs ne manquent pas pour qualifier un créateur dont le génie se laisse malaisément ranger sous une étiquette", Bernard Schotter, administrateur général du Mobilier National. Que dire de plus après cela ? C'est difficile, convenez-en. Qualifier l'œuvre de Pierre Paulin ne sera donc pas l'objet de cet article. D'abord conter son histoire (non exhaustivement bien entendu !), riche d'événements qu'il a continué d'écrire jusqu'en juin 2009. Ensuite, montrer ses œuvres passées et récentes car, mieux que des mots, elles démontrent s'il y avait à le faire, toute l'étendue de son talent. Comme vous le percevez, il y a fort à dire sur cet illustre designer français qui a œuvré pendant plus de cinquante ans au service de la création, dont quarante au Mobilier National. Meublant des présidents au grand public sans distinction aucune, il a marqué de sa modernité et de son souci de service l'ensemble de son œuvre, en faisant marcher la "magie du fonctionnalisme."

Un designer sculpteur


Pierre Paulin © Pierre Paulin en 2007 - Mobilier National (O. Amsellem)

 Né en 1927 à Paris, ce n'est pas vers le design que s'orientent ses premières amours. Après avoir été apprenti à Vallauris dans un atelier de céramique, il apprend la taille directe à Beaune. Pierre Paulin veut être sculpteur. Mais un accident paralysant sa main droite en 1949 l'oblige à renoncer. Une vocation première que l'on imagine transparaître dans toute son œuvre, tant ses créations faites de courbes sensuelles semblent sculptées dans la matière.

Il se formera à l'Ecole Camondo, n'hésitera pas à autoéditer en 1953 avec l'aide de son père son premier ensemble en bois (banquette, table, meuble bar, secrétaire mural, fauteuil, lampadaire de lecture). Il voyagera et découvrira le design scandinave, américain, allemand... Comme il l'explique dans une interview pour la chaîne Arte c'est grâce à toutes ces figures, tels Aalto, Knoll ou les Eames, qu'il découvre ce qu'est le design et comment il entend l'exercer. L'idée de faire des objets fonctionnels, élégants, de qualité et à la portée de tous. Il connaît ainsi son premier succès, au Salon des Arts ménagers et fait la couverture du magazine Maison Française !

Des assises mythiques


citation Pierre Paulin

 Sa carrière le conduit entres autres chez Thonet puis Artifort, éditeur pour lequel il collabore de nombreuses années. Des assises aujourd'hui mythiques naissent sous sa plume : le Mushroom (le Champignon-1960), Cygne (1960), The Tongue (la Langue - 1963, éditée en 1967), la Ribbon Chair (1966), etc. Côté service public, il commence sa collaboration avec le Mobilier National en 1968-1969 et reçoit notamment une commande pour le Louvre. Et c'est à la demande expresse du Président Pompidou qu'il aménage les appartements privés de l'Elysée. Pierre Paulin aura toujours été, on vous l'a dit, un designer au service de tous : en 1984, il signera également le bureau du Président Mitterrand ! Comme il n'oublie pas non plus le design purement industriel : il œuvre ainsi comme directeur artistique de Calor-Tefal de 1984 à 1990, où même le plus petit accessoire ménager y est sublimé...

Pour finir, rien de mieux que de laisser la parole à Pierre Paulin, lui qui aimait à répéter : "Je suis au service du public, je n'ai jamais rien fait pour choquer. J'aime les choses bien faites et, il faut qu'elles me plaisent."

Pour découvrir l'oeuvre de Pierre Paulin en images, cliquez sur suivant.


Pierre Paulin couverture archibooks © Pierre Paulin designer - Archibooks

 

2008, année Pierre Paulin

Nombreux sont ceux qui lui ont rendu hommage à l'occasion de ses quatre-vingt ans l'an dernier. 2008 aura donc été sans conteste l'année Pierre Paulin : il fut d'abord élu créateur de l'année au salon Meuble Paris et également au centre de deux expositions, l'une en France et l'autre en Belgique. Toutes deux avaient proposé au public de découvrir l'ensemble de son œuvre.

Le livre Pierre Paulin, designer , fut également publié la même année. Il propose une rétrospective "historique, analytique et raisonnée" de son œuvre aux éditions Archibooks.

Côté sorties, Pierre Paulin avait également eu une actualité chargée avec une nouvelle création pour le Mobilier National : Toune, un canapé trois places et l'édition de quelques extraits de son mobilier présidentiel chez Ligne Roset...

Pierre Paulin, le design (au) service (du) public
  • Pierre Paulin, le design (au) service (du) public
  • Pierre Paulin dans les années 60
  • Le CM 194, les débuts du tissu extensible, 1955
  • Le Mushroom, 1959-1960
  • The Tongue, en 1963
  • The Tongue, en 1968
  • Etude d'une berline pour Renault, 1965
  • La Ribbon Chair
  • Mobilier National
  • Face à Face
  • Pierre Paulin et la couleur
  • Pierre Paulin dans les années 70
  • Au service du pouvoir
  • Contrainte
  • Salon aux tableaux de l'Elysée en 1971
  • Bibliothèque de l'Elysée, 1971
  • Table "Cathédrale" - 1980
  • Chaise de prestige - 1980
  • Bureau d'homme - 1982
  • Siège "Curule" - 1982
  • Fauteuil - 1987
  • Rasoirs Globe-Trotter pour Calor -1986
  • Réédition - Pumpkin, 2008
  • Bureau Tanis - 2008
Partagez - commentez
à lire aussi
Les étapes clés pour réaliser une verrière d'intérieur sur-mesure
Comment baigner de lumière naturelle une salle de bains, tout en préservant l'intimité du lieu ? Tout simplement en créant une verrière intérieure posée sur un soubassement en plaques de plâtre. Cette séparation vitrée réalisée ...
Nous vous recommandons

Un habitat doté d'un étage ou d'une mezzanine représente un atout majeur. Maison à Part vous présente les dernières nouveautés des spécialistes de l'escalier et de l'ascenseur privatif. Mettez en avant les parties supérieures de votre maison.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic