L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La Maison Bord'eaux

Par par Anne de Kinkelin
,
le 23 mai 2007
Maison de charme ou maison d'hôtes ? C'est autour de ce duo d'interrogation que Brigitte et Jean-Marc ont pensé la Maison Bord'eaux. Luxe, calme et tranquillité à s'offrir, le temps d'un week-end et d'une élégante escapade…
Imaginez une chambre d'hôtes pensée avant tout comme une maison où l'on reçoit et où l'on partage. Une atmosphère reposante au cœur d'une ville qui n'a cessé de se renouveler ces dernières années. « Au démarrage, j'ai voulu créer un endroit tel que j'aimerais le trouver quand je voyage, et qui soit aussi à l'image de la ville de Bordeaux, 18ème siècle, lumière particulière, surprenante derrière la façade... J'ai délimité un secteur géographique afin que le centre ville soit proche et l'accès aux points névralgiques aisé » explique Brigitte. La ligne directrice est simple : créer un endroit où les voyageurs se sentent aussitôt à l'aise et qui respecte, dans sa rénovation, l'âme du lieu.
Couleurs et sensation
Pour redonner sa fluidité à la maison, « nous avons commencé à circuler simplement dans le bâtiment. Les choix d'espace ont été guidés par la lumière et la circulation. » Pas d'architecte « j'ai fait les choix esthétiques, travaillé sur les plans et mon mari m'a aidée pour la gestion du chantier. » Six chambres, plus des parties communes à penser de manière vivante et ouverte. Un ton de décoration toujours juste avec un art du détail simple. Les parties communes invitent le voyageur à se poser dans un univers dont il est proche. « J'ai volontairement laissé la décoration murale pour les endroits publics, salon, salle à manger et couloirs afin de ne pas perturber l'atmosphère visuelle de la chambre. » En entrant dans cette maison, on se sent en territoire connu. « Il fallait un accueil de maison. J'ai donc conservé les beaux matériaux anciens (planchers et carrelage.) La hall, gris bleuté, a conservé une paire de colonnes en stuc et le plancher en chêne. L'accueil se fait là, près de la table ronde 1930. » De là, on surprend une vue sur la cuisine, « traitée de manière contemporaine, avec un îlot en inox et des murs granny smith. Le sol est en chêne point de Hongrie et la cheminée Napoléon III en marbre blanc. » Pour souligner le lien fort entre la région et ses propriétaire, Brigitte a installé à bar à vin. « En faisant les travaux, nous avons retrouvé un sol en carreaux anciens et traité les murs en ocre rouge, pour rappeler le vin et parce que c'est plutôt une pièce du soir. »
Et si l'envie vous prend d'une après-midi de tranquillité, dirigez-vous vers la bibliothèque qui se trouve « dans l'écurie ! Ce lieu de détente invite encore plus au repos grâce aux couleurs utilisées, avec en priorité du vert tilleul. » Quant au restaurant à la fois chaleureux et accessible, son installation fut compliquée : « Les murs étant recouverts en travertin, cette pièce était très, très sonore ! Il a fallu trouver un produit isolant phonique qui se colle sur les murs. Je voulais également beaucoup de rangements, il y a un mur complet de placards très discrets. » Dernier détail à régler la salle, « il fallait créer un endroit modulable, où on puisse faire une grande table pour 25 ou une petite table intime, ou plusieurs tables... »
Rendez-vous avec Morphée
Imaginez six chambres, six cocons et autant d'atmosphères différentes et uniques. « Rapidement, il faut pouvoir investir esthétiquement et physiquement, ce lieu. Que tout soit ou devienne évident » déclare Brigitte. L'espace étant primordial, nous avons respecté les hauteurs sous plafonds même s'il y a peu de place pour les rangements. A chacune sa touche de décoration. Clarisse, une chambre à la fois discrète et moderne doit son ton « aux murs en pierre que nous avons conservés en les fixant, pour qu'elle ne se délite pas. C'est une chambre en rez-de-chaussée dont la seule ouverture est la grande porte vitrée sur le jardin. Elle a un côté « grotte ». J'ai volontairement choisi un rouge assez sombre. J'estime qu'il ne vaut mieux pas contrarier les données d'une pièce, au lieu de lutter, assimilez ! » Jean est une chambre simple, dépouillée mais habitée. « Cette chambre, la plus petite a été la plus difficile à mettre en place, l'espace étant limité par la cage d'escalier d'un côté et le cintre de la fenêtre de l'autre. Il a fallu gérer l'espace autour du lit (tous les lits sont en 180 de large), caser le bureau et avoir une salle de bain suffisamment spacieuse. » Apolline, espace coup de cœur, ravit les yeux. « Nous avions ici un problème: le plafond était très bas. En le démolissant, nous avons trouvé les poutres, et fait le nécessaire pour isoler au plus près du toit et garder toute la hauteur de la pièce. Il y a 6 fenêtres dans cette chambre, qui donnent des deux côtés de la chambre. »
Art du détail, choix décoratifs revendiqués, espace traité tout en respectant le lieu, on se laisse vite envahir par la sensualité du lieu… Entre repos, culture et émoustillement visuel, la Maison Bord'eaux est un temps de pause que l'on a envie de mériter !
Pour découvrir les autres chambres et les différentes pièces de la maison, cliquez sur suivant...
La Maison Bord'eaux
113 rue du Docteur Albert Barraud
33 000 Bordeaux
Tél : 05 56 44 00 45
www.lamaisonbordeaux.com
La Maison Bord'eaux

L'escalier - La Maison Bord'eaux

maison bord'eaux escalier
maison bord'eaux escalier © Richard Cerf
Vertigineux, il invite à une promenade quasi théâtrale dans la maison.
L'escalier - La Maison Bord'eaux

Le restaurant - La Maison Bord'eaux

maison bord'eaux restaurant
maison bord'eaux restaurant © Richard Cerf
Intime ou convivial selon la soirée, cette pièce sait jouer sur son côté modulable.
Le restaurant - La Maison Bord'eaux

Une ambiance intimiste

maison bord'eaux bar
maison bord'eaux bar © Richard Cerf
Pour un verre, le bar se pare de ses plus beaux atours, aux couleurs de Bordeaux bien sûr !
Une ambiance intimiste

Chambre Apolline - La Maison Bord'eaux

maison bord'eaux chambre apolline
maison bord'eaux chambre apolline © Richard Cerf
En démolissant l'ancien plafond, très bas, les propriétaires ont découvert des poutres. Une nouvelle isolation du toit permet de profiter d'une belle hauteur sous plafond.
Chambre Apolline - La Maison Bord'eaux

Chambre Célia - La Maison Bord'eaux

maison bord'eau petite chambre
maison bord'eau petite chambre © Richard Cerf
D'un vert apaisant, on ressent la proximité du jardin…
Chambre Célia - La Maison Bord'eaux

Chambre Jean - La Maison Bord'eaux

Maison bord'eaux chambre rouge
Maison bord'eaux chambre rouge © Richard Cerf
La chambre la plus petite de la maison traitée avec soin afin de profiter quand même d'un maximum d'espace.
Chambre Jean - La Maison Bord'eaux

Chambre Diegue - La Maison Bord'eaux

Maison bord'eaux chambre verte
Maison bord'eaux chambre verte © Richard Cerf
Ce qui a dirigé l'ambiance de cette chambre est le ciel puisque toute la pièce est vitrée et donne sur une terrasse dont les murs sont en crépis bleu.
Chambre Diegue - La Maison Bord'eaux
Nous vous recommandons

L'association Coénove a comparé les coûts d'investissement et de consommation et de maintenance de différentes solutions de chauffage

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic