L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Piscines : fléchissement du marché

Par Céline Chahi
,
le 28 août 2008
piscines - FPP
piscines - FPP © FPP
Le marché français de la piscine enregistre, pour le premier semestre 2008, une baisse des ventes d'installations. Un coup de frein que les professionnels expliquent par un été maussade et la baisse du moral des ménages.
Avec 98.000 bassins installés, l'année 2007 avait été plutôt faste pour les professionnels de la piscine. Il n'en sera probablement pas de même pour 2008. D'après une estimation de la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP), le marché accuserait au premier semestre 2008 une baisse "de l'ordre de 20%". Plusieurs raisons sont invoquées pour expliquer ces résultats : d'une part les mauvaises conditions climatiques observées au printemps 2008 et, d'autre part, la morosité ambiante liée à la perte de pouvoir d'achat. La piscine n'étant plus jugée comme un achat prioritaire, les français ont été conduits à reporter leur projet de construction voire même à l'abandonner.

Un mois de juin "mauvais"

Jacques Braun, président directeur général de Waterair, fabricant leader de piscines en kit, confirme que la tendance estivale a été au repli et à l'attentisme : "certains clients qui avaient pris contact avec nous bien avant l'été se sont ravisés en voyant la météo". D'ailleurs, notre interlocuteur ne le cache pas : pour sa société, le mois de juin a été "mauvais". "Nous avons enregistré une baisse de 10% de notre chiffre d'affaires alors que, normalement, c'est la période durant laquelle nous enregistrons le plus de commandes", confie-t-il. Mais, pas question pour autant de céder à la panique : "il faut remettre ces chiffres dans leur contexte, insiste-t-il. L'année 2008 n'est pas encore finie, nous pouvons tout à fait redresser la barre à l'automne avec les gens qui souhaiteront s'équiper pour l'été 2009".

Un effort pédagogique à faire

Pour l'heure, ce recul n'inquiète pas davantage la Fédération des Professionnels de la Piscine : "il s'agit d'une baisse conjoncturelle plus que structurelle. Tous les marchés subissent des fluctuations et le nôtre n'y échappe pas", commente Joëlle Pulinx, déléguée générale de la structure avant d'ajouter que le marché avait déjà connu un léger fléchissement en 2006.
Et même si la crise n'est jugée "que passagère", certaines mesures vont être prises pour l'endiguer. La FFP va tenter de convaincre les professionnels de changer leur discours envers les consommateurs. La consigne étant de valoriser "autrement" la piscine, en insistant sur le fait qu'il s'agit un produit durable et positif. "Nous allons devoir faire un effort pédagogique. Il consistera par exemple à expliquer que la piscine est un investissement qui peut considérablement augmenter la valeur d'une maison", indique Joëlle Pulinx.
Malgré cet optimisme affiché, la Fédération espère tout de même que les professionnels auront réussi compenser la baisse du chiffre de piscines installées avec le lancement de projets de rénovation et les ventes d'accessoires ou de produits. Pour le savoir, elle devra attendre le 4 septembre, date de la prochaine réunion avec ses adhérents.
Piscines : fléchissement du marché
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic