L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Andrée Putman : "magicienne de vie"

Par Pauline Polgar
,
le 12 novembre 2009
La célèbre architecte d'intérieur et designer Andrée Putman se dévoile dans une monographie publiée aux éditions Rizolli-NY. Parcours, travaux, écrits, analyses, témoignages de ses enfants... un livre complet, richement illustré, donc indispensable, signé Donald Albrecht.
D'abord l'objet. Un damier, blanc au recto, noir au verso... qui évoque son fameux Hôtel Morgans à New-York. L'auteur, David Albrecht, est lui-même conservateur au Musée de la ville. Un clin d'œil ? Seul le nom d'Andrée Putman apparaît sur la couverture. Car voici un livre-événement : la première monographie complète de la célèbre architecte d'intérieur et designer. 324 pages richement illustrées de tous ses travaux et une préface signée Jean Nouvel, accompagnent un essai de l'auteur et des écrits de l'artiste elle-même et de ses enfants.
Qui est Andrée Putman ? Y a-t-il un style Putman ? Quelles ont été ses influences ? Autant de questions dont ce livre nous apporte des éléments de réponse. Admiration, fascination, intimidation... les sentiments qu'Andrée Putman suscite, s'expliquent aussi par le fait que sa personne revêt une part de mystère indéniable. David Albrecht aborde ainsi comment cette autodidacte est devenue "l'ambassadrice du style à la française", "une marque de luxe française à part entière, reconnue dans le monde entier." Comment celle qui, jeune fille, reçut le premier prix d'harmonie du Conservatoire national de musique de Paris des mains de Francis Poulenc, sut appliquer au métier qui l'a rendue célèbre, la rigueur et l'élégance apprises au cours de ses études artistiques.

Une surdouée aux multiples facettes

Musicienne, puis journaliste, styliste, directrice artistique... Toutes ces facettes ont en effet formé l'architecte d'intérieur et la designer. "Faiseuse de tendances", elle s'est appliquée à donner au "goût français" une "nouvelle image", en démocratisant le design chez Prisunic en donnant "belle allure" aux articles ménagers basiques, puis dans l'agence MAFIA où elle acquiert son statut de designer. Elle s'amuse à mêler les univers, mode, design, culture, en véritable touche-à-tout qu'elle est. Plus tard, avec Ecart International, elle montrera là encore, l'hétéroclisme et l'étendue de ses talents, portée par son regard unique sur ce qui l'entoure. Ce même "regard sûr", dont parle Jean Nouvel dans sa préface.
Mais plus qu'une simple biographie, ce livre nous montre également sa facette intime. Les textes de ses enfants Cyrille et Olivier nous la font ainsi découvrir au quotidien, à travers des "échantillons de vie" et de souvenirs, nous la montrent telle qu'elle est avec eux. "Excentrique" et "caméléon" là-encore, mais surtout, "magicienne de vie", "complice" et qui suscite fierté et reconnaissance.

Sur orbite

Jean Nouvel dit d'elle qu'"Andrée Putman est sur orbite. Elle ne redescendra pas." Personnalité incontournable de la deuxième moitié du XXe siècle, elle marque encore en effet de son empreinte la nouvelle ère qui commence, en infatigable travailleuse qu'elle est. Quoiqu'il arrive et alors même qu'elle s'inscrit dans notre patrimoine, Andrée Putman s'affirmera toujours dans la modernité.
Retrouvez en cliquant sur suivant, des extraits de l'ouvrage.
Andrée Putman, éd. Rizzoli New-York, essai de Donald Albrecht, 60€, 2009
Retrouvez Andrée Putman sur Maison à part.
Andrée Putman : "magicienne de vie"

Le damier noir et blanc

Hôtel Morgans, A. Putman
Hôtel Morgans, A. Putman © Morgans 1984 Deidi Von Schaewen
Hôtel Morgans Madison Avenue, New York 1984 7.000 m2, 113 chambres, restructuration de l'immeuble, aménagement du lobby, des chambres et des suites.
"Le budget était parfaitement irréaliste. Nous devions choisir le carrelage le moins cher, sans pour autant céder au rose. Par chance, il existait en blanc et en noir. L'effet des carreaux en trompe-l'oeil, d'une optique un peu mouvante, s'apaise à mesure que le regard descend vers le sol. Un concept de non couleur, pour briser les lois rigides de l'hôtellerie de luxe..." A. Putman
Le damier noir et blanc

Hôtel Morgans - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Morgans, A. Putman
Morgans, A. Putman © Nicolas Koenig - courtesy of Morgans hotel group.
Hôtel Morgans Madison Avenue, New York 1984
"La salle de bains était un espace purement technique. Le culte du corps et de la beauté l'a transformée en temple." A. Putman
Hôtel Morgans - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Hôtel Morgans - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Morgans-A.Putman
Morgans-A.Putman © Nicolas Koenig - courtesy of Morgans hotel group
Hôtel Morgans Madison Avenue, New York 1984
La "philosophie de l'accueil" pour Andrée Putman "offre autant de place à l'imaginaire qu'au confort matériel, cultivant tantôt l'exceptionnel, tantôt le charme discret de l'effacement."
Hôtel Morgans - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Hôtel Morgans - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Morgans - A. Putman
Morgans - A. Putman © Nicolas Koenig - courtesy of Morgans hotel group
Hôtel Morgans Madison Avenue, New York 1984
Hôtel Morgans - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Hôtel Morgans - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Hôtel Morgans
Hôtel Morgans © Nicolas Koenig - courtesy of Morgans hotel group
Hôtel Morgans Madison Avenue, New York 1984
"De son côté la chambre doit être libérée des imprimés tapageurs qui fatiguent. Il faut choisir les tissus dans un parti pris de neutralité, de silence (...)". A. Putman
Hôtel Morgans - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Hôtel Morgans - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Hôtel Morgans -A. Putman
Hôtel Morgans -A. Putman © Nicolas Koenig - courtesy of Morgans hotel group
Hôtel Morgans Madison Avenue, New York 1984
Hôtel Morgans - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Pershing hall à Paris

Andrée Putman
Andrée Putman © Pershing Hal 2001l courtesy of Ilan Assayag
Pershing Hall Paris VIIIe 2001 30 chambres, 6 suites. Transformation d'un hôtel particulier.
"Les hôtels que je conçois veulent séduire une clientèle moderne, gâtée, sensible au style, ouverte à l'innovation et prête à un dépaysement complet." A. Putman
Pershing hall à Paris

Bayerischer Hof à Munich

A. Putman
A. Putman © Bayerischer Hof Munich 2005 Deidi Von schaewen
Bayerischer Hof Munich 2005 Aménagement sur trois étages d'une piscine avec spa, salle de fitness, sauna, Jacuzzi et terrasse-jardin
Une spectaculaire piscine à ciel ouvert, installée dans un jardin, où "jeux de lumières et matériaux accompagneront les visiteurs vers les cabines de soin".
Bayerischer Hof à Munich

Designer - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Designer - A. Putman
Designer - A. Putman © Parrot digital frame courtesy of Parrot 2008
Cadre Photo numérique Parrot 2008
"Je ne parviendrai jamais à me prendre pour une spécialiste du design, pas plus que d'autre chose - si ce n'est d'une certaine ferveur. Mais il m'offre un moyen de plus pour laisser une empreinte dans la vie des gens, et je dois dire que j'ai de l'intérêt pour eux." A. Putman
Designer - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Musicienne - Andrée Putman : "magicienne de vie"

piano putman
piano putman © Pleyel
Piano Voie Lactée Pleyel 2008
Musicienne - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Correspondances - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Correspondances Andrée Putman
Correspondances Andrée Putman © Correspondances 2008 courtesy of Bisazza
Bureau Correspondances Collection Entrevue Bisazza 2008
Correspondances - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Zénith - Andrée Putman : "magicienne de vie"

Zenith Putman
Zenith Putman © Zenith 2008 courtesy of Bisazza
Table Zénith Collection Entrevue Bisazza 2008
"Si on met un peu de beau dans l'utile, je crois que tout le monde tire bénéfice d'un tel objet." A. Putman
Zénith - Andrée Putman : "magicienne de vie"
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic