L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Trois jardins d'exception livrent leurs histoires

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 11 Janvier 2012
Trois jardins d'exception livrent leurs histoires
1/18
Jardins Séricourt Jardin Année 2012
Jardin de l'année 2012 © Yves Gosse de Gorre

Les Prix du Jardin de l'année 2012 ont été remis mardi 10 janvier dernier. L'occasion de tourner les projecteurs vers trois jardins singuliers ouverts au public, tous différents mais imaginés avec passion. Visite.

Trois jardins, trois expressions différentes de la même passion. Comme chaque année depuis huit ans, l'Association des Journalistes du Jardin et de l'Horticulture (AJJH) a remis, mardi 10 janvier, les Prix du Jardin de l'année. "De beaux jardins, on en voit énormément, mais des jardins singuliers, bien peu" explique Soazig Default, présidente du jury. Trois projets paysagers ouverts au public ont été ainsi récompensés.

Poésie en jardin

Yves Gosse de Gorre, architecte paysager et lauréat du Prix du Jardin de l'année 2012, parle des Jardins de Séricourt avec le cœur. "C'est le fruit de 25 ans de passion. J'y ai mis des choses détonantes, certaines plaisent, d'autres moins, mais je me suis avant tout fait plaisir !".

Labellisé "Jardin remarquable", Séricourt joue de contrastes. A mi-chemin entre le jardin à la française et celui d'Alice au pays des merveilles, le parc est un poème destiné au plus grand nombre. "Je suis un propriétaire comblé, car j'ai un successeur, mon fils, explique Yves Gosse de Gorre. Il donne une pérennité à mon jardin".

Paysage jardiné

Pittoresque et sauvage, le Jardin de Val Maubrune se distingue du précédent lauréat. Coup de cœur du jury, le jardin s'apparente plus à un "paysage jardiné", aux dires de ses créateurs Gérard Lemeignan et Thérèse Thibault. "On nous dit souvent que ce n'est pas un jardin, mais un vallon ! Nous avons cherché à ce qu'il soit le plus intégré possible au paysage" explique la propriétaire. Buissons fleuris et saules ponctuent la promenade en sous-bois, entre les fougères et les vivaces.

Au bonheur des arbres

Autre lieu, autre ambiance : le Jardin du Bois Marquis. "Ce jardin, né de ma volonté, m'a souvent imposé la sienne", peut-on lire à l'entrée. Également classé "Jardin remarquable", il reçoit cette année le prix de l'Initiative botanique. Son créateur Christian Peyron, "un vrai passionné d'arbres", en a planté plus de 850, d'une soixantaine d'espèces différentes, et 3.000 plantes !

L'homme se défend pourtant d'être un collectionneur : "je plante ce que j'aime, et le spectacle prime sur le botanique" explique-t-il. Pruniers du Tibet, érables à peau de serpent, chênes, liquidambars, le choix des essences est fait avec passion, depuis 1980. Les feuillages colorés et les écorces toutes différentes créent une ambiance unique, qui évolue au fil des saisons.

Découvrez les trois lauréats de l'édition 2012 des Prix du Jardin de l'année, en pages suivantes.

Trois jardins d'exception livrent leurs histoires
Vos commentaires
à lire aussi
Claude Ponti, auteur de littérature jeunesse et illustrateur, a envahi le jardin des plantes de Nantes avec son imagination débordante. Pommes de terre géantes, livres volants et autres découvertes fantastiques sont au rendez-vous.
Nous vous recommandons

Cette semaine, Maison à Part vous propose un zoom sur les menuiseries et les ouvertures qui équipent votre habitat, tout en assurant une bonne isolation et la luminosité essentielle à votre confort. Découvrez sans attendre notre sélection comprenant 15 systèmes de menuiseries performants, durables et agréables à l’oeil

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic