L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Coup de frein pour le marché de la piscine

Par Valentin Boudonnet
,
le 9 avril 2013
Prix du public Design piscine familiale
Prix du public Design piscine familiale © FPP
Prise en étau entre une crise qui dure et un climat qui n'invite pas à penser aux baignades, la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP) étudie le passé pour mieux préparer l'avenir. A la baisse des chiffres de 2012, la FPP répond par une plus grande présence sur le net et les réseaux sociaux et un développement de sa marque : Propiscines.
"Le premier trimestre 2013 n'est pas très bon... mais il n'est pas catastrophique non plus." Le ton est donné par cette déclaration de Philippe Bach, président de la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP), lors de la conférence de presse d'avril 2013.
En effet, outre une baisse du chiffre d'affaires de 8% entre 2011 et 2012, la FPP doit composer avec un climat très peu saisonnier en ce début d'année 2013. Le mauvais temps n'agit pas sur les demandes, mais de l'aveu même de Philippe Bach, "cela cause des gros retards sur les travaux à cause des terrains peu praticables."

Un choc de simplification

Une autre raison avancée à ce recul du marché, ce sont les "tracasseries administratives" comme les appelle Philippe Bach. Par ce terme, il désigne tous les petits défauts de procédures qui peuvent amener un refus du chantier par les autorités administratives. Il estime entre 8% et 10% le pourcentage de travaux refusés en 2012 et milite, de ce fait, pour un choc de simplification identique à celui promu par le gouvernement depuis quelques jours.
François Grillard, dirigeant d'Espaces Piscines, raconte une anecdote à ce sujet : "Une autorisation de chantier peut être envoyée jusqu'à 30 jours maximum après sa déclaration aux autorités. J'ai le souvenir d'un chantier où, le 29ème jour, nous avons reçu un refus du dossier parce que nous n'avions pas coché la case "Monsieur ou Madame". Cela parait tout à fait anodin, mais ce petit contretemps nous a coûté trois semaines de travail."

Propiscines, une marque pour rassembler et informer

La FPP compte également sur l'engouement des Français pour la piscine, qui ne faiblit pas d'année en année et a tendance même à augmenter. 4 personnes sur 10 rêvent aujourd'hui d'avoir une piscine et la FPP a l'intention de profiter de ce chiffre pour insister sur l'accompagnement du client.
Dans cette optique, les professionnels ont décidé de se réunir, en fin 2012, autour d'une marque, porteuse d'un engagement commun et propice à une meilleure visibilité : Proposcines. Jusqu'à aujourd'hui, une centaine de professionnels y ont adhéré.
LOGO Propiscines
LOGO Propiscines © Propiscines
 

La FPP mise sur Internet

Autre nouveauté pour la FPP, un site Internet, lancé ce lundi 8 avril 2013. Proposant à la fois des conseils pour les particuliers sous forme de fiches pratiques et un annuaire détaillé des professionnels par région, propiscine.fr veut devenir le site de référence sur la piscine. La FPP mise également sur les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook afin de toucher un plus large public et de pouvoir tenir au courant, à tout moment, ses abonnés.
Toutefois, malgré les gros moyens technologiques employés, Philippe Bach rappelle que la qualité d'une installation reste toujours la meilleure publicité pour une entreprise : "C'est le bouche-à-oreille qui fonctionne le mieux dans le secteur. C'est bien parce qu'untel dit à son voisin "Regarde la nouvelle piscine que je me suis faite installer" que nous pourrons sans cesse avoir de nouveaux clients."
Coup de frein pour le marché de la piscine
Nous vous recommandons

Leader européen des systèmes d’évacuation de fumées, Cheminées Poujoulat conçoit des solutions innovantes qui optimisent les performances des appareils de chauffage. Personnalisables et design, les sorties de toit et conduits en inox apportent confort et sécurité

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic