L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Vérifier sa toiture : les conseils de Promotoit

Par
,
le
Comment vérifier sa toiture ? Jean-Michel Bonnet, secrétaire général de Promotoit, détaille pour vous les recommandations pour la surveillance et la réfection de votre toit édictées par l'association.
Comment le particulier peut-il surveiller sa toiture ?
Il est important de souligner que le particulier doit surveiller lui-même sa toiture de temps en temps, même s'il n'est pas un spécialiste. Il peut déceler des risques qui l'incitent à faire intervenir quelqu'un à bon escient et avant qu'il ne soit trop tard. Attention, il est fortement déconseillé de monter sur son toit, il faut appeler un professionnel, car il faut savoir marcher sur un toit. Mais on peut vérifier éventuellement à l'échelle ou regarder à la jumelle. Il faut surveiller son toit !
Mais à quelle fréquence ?
Il faut avoir l'œil au moins une fois par an. Cela dépend aussi de l'âge de la maison : les premières années après sa construction, ce n'est pas la peine ! Ensuite, les cas particuliers comme de forts coups de vent ou la pose d'une antenne de télévision doivent constituer des occasions de vérifier sa toiture pour voir si des tuiles n'ont pas été déplacées. Ce n'est pas long de regarder, le plus long c'est d'enlever les feuilles !
A qui doit-on faire appel pour sa toiture ? Comment vérifier la fiabilité du professionnel engagé ?
Le professionnel à qui s'adresser est un couvreur qualifié Qualibat (l'organisme de qualification et de certification des entreprises du bâtiment créé par les pouvoirs publics en 1949- NDLR) et titulaire d'assurances professionnelles. Le particulier peut également se renseigner auprès des fédérations professionnelles, comme la Fédération Française du Bâtiment ou la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB).
Il faut faire appel à un professionnel, car ces travaux sont lourds de conséquences et il n'est pas forcément moins cher de voir avec quelqu'un d'autre. Un couvreur a des remises sur achat pour les matériaux et il a de plus les assurances nécessaires : en cas de problème, un recours est toujours possible.
Quelles doivent être les priorités lorsque l'on refait sa toiture ?
L'ordre d'importance des travaux dépend de l'état de la toiture. Bien sûr, les priorités sont l'étanchéité et la protection contre la chaleur et le froid.
Mais refaire sa toiture doit être surtout l'occasion d'y apporter des améliorations. Si on ne les fait pas tout de suite, ce sera 35 ans plus tard, car on estime qu'une toiture est posée pour cette période au moins. De plus, maintenant pour vendre sa maison, il faut effectuer un diagnostic thermique qui peut pénaliser le prix de vente s'il est mauvais. Alors autant faire les travaux d'amélioration !
Les changements climatiques actuels entraînent deux grands enjeux pour la toiture : il faudra limiter les effets des canicules et ceux des forts coups de vent. Il y a donc deux règles essentielles à connaître : assurer une bonne ventilation, avec notamment un écran sous toiture et fixer les tuiles aux points sensibles. La ventilation d'une toiture évite aux tuiles de geler en hiver et permet d'évacuer la chaleur en été. Le faitage est ventilé à condition qu'il y ait une entrée d'air en partie basse.
Quelques améliorations à apporter à sa toiture, selon Promotoit
La mise en place d'un écran de sous-toiture performant
Une meilleure ventilation sous-toiture (confort d'été)
Renforcement de l'isolation thermique
Fenêtre de toit à vitrage feuilletée et/ou à basse émissivité
Récupération d'énergie solaire
Gouttières, tuyaux et pièces métalliques résistantes (zinc…)
Cliquez sur suivant pour connaître les douze points-clé de vérification de sa toiture, détaillés par Jean-Michel Bonnet pour Maison à part.
Vérifier sa toiture : les conseils de Promotoit

Les douze points-clé de vérification de sa toiture

12 points cle verification toiture promotoit
12 points cle verification toiture promotoit © Promotoit
Pour Promotoit, le particulier doit connaître quelques points clés d'une toiture, à surveiller régulièrement, que Jean-Michel Bonnet détaille pour Maison à part.
1. Vérifier l'étanchéité des arêtiers et des faîtages, contrôler leurs fixations :
J-M.B. : « Souvent après le passage d'un installateur d'antenne ou après un passage sur un toit, des tuiles peuvent avoir basculé et rendre le toit non étanche »
2. Enlever les mousses ou autres végétaux déposés ou fixés sur le toit :
J-M.B. : « Indépendamment de l'aspect esthétique, ces végétaux entraînent le soulèvement et la survenance de points de fuites. »
3. Contrôler les fenêtres de toit et châssis : encastrement, étanchéité, graissage, filtre de ventilation. Vérifier les liaisons entre les lucarnes et la toiture.
J-M. B. : « Il faut les nettoyer tous les ans, enlever les feuilles, pour que l'eau s'écoule bien. Il faut notamment graisser les fenêtres de toit, en respectant les conseils du fabricant. »
4. Vérifier les saillies de toit :
J-M. B. : « Quand l'avancée du toit déborde du mur, on parle de saillies, beaucoup plus sollicitées lors des coups de vent, donc plus susceptible de connaître des déplacements de tuiles. »
5. Nettoyer les noues : vérifier leur fixation et leur étanchéité :
J-M. B. : « Les noues sont les jonctions en creux entre deux pans de murs. Il faut les nettoyer de temps en temps, en enlevant la mousse et les feuilles et vérifier que les tuiles ne se sont pas déplacées avec le temps. »
6. Vérifier le bon état de la charpente (déformations, attaques par des insectes) :
J-M. B. : « Il faut le vérifier notamment quand il y a un aménagement des combles. Déformations, affaissement, trous dans le bois ou traces de sciure sont autant d'indices à déceler. »
7. Vérifier la fixation des tuiles de rives, tuiles de ventilation et éléments décoratifs (épis, girouettes)
J-M. B. : « Les tuiles de rives sont positionnées au bord d'attaque du vent. En règle générale, toutes les tuiles des extrémités de la toiture sont à vérifier. »
8. Contrôler les éventuels désordres liés à une intervention extérieure.
J-M. B. : « La pose d'une fenêtre, d'une antenne, d'une cheminée… entraînent possiblement des problèmes liés à la casse ou au déplacement de tuiles. »
9. Vérifier la bonne ventilation de la toiture, ainsi que la présence et l'état de l'écran de sous-toiture.
J-M. B. : « L'écran de sous-toiture est un film souple tendu sous les tuiles, que l'on peut voir quelques fois depuis les combles. Pour une bonne ventilation et d'autant plus avec le réchauffement climatique qui nous fera connaître d'importantes canicules, il faut absolument une bonne ventilation de la toiture. Il faut absolument y penser lorsqu'on refait une toiture. »
10. Vérifier l'état de l'étanchéité des raccords de cheminée, aspirateurs de fumée, sorties de toit.
J-M. B. : « Tout ce qui sort du toit doit être surveillé. »
11. Nettoyer les gouttières, contrôler l'état des soudures, descentes et regards d'eaux pluviales.
J-M. B. : « Enlever les feuilles, les aiguilles de pins, contrôler les soudures pour déceler des fuites… En cas de regards d'eau bouchés, l'eau s'accumule et déborde. Cela peut entraîner un tassement des fondations et des fissurations. »
12. Considérer si la chaleur estivale dans le comble reste supportable ou non.
J-M. B. : « Dans les vieilles maisons mal isolées, la chaleur est intenable. Il existe des solutions : l'isolation et l'écran de sous-toiture réfléchissant et respirant. »
Les douze points-clé de vérification de sa toiture
Nous vous recommandons

Nichée au cœur d'une forêt allemande, entre verdure et cours d'eau, une maison transparente de 90 m2 s'accorde au paysage.