L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les piscines privées à nouveau dans le bain

le 1 avril 2010
piscine
piscine © sam
Après une année 2009 morose, le marché des piscines privées nage à nouveau dans un courant porteur, selon la Fédération des professionnels de la piscine (FPP), qui annonce pour 2010 une hausse des ventes de l'ordre de 10 à 15%. Les abris de piscine séduisent également de plus en plus les particuliers. La sécurité étant, bien sûr, un des grands enjeux du secteur.
Les Français sont, semble-t-il, prêts à repiquer une tête ! Le marché des piscines privées nage en effet à nouveau dans des eaux calmes. Ce "placement bonheur", comme l'appelle la Fédération des professionnels de la piscine (FPP), semble avoir retrouvé la cote auprès des Français après une année 2009 difficile. Le nombre de piscines vendues l'an dernier avait en effet plongé de 10% par rapport à 2008, pour s'établir à 1,1 milliard d'euros, pour un chiffre d'affaires en baisse de 1,5%. Mais en 2010, la FPP estime que les ventes devraient à nouveau être à la hausse, de 10 à 15% supplémentaires à celles de 2009. Une relance amorcée dès le dernier trimestre 2009, où le chiffre d'affaires de l'ensemble des industriels adhérents à la fédération avait augmenté de 19% par rapport à la même période l'an passé. Il existe désormais en France 1,46 million de piscines privées (dont 906.840 bassins enterrés), alors que l'on n'en recensait que 708.000 en 2000.

Sécurité

A noter également, la montée en puissance des abris de piscine : tous produits confondus (amovibles, télescopiques, fixes et souples), il s'en est installés près de 12.000 l'an passé, pour un chiffre d'affaires de 145 millions d'euros. "Pour les abris comme pour la piscine, les premiers mois de 2010 confirment la reprise", indique Philippe Bach, président de la FPP. Et cela malgré un hiver difficile pendant lequel il a beaucoup neigé, ce qui ne favorise pas la réflexion quant au projet piscine. Il faut dire que le marché des abris bénéficie des effets de la loi sur la sécurité des piscines, qui oblige depuis 2004 toute piscine enterrée à usage individuel à contenir au moins un dispositif de sécurité parmi l'abri, les barrières, les couvertures de sécurité et les alarmes. La FPP explique le succès de ce dispositif par le fait que l'abri ne constitue pas seulement un aspect sécuritaire, mais qu'il a "également l'avantage de capter et de conserver la chaleur pour allonger la saison des baignades, et celui de faciliter l'entretien de la piscine". Les campagnes de sécurité semblent porter leurs fruits, puisque le nombre de décès d'enfants de moins de 6 ans dans les piscines privées était en baisse en 2009. Cependant, 19 enfants se sont noyés ainsi l'an dernier, et la FPP rappelle que, au-delà des installations de sécurité, la meilleure protection contre ce genre de drame reste la surveillance d'un adulte. "Les systèmes de protection ne sont qu'une aide à la prévention, mais n'en constituent pas le dispositif principal". A noter qu'un DVD, visant à aider les particuliers à apprendre à leurs enfants les gestes utiles en cas de chute accidentelle, a été édité par la fédération (voir encadré).

Calcul des émissions de CO2

Autre phénomène, la fédération constate un retour de la demande émanant des promoteurs pour les piscines collectives dans les lotissements. Du côté des acteurs, en revanche, le plus gros du marché reste détenu par quelques grosses entreprises : à fin 2009, une vingtaine d'entreprises en France se partageait pas moins de 81% du marché, et les trois premières entreprises représentent 40% du marché.
Parmi les grands projets de la FPP en 2010, figure l'élaboration d'un nouveau logiciel qui permettra, vague verte oblige, de calculer les équivalences de rejet de CO2 des piscines en fonction de leur contenance, de la puissance de leur moteur, etc. "La piscine représente seulement 1,2% de l'émission annuelle d'un ménage", argumente la FPP, soit une moyenne de 200 kg de CO2. Le plus gros des émissions provient de la consommation électrique (50%), suivi des produits, du transport et des déchets (45%), et enfin de la consommation en eau (5%).
"Eautonomie Aquatique" : un DVD pour apprendre aux enfants à ne pas paniquer dans l'eau
Mieux vaut prévenir... Parce que la prévention, au même titre que la surveillance, sont indispensables en cas de présence d'enfants aux abords d'une piscine, afin de diminuer le nombre d'accidents - souvent dramatiques - liés à la chute d'enfants en bas âge dans les plans d'eau, la FPP s'engage chaque année dans une campagne informative d'envergure. Car les systèmes de sécurité, même les plus sophistiqués, ne remplaceront jamais la vigilance.
Cette année, la FPP innove toutefois avec le DVD "Eautonomie Aquatique". Deux maîtres nageurs sauveteurs diplômés ont ainsi élaboré cet outil informatif, "conçu pour permettre aux adultes d'apprendre aux enfants les gestes utiles en cas de chute accidentelle en eau calme". Une méthode, explique la FPP, qui, "si elle est correctement utilisée, peut permettre aux adultes d'aider les enfants à acquérir une meilleure 'Eautonomie' dans l'eau, afin de diminuer l'effet de panique et d'améliorer leurs capacités à rejoindre le bord en cas de chute accidentelle dans un point d'eau calme".
La Fédération recommande à tous ses membres d'offrir le DVD à l'ensemble de leurs clients, au moment de l'achat. Il est également possible de se le procurer sur internet. Et de rappeler bien sûr, que cette méthode "ne doit en aucun cas dispenser de la surveillance active et rapprochée d'un enfant au bord d'un point d'eau quel qu'il soit."
Les piscines privées à nouveau dans le bain
Nous vous recommandons

Transformée du sol au plafond, cette petite maison bretonne a complètement changé de visage. Modernisée, agrandie par deux extensions et entièrement repensée, elle affiche désormais un profil contemporain, où ses propriétaires profitent d'une vue dégagée sur la mer

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic