L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Petit balcon : une terrasse bois montée en moins de 3h

Par V.M
,
le 22 novembre 2017
A Strasbourg, sur un balcon de 5m2, une solution sur rails en aluminium a permis d'installer rapidement, en les clippant, des lames de bois thermochauffé. Reportage.
En ville, bien souvent, les balcons manquent de charme, sont délabrés, sales ou servent de débarras. Paul Burger, directeur général de Burger et habitant en plein centre de Strasbourg, disposait d'un balcon de 5m2, qui subissait un sort comparable. "Ma petite terrasse donnait sur le centre-ville, mais je n'en profitais pas, car le balcon n'était pas du tout accueillant".
Pour y remédier, Paul Burger décide d'installer des lames de pin thermochauffé. Le bois est chauffé à haute température dans des fours, de manière à augmenter, entre autres, sa résistance mécanique et sa stabilité. Pour les installer, il met en œuvre i-Clips, un système que propose son entreprise et qui lui revient alors à 60 € / m2. Cette solution lui a permis de clipper des lames de bois directement sur des rails en aluminium, en peu de temps et sans avoir besoin de compétences particulières, selon le principal intéressé.

Une terrasse montée en moins de 3 heures

"Pas besoin d'être un professionnel, malgré un petit bémol ! S'il suffit d'être un bricoleur du dimanche, il faut tout de même être minutieux. Puisque l'installation nécessite des découpes et des mesures précises"
, affirme Paul Burger. Quelques heures de travail, une scie à métaux, de l'huile de coude et le tour est joué. Résultat, une terrasse bois chaleureuse, à un prix accessible, montée en un peu plus de 2 heures. Maison à part vous présente la réalisation du chantier, étape par étape.
Durée du chantier : 2016, environ 2 h 30
Lieu : Strasbourg
Maître d'ouvrage : Paul Burger/i-Clips de Burger
Maître d'œuvre : Paul Burger
Prix : 60 € / m2
Petit balcon : une terrasse bois montée en moins de 3h

Un balcon en mauvais état et inexploité

Avant, le balcon était en mauvais état
Avant, le balcon était en mauvais état © Burger
Malgré un fort potentiel, avant travaux, ce balcon restait inexploité. Au sol, un béton abîmé et froid n'invitait clairement pas à s'y attarder. L'idée consistait donc à faire de ce petit espace, tout le contraire de ce qu'il était !
Un balcon en mauvais état et inexploité

Un chantier sans trop de matériel

Le chantier nécessite peu de matériel
Le chantier nécessite peu de matériel © Burger
"La particularité de ce système est qu'il nécessite peu d'outils pour la mise en œuvre. Il n'y a pas besoin de percer quoi que ce soit. Il a suffit de couper les planches de bois et de les fixer sur des rails en aluminium, eux-mêmes découpés aux bonnes dimensions à l'aide d'une scie à métaux", avance Paul Burger.
Un chantier sans trop de matériel

Un système qui se soutient lui même

Le système se soutient tout seul
Le système se soutient tout seul © Burger
Ensuite, des bandes élastomères ont été placées contre les rails. Les rails eux, sont seulement posés, car d'après Paul Burger, c'est le poids de la terrasse qui apporte la stabilité à l'ensemble de la structure.
Un système qui se soutient lui même

Le gros du travail : la découpe

Le gros du travail consiste à faire des découpes
Le gros du travail consiste à faire des découpes © Burger
Paul Burger a décidé de mettre les rails en travers du balcon et les lames dans la longueur. La structure en aluminium a été découpée en morceaux de 60 cm placés perpendiculairement au sens des lames.
Le gros du travail : la découpe

Un système qui se veut simple à installer...

Le système est relativement simple à installer
Le système est relativement simple à installer © Burger
Une fois les rails mis en place, Paul Burger s'est contenté de clipper les lames avec les mains, puis de marcher dessus pour finir de les enclencher.
Un système qui se veut simple à installer...

... et à retirer

La solution se veut également simple à retirer
La solution se veut également simple à retirer © Burger
"Au cours de l'installation, j'ai commis quelques erreurs en clippant une lame. Je l'ai retirée à l'aide de deux petites clés en acier qu'il suffit de tirer, puis l'ai remplacée." Et il assure, qu'en cas de déménagement par exemple, tout est démontable et réutilisable.
... et à retirer

Un résultat chaleureux et performant

Résultat : une terrasse chaleureuse
Résultat : une terrasse chaleureuse © Burger
Pour casser la continuité, les lames ont été installées en quinconce. Des finitions ont ensuite été réalisées aux extrémités des deux côtés de la terrasse pour une meilleure intégration. Il est à noter que, sur une petite surface comme celle-ci, mettre les lames dans le sens de la longueur, agrandit l'espace.
Le choix de l'essence s'est portée sur du pin thermochauffé. "La particularité est que le bois n'a subi aucun traitement autoclave. Ils sont traités par la chaleur ce qui renforce leur résistance mécanique et leur stabilité. La couleur miel a été obtenue grâce à un saturateur, mais sans cela, le bois prendra une belle teinte grisée." Et d'ajouter que : "le ressenti est le même que sur un plancher traditionnel, le bois amène de la douceur, mais la terrasse reste très rigide."
Un résultat chaleureux et performant
Nous vous recommandons

Avec le froid qui s'installe, la tentation de rallumer son chauffage se fait sentir. Les gestes indispensables pour chaque type d'équipements.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic