L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Tour Eiffel : une métamorphose signée A. Ducasse

Par Céline Chahi
,
le 7 janvier 2008
LeJulesVerne - Auvent - Tour Eiffel
LeJulesVerne - Auvent - Tour Eiffel © Groupe Alain Ducasse / Eric Laignel
Le restaurant Le Jules Verne, situé au deuxième étage de la Tour Eiffel, a été repris en main par le chef de renommée internationale Alain Ducasse. Grâce à un renfort d'architectes et de designers, il a complètement métamorphosé le prestigieux établissement. Découverte.
Le Jules Verne, installé dans l'un des endroits les plus mythiques du monde : la Tour Eiffel, a fait peau neuve. En janvier 2007, veillant à ce que l'établissement reste attractif aux yeux du public, la Société d'Exploitation de la Tour Eiffel (SETE) a chargé le célèbre chef Alain Ducasse, 51 ans, et le groupe Sodexho - sa filiale "L'Affiche" est désormais responsable de la gestion de l'établissement - de repenser et de moderniser l'endroit. Quatre mois de travaux ont été nécessaires pour métamorphoser complètement le restaurant. Le résultat a été dévoilé le 22 décembre dernier et, à la surprise générale, il ne reste rien de l'ancien décor ! Alain Ducasse ne parle pourtant pas d'une révolution mais "d'une mutation faite d'évolution et d'innovation".

Une cuisine en nid d'abeille

L'entrée privée, toujours située en bas du pilier sud de la vieille dame, a été légèrement relookée. Elle introduit les visiteurs dans un univers feutré : bois au sol, cuir sur les banquettes et musique douce. Après avoir gravi 125 mètres, l'ascenseur s'ouvre sur la cuisine d'une superficie de seulement 45 m2 ! Pour gagner de la place, une salle de préparation permettant de laver les aliments a été installée sous le Champs de Mars. Du coup, seuls les aliments propres, prêts à être cuisinés sont acheminés au deuxième étage. La cuisine est encadrée par un motif rappelant la structure de la Tour Eiffel : une paroi en résine, façon nid d'abeille à la fois "aérienne et lumineuse". Ce revêtement est également présent dans les trois salles du restaurant : la "Trocadéro", la "Branly" et la "Champs de Mars" réorganisées pour l'occasion. Le décor, imaginé par Patrick Jouin, est volontairement sobre, dans des tons crème et marron, pour ne pas voler la vedette à la vue, imprenable sur les toits de la Capitale. Le designer a conçu plusieurs ambiances, chacune adaptée aux différents moments de la journée : "un lieu animé, ouvert et lumineux au déjeuner" et "une atmosphère enveloppante douce et féérique au dîner". Patrick Jouin s'est notamment illustré avec la création d'un fauteuil en fibre de carbone, un matériau résistant et d'une légèreté étonnante ! Une invention particulièrement bien adaptée à l'endroit puisque sur la Tour Eiffel, les kilogrammes sont comptés !

Une table pleine de sobriété

La sobriété est également de mise au niveau des tables où le blanc domine. L'assiette de présentation dessinée spécialement par le graphiste Pierre Tachon et fabriquée par le porcelainier Christian Lepage, est la pièce maîtresse de cette décoration. De nombreuses autres créations, par exemple les couverts-baguettes du designer portugais Paulo Vale, composent la vaisselle de l'établissement.
Mais l'intervention du graphiste français ne s'arrête pas là ! C'est également lui qui a imaginé la nouvelle enseigne du restaurant. Derrière des lignes "élégantes et épurées", on y devine les initiales de l'établissement… qui rappellent, elles aussi, la silhouette de la Tour Eiffel.
Tour Eiffel : une métamorphose signée A. Ducasse
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic